Les actions américaines sont toujours en rebond depuis les plus bas. Certains pensent par ailleurs que les actions sont plus intéressantes que les obligations, car le rendement du dividende est plus élevé que celui des obligations

Ce qu’il faut savoir c’est que si les résultats des sociétés deviennent moins bon voire mauvais, les dividendes seront diminués et même coupé. Les P/E (ratio cours / bénéfice) vont monter.

Je prends tout simplement pour exemple Royal Dutch qui offrait un très beau rendement quand le cours était à 25-27 euros. Le paiement trimestriel de 0.42 euros environ engendrait un rdt de 6.7% annuel sur un cours de 25 euros.

Aujourd’hui le titre traite 14,5 euros environ et maintenir un tel niveau de dividende est impossible. Cela ferait 11.6% de rendement. Royal Dutch a d’ailleurs annoncé une réduction du dividende à 0.16 par trimestre. Cet ajustement ramène le dividende à 4.4% annuel pour un cours de 14,5 euros.

Ce que j’essaie de dire ici, c’est que si on achète Royal Dutch à 25 euros avec un dividende attendu 6.7%, que le titre chute et -en plus – que le dividende est coupé, on se retrouve bec de gaz pour un moment.

Avec une perte en cours de 10.5 euros (-42% de baisse sur le titre) et un dividende qui baisse de 1 euros annuellement, si rien ne bouge il va falloir plus de 10 ans investi dans le titres rien qu’en recevant les dividendes. (10.5 euros à combler à coup de 1 euro annuel de dividende (et j’exclu les impôts et frais).

Peut-être faut-il acheter Royal Dutch aujourd’hui ? Mais ce n’est pas le sujet.

Happy Investing

Comments are closed