Depuis le début de l’année c’est un bain de sang. « No place to hide ». Je vous recommande les graphiques de Charlie Bilello (https://compoundadvisors.com/blog) qui vont suivre

Le SP500 chute, mais on est encore loin des annes 2000 et 2008 (et 1973)

Il s’agit de la plus longue correction du SP 500 (du pic au creux)

et un des pires début d’années (pour 195 jours de bourse)

Quant au marché obligataire américain, il est sur le point de connaître sa pire année de son histoire avec une perte de 15,2 %, soit 5 fois plus que la pire année 1994 (-2,9 %) . Pour mémoire, le marché des obligations est le plus grand marché.

Si on met les rendements actions et obligataire de cette année 2022 ensemble, on obtient le résultat de -21.3% sur les portefeuilles 60/40 (60% actions et 40% obligations) pour des portefeuilles USD

Au sujet du Nasdaq depuis 2000

Et de son multiple (3x pour les spéculateurs)

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *