2 réflexions au sujet de « Vidéo RTS: La Crète »

  • 1 juillet 2015 à 10 h 55 min
    Permalink

    Des études de la Banque Mondiale et de chercheurs montrent que le modèle touristique “all inclusive” ne touche pas que la Grèce, mais aussi l’Espagne, l’Egypte, la Tunisie, la Gambie, Chypre, le Kenya, La Jamaïque, la République Dominicaine et bien d’autres pays.

    A Fethiye, en Turquie, 10% seulement des recettes provenant du tourisme “all inclusive” restent dans l’économie locale. A Majorque, ces séjours ont été mis en cause dans la faillite de plusieurs entreprises comme dans beaucoup de pays touristiques. En septembre 2011, les commerces locaux ont même organisé une journée de protestation contre les hôtels “all inclusive”, qui eux-mêmes ne s’en sortent pas sauf par des magouilles dont le but est l’évasion fiscale.

    Le “all inclusive” vient des Etats-Unis, évidemment, et avant de toucher le secteur touristique, il touchait et touche encore le secteur universitaire. En 2012, le niveau moyen de la dette pour un aîné diplômé avec des prêts d’études aux Etats-Unis a atteint $ 29’400. Et 65,9 % des diplômés du secondaire aux Etats-Unis avait choisi d’aller au Collège, avec 94 % d’entre eux se tenant prêts à le faire. Voir le détail ici: Dangers of the All-Inclusive University: http://www.thegazelle.org/issue/55/opinion/brown/

    Pour le panais, je rajoute que c’est une plante herbacée bisannuelle, à la valeur nutritionnelle plus riche en vitamines, en potassium, en minéraux et en fibres que la carotte (pas dit dans le reportage!). En plus ce légume a un fort pouvoir d’attraction d’insectes entomophages (=parasites), araignées, coccinelles, punaises et bien d’autres.

    Pourquoi la culture du panais est tombée en désuétude alors qu’il était apprécié dans le monde Antique et un des premiers légumes exporté en Amérique? Simplement parce une culture plus difficile que celle de la pomme de terre ou de la carotte! On préfère les monocultures plus rentables pour les multinationales de l’alimentation et les maraichers, même si les monocultures ont prouvé depuis longtemps leur nocuité sur la biodiversité et la propagation des maladies!

    Celui qui plantera le panais dans une agriculture variée et en accord une science écologique… n’est pas né! 🙂

  • 1 juillet 2015 à 12 h 28 min
    Permalink

    Merci Olivier.
    Bien entendu ces “all inclusive” doivent leurs origines aux US.

Les commentaires sont fermés.