En 2010 je vous avais rédigé un article sur l’évolution du Franc Français (puis Ecu, puis Euro) contre le Franc Suisse.

Aujourd’hui voici une mise à jour avec une partie de mes commentaires de l’époque. Je me cite :

« Je suis très circonspect quand d’un côté je lis que les Etats sont super forts, qu’ils ont tout pouvoir et que nos retraites sont à l’abri etc. alors que d’un autre côté, ils se permettent de pleurer dès que de petits traders attaquent la monnaie…je reste dubitatif. »

Nous aurait-on menti sur la puissance des Etats ? De leurs banques centrales ? On a le droit d’acheter leurs dettes mais pas de les vendre !

Au sujet du Franc Suisse (CHF), son évolution n’est pas aussi corrélée à l’évolution des monnaies européennes qu’on veut bien le dire ou que la croyance populaire perpétue.

En prenant, par exemple, le Franc Français (FRF) on arrive à démontrer que l’idée générale que la puissance d’une monnaie reflète la puissance (taille) d’un pays est erronée (un autre exemple le USD). 

Je vais en faire la preuve plus bas avec un graphique très long terme.

Durant des siècles les monnaies ont servi d’échange et de pouvoir d’achat. Il n’y a pas si longtemps, il fallait 10 francs suisses pour 1 livres anglaises (aujourd’hui c’est moins de deux francs qui sont nécessaires, idem pour le USD qui s’est effondré contre le franc suisse)

Pour la petite histoire, nous avions plusieurs monnaies en Suisse (plusieurs francs suisses) et ce n’est qu’en 1850 que la création d’un franc suisse unique a vu le jour. Comment depuis cette époque les Franc français s’est-il comporté contre la devise de l’emblématique du coq ?

Tout a commencé par la fixation d’une parité avec le FRF à 1 CHF  = 1 FRF en 1850.

Toute l’histoire du Franc Français peut être lue ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_fran%C3%A7ais

Une image vaut plus que mille mots. »

L’évolution du Franc Français contre Franc Suisse depuis 1850 ans en image ci-après (graphique en log)

Le Franc Français a donc perdu plus de 99% contre Franc Suisse depuis environ 100 ans.

Happy currencying

Categories:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *