Une discussion intéressante au téléphone hier avec mon ami Pierre.

Oui les taux montent depuis 6 mois comme on le voit sur le graphique ci-après.

Par contre, sur une très longue période, cette hausse semble ridicule.

Mais qu’en est-il du taux réel ? La BCE nous donne une rapide définition de ce qu’est le taux d’intérêt réel

Les taux réels sont, suivant les périodes, positifs ou négatifs

Voici un graphique sur 100 ans aux Etats-Unis d’Amérique (source : https://www.longtermtrends.net)

Et sur 10 ans

Les taux réels sont donc toujours et encore négatifs et ceci (exception faite de 2018- 2019 et 2015-2016) depuis 2011.

C’est donc le jeu de l’épargnant perdant ! (trouvé sur internet)

L’inflation n’est pas non plus sans conséquences pour les épargnants. Imaginons que vous placiez 1 000 EUR dans un bon de caisse d’une durée d’un an, qui offre un rendement net de 1,50 %. Dans un an, vous récupérerez 1 015 EUR, soit le capital de départ plus les intérêts. 

Imaginons à présent que l’inflation, au cours des douze prochains mois, s’établisse à 3 % environ. A cause de l’inflation, les 1 015 EUR que vous récupérerez dans un an vous offriront un pouvoir d’achat moins élevé que les mêmes 1 015 EUR d’aujourd’hui. On peut ainsi calculer que ces 1 015 EUR dans un an correspondent en réalité à 985 EUR aujourd’hui. 

Conclusion, si on ramène tout en euros d’aujourd’hui, vous prêterez 1 000 EUR et n’en récupérerez que 985. C’est ce que l’on appelle un taux réel négatif : le taux nominal est positif (1,50 %), mais le taux réel est négatif à cause de l’inflation.

Je pourrais même vous faire une démonstration par l’absurde. Vous me prêtez de l’argent à -10% annuel, mettons 1’000.-. dans une année je vous rends 900.-.

Suis-je un escroc (bienveillant ?). Tout dépend, car il faut regarder le taux réel ! Si l’inflation est de 20% vous serez gagnant en terme réel.

J’ai souvent expliqué que le taux nominal ne correspondait pas à la réalité économique finale.

Pour s’en rendre compte, Il suffit de demander à un Zimbabwéen ou un Vénézuélien ce qu’il en pense.

Avant de partir, voici encore un graphique très long des taux réels mondiaux.

Happy Negative Rates

Categories:

Comments are closed