La hausse des taux continue de faire des dégâts. Un exemple, le prix de l’obligation Autriche à 100 ans dont le cours a passé de 237.8% à 71.2% soit…..-70% !

La valeur des obligations mondiales a perdu 614,4 milliards de dollars supplémentaires la semaine dernière

La bonne (ou la mauvaise nouvelle selon votre position) est l’inversion de taux qui se trouve au plus fort.

L’écart entre les rendements des bons du Trésor US à 2 ans et à 10 ans a atteint son niveau le plus inversé depuis le début des années 1980.

Cette inversion a aussi été la plus rapide de l’histoire.

Historiquement, la récession est survenue environ 19 mois après l’inversion de la courbe des taux

Il semble donc que la hausse des taux qui a été la plus violente historiquement pourrait engendrer un ralentissement économique (récession ?) à moyen terme et donc une baisse des taux.

source : https://www.visualcapitalist.com/comparing-the-speed-of-u-s-interest-rate-hikes/

La question est combien de temps après la dernière hausse les taux commencent à être abaissés ? (6 mois ?) Voici un graphique des plus intéressants.

source: https://think.ing.com/articles/fed-set-to-hit-the-brakes-hard/

Happy Investing

Categories:

2 Responses

  1. Tiens, il y en a qui placent encore en obligations ?

    Mon expérience cinquantenaire me conduit à vous dire ceci : on a pourri notre économie avec des taux négatifs (doublement, a) parce qu’en dessous de 0 et b) parce qu’en dessous de l’inflation). Et la situation ne pourra donc s’inverser qu’en inversant cela AVEC DES TAUX SUPERIEURS A L’INFLATION. Comme ça été le cas en 1972ss.
    Mais il est vrai qu’à l’époque l’inflation avait provoqué une hausse du PIB fondée sur la hausse demande, chacun cherchant à se mettre à l’abri de l’inflation. Et que le remède – utile à l’époque – de la hausse des taux par la BNS a permis de recentrer le chose (taux plus élevé que l’inflation réduisant la demande et hausse de coût provoquée par la hausse des taux.
    MAIS nous n’en somme pas là. Nous sommes tombés dans une récession à cause d’une production insuffisante, ce qui a entraîné une hausse des prix. Et ce n’est évidemment pas la hausse des taux qui va y changer quoi que ce soit. Pardon : cette hausse va changer quelque chose : ELLE VA AGRAVER LA SITUATION.Et les taux vont continuer à augmenter (quoi qu’en disent les banques centrales), pour soutenir la valeur des monnaies, dont la baisse accroît le renchérissement (importés). Ceux qui voudront se mettre à l’abri de l’inflation devront y mettre le prix. La vérité, c’est que nous allons vers une situation comparable à celle qui a frappé l’Agentine. Nous avons devant nous UN BORDEL TOTAL

  2. Dans le domaine de la finance, je ne lis actuellement que des annonces ou commentaires d’ ‘experts’ et ‘stratèges’ pleurnichards qui se lamentent et qui pensent qu’ils feraient mieux. La réalité est celle-ci :

    https://www.lefigaro.fr/conjoncture/face-a-l-inflation-de-nouvelles-hausses-de-taux-seront-necessaires-previent-la-bundesbank-20221015

    Et ce n’est pas fini, que cela plaise ou non ou que cela aille à l’encontre de ses propres intérêts. Alors autant faire avec. Suis-je assez crétin pour prétendre avoir une meilleure solution que la FED ou la BUBA ? Non.

    Le monde de la finance a survécu à toutes les autres grandes crises financières, et cela sera la même chose pour la prochaine. Ma foi, les ‘faibles’ disparaîtrons en partie pour de mauvaises décisions (incompétences), une situation déjà hasardeuse (mauvaise gestion) mais surtout par manque d’anticipation (refus de croire à un danger important à venir alors que les signaux faibles sont là, sous-estimer celui-ci ou surestimer sa capacité à le combattre).

    Même Jamie Dimon a tenu des propos défaitistes alors même que ce Monsieur est un des quelques rares dans le secret (sous-entendu il connait déjà à quel moment sera la période de post-crise), le temps toutefois que je comprenne en fait à qui il voulait orienter son message (pour assurer les arrières de sa personne vis-à-vis des dégâts qui seront causés sur ses clients).

    En parlant de taux, j’ai reçu un mail vendredi passé de mon dealer HD (Harley Davidson) en Suisse que leur partenaire bancaire pour le leasing va passer son taux là prochainement de 4,9% … à 9,5%. On est en Suisse mais c’est parlant de ce qui va aussi se passer chez nous. Dépêchez-vous si vous avez une demande de crédit en cours …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *