One response

  1. Mr Jancovici a fichtrement raison et depuis longtemps, pour ma part il prêche un convaincu.

    Toutefois cela me pose deux interrogations frontales parce que maintenant il faut avancer :

    1) Faire des efforts ? En théorie beaucoup de gens adhèrent. Dans la vie de tous les jours, ces mêmes personnes se lèvent pour aller travailler … pardon pour aller engranger de l’argent qui va servir à payer les factures mais aussi pour amasser de nouveaux biens plus ou moins utiles, tout cela au nom du sacro-saint CONFORT (comme dit si bien la pub de l’Oréal « Parce que je le vaux bien »).
    Donc, serons-nous si nombreux à vouloir faire des efforts et à vouloir sacrifier nos ‘possessions’ et nos doses (inconscientes encore pour certains) de ‘dopamine’ (plaisir engendré) ?

    Oui, la surconsommation et la débauche d’énergie qui l’accompagne a engendré cette situation.

    2) Cela me soulève une 2° interrogation, cette affaire de transition écologique ne va-t-elle pas finalement générer le même niveau de mécontentement qu’avec la vague des antivax et consorts, n’allons-nous pas nous retrouver avec cette même catégorie de bipèdes… (je m’autocensure, je pèse mes mots pour rester très très très poli) qui encore une fois avec le même argument de la LIBERTE (laquelle, celle de continuer égoïstement à surpolluer ?) de vouloir utiliser leur argent comme ils l’entendent.

    « Touche pas à ma façon de consommer » sera peut-être le prochain slogan dans les rues de Berne, Genève et Navarre.

    Toucher à l’argent des Eveillés, c’est moins grave parce qu’ils y ont déjà réfléchis. En revanche, toucher à l’argent des Egocentriques et Immatures, cela va donner une masse de gilets jaunes d’un nouveau genre, celui mêlant à la fois ceux dans le ‘besoin’ (les vrais ‘jaunes’) avec ceux qui ne sont pas vraiment dans le ‘besoin’ (allez, appelons-les les ‘gilets d’or’). Pas besoin d’être millionnaire pour être un ‘gilet d’or’, il suffit d’être à l’aise financièrement et on est nombreux en Suisse à l’être. Leur imposer prochainement de ne plus pouvoir disposer d’acheter de tout ce qu’ils veulent les fera descendre dans la rue.

    L’erreur est naturellement intellectuelle, les achats ne leur seront pas limités, il leur sera en revanche demandé d’acheter plus intelligemment, que vous soyez un pauvre ou un riche.

    Aïe, zut, flûte … On nous demande encore de réfléchir, y’en a marre là. Allez, sortons les cloches et allons râler et bêler contre cette nouvelle ‘prison’ qui nous est imposée.

    Ou quand on utilise que son cerveau reptilien pour réfléchir. Winston, reviens vite !

    PS : à toutes fins utiles, je n’ai pas encore eu le temps de visionner cette vidéo là (j’en ai vu d’autres de ce Monsieur), et je ne soutiens pas du tout de parti politique écologiste (c’est un cheval de Troie habillé sexy en vert mais qui dans les faits ils veulent nous imposer à la fois communisme et décroissance, une forme d’escroquerie intellectuelle en somme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *