Blog, coûts et maintenance

Comme vous le savez, la tenue de ce blog (gratuit) engendre des coûts.Sa maintenance par un informaticien (https://www.artisan-du-web.ch), son hébergement et beaucoup de temps consacré représentent un investissement pour moi. Vous êtes nombreux à me lire et, pour beaucoup je l’espère, appréciez mes posts.

Un bouton Paypal a été installé en haut à droite de la page d’accueil et il permettra, si vous le souhaitez, de verser une contribution sous forme de don, pour me donner un coup de main et m’encourager à continuer mes recherches pour vous.

Déjà un grand merci à vous pour votre soutien.

   Envoyer l'article en PDF   

Résultats de la BNS

La BNS vient d’annoncer ses résultats pour le premier semestre.

Je cite : Cette performance en demi-teinte s’explique par les positions en monnaies étrangères qui ont affiché une perte de 6,8 milliards de francs, explique la BNS.

Parallèlement l’or, qui plus que jamais continue de jouer son rôle de valeur refuge dans les moments difficiles de la conjoncture mondiale, a dégagé une plus-value de 7,1 milliards francs (contre 2,8 milliards au trimestre précédent). De leur côté, les positions en francs ont permis d’engranger un bénéfice de 0,6 milliard de francs, alors que le produit retiré sur les intérêts et les dividendes s’est établi respectivement à 4,1 milliards (2,1 milliards au trimestre précédent) et à 1,8 milliard de francs (0,7 milliard).

Au total les pertes de change ont atteint 19,1 milliards de francs.

J’ai pu lire sur internet que le bénéfice était notamment dû aux encaissements sur les intérêts négatifs. Quelle blague ! C’est surtout l’or qui a permis de compenser les pertes de change.

Cette position or qui représentait (au 31.12.2019) seulement 5.7% du bilan a permis d’engranger 7,1 milliards. Dommage que la banque centrale suisse s’entête à ne vouloir accumuler que des monnaies fiduciaires !

D’ailleurs parlons-en !

En un mois (mai à juin) la détention de monnaies étrangères a augmenté de 34 milliards alors que les monnaies baissent. Petite déduction, la BNS continue d’accumuler des dollars et des euros.

Résultat le bilan explose (graphique fin mai, on se situe donc à 130% du PIB aujourd’hui)

Imaginez si le PIB chute ?? Le ratio monte !

La BNS est en train de jouer sa crédibilité !

https://www.swissinfo.ch/eng/business/monetary-policy_snb-s-swollen-balance-sheet-poses-risk-to–credibility-/45740088

   Envoyer l'article en PDF   

Are #banks in trouble ?

Markets are near their historical tops and gold too.

But banks are still lagging and it has been lasting for years.

Could be a global solvency problem, Mr U. is telling me.

We will go through a depression (way too much debt, 331% of World GDP according to latest figures from the IIF). 
May be depression will be deflationary at first, and maybe/probably we’ll have hyperinflation later (currencies losing all of their value).
The all system is at risk. Be very careful with your money.

Charts are monthly, last data July 24, 2020.

European banks:

US banks

More recent data (a week old) of the Price to Book Value Ratio on a few banks:

  • Banque Cantonale Vaudoise : 2.28 (good)
  • Vontobel : 2.26 (good)
  • Julius Baer : 1.52 (ok)
  • Credit Suisse : 0.57 (not good)
  • Deutsche Bank : 0.30 (very bad)
  • Commerzbank : 0.20 (very bad)
  • ABN Amro : 0.19 (very bad)
  • BNP Paribas : 0.45 (bad)
  • Crédit Agricole : 0.42 (bad)
  • Société Générale : 0.21 (very bad)

Good Luck

   Envoyer l'article en PDF   

Le blog de Gautier : BNS juin 2020: +7,5 milliards de francs

A force d’échanger sur le net et de produire des articles, on fait des rencontres intéressantes !

J’aimerais porter à votre connaissance le blog de Gautier et notamment son dernier article (avec des graphiques très pointus) sur la BNS et la création monétaire par habitant.

ndlr : Je suis bien conscient que pour certains c’est peut-être redondant et BNS répétitif, mais les créations monétaires, plans de relances extrêmes et notre banque centrale sont des sujets plus que d’actualité)

BNS juin 2020: +7,5 milliards de francs

dont le contenu est le suivant, je cite :

“On voit que l’épisode “COVID-19 première vague” touche à sa fin puisque la Banque Nationale Suisse n’a fabriqué “que” 7,5 milliards de francs (CHF), dont un modeste demi-milliard imprimé en billets.

Histoire de ramener ces sommes à l’échelle humaine, voici les sommes d’argent créées par la BNS durant cet épisode, divisées par la population suisse (8,6 millions d’habitants):

  • mars: 1’582 francs
  • avril: 5’772 francs
  • mai: 3’357 francs
  • juin: 873 francs

En moyenne: 2’896 francs par mois et par habitant, enfants inclus. Pour une famille avec deux enfants, cela représente 11’584 francs par mois de dilution monétaire ! “

Source: BNS

MUNDUS VULT DECIPI ERGO DECIPIATUR

   Envoyer l'article en PDF   

Billet invité : L’épargne des suisses et la BNS

“L’épargne des Suisses a été engagée par la BNS pour financer sa politique d’affaiblissement du franc.”

Il y a tout juste un an, est paru un excellent article dans le magazine “L’illustré” à propos de notre BNS et de sa politique de lutte contre le franc fort.

Vous pouvez y accéder via ce lien :

https://www.illustre.ch/magazine/bns-aspire-lepargne-suisses

Je vous recommande fortement de le lire, juste pour être plus ou moins conscient de ce qui se passe.

J’avais lu le livre de M. Vincent Held qui est interviewé dans cet article et partage ses opinions.

Voici quelques points si cela vous intéresse :

La “monnaie centrale” regroupe les billets et pièces en circulation (le numéraire) et les avoirs à vue détenus par les banques auprès de la banque centrale.

En Suisse, la monnaie centrale est créée par la banque nationale.

La BNS peut émettre autant de numéraire (billets et pièces) qu’elle le désire. Ce poste représente actuellement un peu moins de 10% de son bilan.

Le gros de la “monnaie centrale” est constitué des avoirs à vue détenus par les banques. Pour augmenter le volume de “monnaie centrale”, la BNS achète des devises ou des titres à une banque commerciale et lui crédite la contre-valeur en francs sur son compte à vue (compte de virement).

Le financement des actifs de la BNS, principalement en euros et dollars (dont des actions), se fait donc à crédit, en grande partie via les comptes de virement des banques commerciales ! 

Quelques chiffres (à fin 2019) pour montrer l’ampleur du problème:

Bilan de la BNS : 861 milliards.

PIB de la Suisse : 703 milliards.

Bilan de la BNS par rapport  au PIB : 122% (contre moins de 30% il y a vingt ans) !

Investissements en monnaies étrangères : 794 milliards.

Financés par…

Avoirs en comptes de virement des banques : 506 milliards.

Le détail se trouve ici (résultats et bilan de la BNS) :

https://www.snb.ch/fr/mmr/reference/pre_20200302_1/source/pre_20200302_1.fr.pdf

N’est-ce pas “un peu” inquiétant ?

Une “bombe à retardement” pour la Suisse ?

Quelle époque formidable nous vivons !

Monsieur U.

   Envoyer l'article en PDF   

Wirecard, vous êtes viré !

Aujourd’hui énorme rebond de Wirecard depuis les abysses (short covering ou technique ?)

Le Financial Time a sorti un bel article sur l’histoire de cette société https://www.ft.com/content/284fb1ad-ddc0-45df-a075-0709b36868db

(cela me fait repenser à mon article sur Enron avec les recommendations des analystes super positives ! https://www.crottaz-finance.ch/blog/histoire-boursiere-enron/

Voici la traduction libre de l’article du Financial Time via google

Wirecard: la chronologie

Lire la suite

Christopher Aaron : Dow Jones / Gold ratio and Market Crash

A very interesting view on the past value of the Dow Jones / Gold ratio

All is showing that gold should go up anyway

Christopher Aaron (igold investor) is on Twitter https://twitter.com/iGlobalGold?s=20

and his youtube https://www.youtube.com/channel/UCjG_4Kg7ZWWs8o7EnfnDc9Q

his two sites : https://igoldadvisor.com and https://iglobalanalytics.com

He is only selling datas !

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

Robin sort de ce bois !

Avez-vous entendu parler de Robinhood.com ?

Je l’ai découvert il y a quelques semaines et je ne suis plus du tout surpris par le monde financier actuel. Tout devient débile, vraiment !

Désormais, les robinhood traders se pensent bien plus malin que Warren Buffet. Un certain roi du penny stock David Portnoy (que je dois avouer ne pas connaître malgré ses 1,5 millions d’abonnés twitter) va même jusqu’à traiter Warren Buffet d’idiot parce que ce dernier a vendu les actions des compagnies d’aviation.

Ces traders ont des visions à court terme et cela semble fonctionner ! Pour combien de temps ? ces traders battent les hedge funds sur le court terme.

Lire la suite

Jean-Pierre Fanguin alias Jean-Pierre Faux-Gains ?

Comme je l’ai souvent évoqué, voici ma citation préférée :

MUNDUS VULT DECIPI, ERGO DECIPATUR

Le monde veut être trompé, alors trompons le !

Une autre phrase me revient aussi : “Les belles promesses rendent les fous joyeux”.

Ces derniers temps, je me suis amusé des vidéos de Jean-Pierre Fanguin et de sa phrase: “La question elle est vite répondue”

Lire la suite

History of world currencies vs gold

From 1900 to the end of 2019, all currencies lost their value relative to gold.

The British Pound lost 99.63% and the US dollar 98.64%. Even worse, for the Japanese Yen and the French Franc.

The German currency lost its value completely twice and is about to go for a third time !

The German Mark called the Goldmark (backed by gold) was introduced in 1873. With the outbreak of World War I, the Mark was taken off the gold standard and became the Papiermark and briefly the Rentenmark in 1923.

The German currency lost all of its value.

From 1924, a new currency appeared, the Reichsmark. The German currency also lost all of its value and disappeared in 1945.

In 1948, a new currency appeared, the Deutsche Mark. In 1999, this currency became the Euro (at a rate of 1.95583 DM for one €). The German currency will probably lose all of its value for the third time. So far, it has lost 94.9% of its value relative to gold.

What about the Swiss Franc, the strongest currency in the world? 

The mighty Swiss Franc has lost 92.69% of its value relative to gold during the period 1900-2019.

So, gold, the “barbarous relic” has proven to be really useful to keep the purchasing power over the years.

All my english articles : https://www.crottaz-finance.ch/blog/category/english/

   Envoyer l'article en PDF   

La BNS se bat comme une tigresse

Ce matin, la BNS vient de laisser son taux directeur inchangé à -0,75%.

Comme je l’ai écrit maintes fois, ce taux négatif est une catastrophe pour la réalité des prix. Tout est corrompu ! En forçant les investisseurs à se détourner de l’épargne, les risques que ces derniers prennent sont en augmentation. Il y a donc déplacement du cash sur d’autres actifs dont les prix montent sans aucune réalité avec leurs vraies valeurs.

Il faut aussi savoir que l’épargne est ainsi taxée comme, par exemple, le cash (et obligations puisque celles-ci offrent aussi un rendement à l’échéance négatif) dans les caisses de pensions.

On vous vole tout simplement votre épargne.

A l’époque la caisse de la confédération avait essayé d’obtenir un passe droit pour ne pas avoir d’intérêt négatif….honteux…mais cela avait été corrigé rapidement sous la pression et la colère générale.

Pour mémoire, voici les taux d’intérêts dans le monde avec le leader suisse du taux négatif.

Lire la suite

Scary SP500

In January 2020, I wrote an article to you that suggested  to sell the SP500 and buy gold and gold mines.

The US equity market plunged sharply thereafter (March), mining stocks too and gold briefly. Today, after the huge rebound in the American market from the lows, what is the situation?

  • The SP500 is at – 4.1% (after a collapse of -35%)
  • Mining stocks (GDX) are at + 14.2%
  • Gold is + 7.9%

Sometimes graphics speak more than words. Below find 3 graphics that are really scary for those who remain invested in the SP500.

The Put / Call ratio is at the lowest of the lowest

Many of the stocks in the SP500 have an RSI above 70 ( overbought level), the number of stocks above their 50-day moving averages is at its highest in 20 years and it is the biggest upward rally in the market. ‘history.

Small traders bought calls like never before (very bad sign for a continuation of the rise)

This last graph makes me think of the abbreviation FOMO (Fear of Missing Opportunity) which is the fact of buying at any price for fear of missing the increase.

   Envoyer l'article en PDF   

Le SP500 à se faire peur

En janvier 2020, je vous avais écrit un article qui suggérait de vendre le SP500 et d’acheter de l’or et des mines d’or.

Le marché des actions américaines avait plongé violemment par la suite (mars), les actions minières aussi et l’or brièvement. Aujourd’hui, après l’énorme rebond du marché américain depuis les plus bas, quelle est la situation ?

  • Le SP500 est à – 4,1% (après avoir passé par -35%)
  • Les actions minières (GDX) sont à + 14.2%
  • L’or est à + 7.9%

Parfois quelques graphiques parlent plus que des mots. Ci-après 3 graphiques qui font vraiment peur pour ceux qui restent investis dans le SP500.

Le ratio Put/Call est au plus bas des plus bas

Beaucoup des titres du SP500 affichent un RSI supérieur à 70 (niveau sur-acheté), le nombre de titre au dessus de leurs moyennes mobiles à 50 jours est au plus haut depuis 20 ans et c’est le plus grand rally de hausse de l’histoire.

Les petits traders ont acheté des calls comme jamais (très mauvais signe pour une continuation de la hausse)

Ce dernier graphique me fait penser à l’abréviation FOMO (Fear of Missing Opportunity) qui est le fait d’acheter à n’importe quel prix par peur de rater la hausse.

   Envoyer l'article en PDF   

L’argent, l’or du pauvre

L’or étant assez cher, il est possible d’acheter un autre métal précieux qui a aussi un cours “monétaire” : L’argent métal

Pour la Suisse : Il n’y a pas de TVA sur les achats / ventes d’or, mais sur l’argent oui (TVA 7,7% à ce jour)

Pour comprendre la relation entre l’argent et l’or, on peut déjà se pencher sur le ratio qui les lie.

Ce dernier a oscillé (en moyenne) entre 50 et 80, mais dernièrement il a battu tous les records, montant allègrement au dessus de 110

Lire la suite

Les robots ont pris le pouvoir sur le #SP500

Pour faire suite à mon article “les robots dirigent le trading“, je me permets encore une fois de revenir sur le sujet.

Pendant que vous dormez, il se passe de drôles de choses…

Une étude et un avis de JPM montrent que 90% de l’activité d’achats / ventes des titres est générée par du trading systématique.

Une recherche complémentaire confirme qu’approximativement 100% du rendement se passe durant la nuit, alors que la session journalière n’engendre quasiment rien !

La même statistique de volume indique que seulement 2% du volume de trading est généré des petits investisseurs (home trading) et que finalement c’est le momentum (tendance) qui capture la plupart des gains.

Le message est clair : La grande partie des changements de prix des actions est le résultat du trading des algorithmes à haute fréquence et une petite partie est le fait des fondamentaux économiques….

Comme vous le savez certainement, l’indice SP500 est formé – comme son nom l’indique – de 500 titres de “grandes sociétés”. C’est un indice pondéré en fonction de la capitalisation des titres qui le composent.

Cinq sociétés – Microsoft, Apple, Amazon, Facebook and Alphabet (Google) – comptent pour 20.29% de l’indice au 28 mai (la pondération 5 des titres énorme comme déjà indiqué dans l’article https://www.crottaz-finance.ch/blog/vendez-le-sp500-et-allez-sur-les-mines-dor-maintenant/ ).

Toutes les pondérations des titres du SP500 peuvent être trouvées ici :
https://www.slickcharts.com/sp500

Un autre indice peu connu, l’indice “value line geometric“contient environ 1700 sociétés. C’est un indice qui est “équipondéré” et qui utilise une moyenne géométrique (les titres affichent la même pondération (poids)).

Explication : https://fr.wikipedia.org/wiki/Value_Line_Composite_Index

Pour mémoire, le phénomène de hausse du SP500 est aggravé par l’indexation passive (voir mon article gestion passive, gestion soumise). Pour répliquer le SP500, il faut acheter plus (+) d’actions qui pèsent le plus (+) dans l’indice, ce qui les fait monter encore plus (+).

Ceci n’arrive pas dans l’indice “value line geometric” dont voici l’évolution comparée à celle du SP500.

Les machines et les humains n’ont certainement pas la même psychologie, sauf si les robots sont programmés par des humains eux-mêmes. Un jour peut-être que les machines décideront seules !

bon week-end et Hasta la vista Baby

terminator-2-hasta-la-vista-baby
   Envoyer l'article en PDF