Les marchés des actions sont (à mon humble avis) complètement dé-corrélés de la réalité économique.

Les dernières nouvelles sur le front économique sont affreuses.

La production industrielle allemande s’écroule à un niveau historique en mars. La production totale (manufacturing , Energy and Construction) s’est effondrée de 9.2% par rapport à février et de 11,6% en comparaison annuelle.

Les Commandes d’usines allemande ont – elles aussi – chuté.

Elles mesurent la variation de la valeur totale des commandes de nouveaux achats placées auprès des usines pour des bien à la fois durables et non-durables. -15.6% sur un mois contre -10% attendus.

L’Inde subit aussi un grand choc économique

L’indice des services chute de 5,4% et envoie un -15% sur le PIB ! lire bloomberg

Je m’arrête ici avec les nouvelles économiques sombres. Vous pouvez les lire pas vous-mêmes dans les rubriques des divers journaux.

Que se passe-t-il sur les marchés boursiers depuis le bas ? Ils remontent fortement !

Un niveau de survente engendre généralement un rebond, mais il m’est difficile de croire que les marchés des actions revoient leurs plus hauts, surtout que la récession (dépression ?) guette : https://www.bbc.com/news/business-52557191

Par ailleurs, Je ne pense pas que les banques centrales (sauf la BNS et la BOJ) commencent à acheter des actions, mais tout est possible. Cela ne fera probablement que d’alimenter encore plus le côté de la bulle. Acheter des actions a-t-il vraiment un sens pour l’économie ? Si c’est juste pour maintenir les caisses de pensions et le système à flot, c’est une “action” que nous payerons plus tard.

Certains prônent l’achat d’actions par les banques centrales: https://www.lepoint.fr/economie/coronavirus-il-est-temps-que-la-bce-achete-des-actions-17-03-2020-2367442_28.php et d’autres s’interrogent : https://www.lecho.be/dossiers/chroniques-financieres/et-si-la-bce-et-la-fed-achetaient-des-actions/10219925.html

En conclusion, une probable deuxième vague de baisse pourrait survenir dans les prochains temps. Ce rebond ne semble que technique, des énormes dégâts à l’économie et à la sainte croissance ont déjà été engendrés.

Comments are closed