10 réflexions au sujet de « Vidéo: Le directeur d’une agence privée de renseignement (STRATFOR) dévoile le plan pour contrôler l’Europe ! »

  • 22 avril 2015 à 9 h 39 min
    Permalink

    Bonjour Olivier.

    Ils sont trop sympas de nous dévoiler leur tactique. Tout le monde en était conscient, malgré tout ! Enfin, ceux qui s’intéressent un peu à la politique étrangère US.
    J’espère que beaucoup de monde visionnera cette vidéo (elle est largement diffusée), et, qu’elle en fera réflechir plud d’un sur l’opportunité d’adhérer au TTIP, ou non !

  • 22 avril 2015 à 10 h 09 min
    Permalink

    Vous vous emballez un peu là il me semble…Ce n’est pas le directeur de la CIA mais un consultant très connu qui est Mr Friedman (j’ai été un temps membre, mais le département fédéral des affaires étrangères est ou était également membre il n’y a pas si longtemps) qui gère le site http://www.stratfor.com.

    Bon site d’ailleurs, bien documenté, global, bonnes analyses en général, mis à jour quotidiennement.

    Je n’en dirais pas autant du Contrarien…Je pense que c’est de sa quotidienne de hier que vous avez repris ceci.

    On peut tout à fait être ‘contrarien’ et aller chercher des infos un peu plus loin que systématiquement chez les agences de presse russes ou chinoises…Enfin, chacun fait ce qu’il veut, même ceux qui aiment être manipulés.

  • 22 avril 2015 à 11 h 18 min
    Permalink

    Merci de vos corrections ! J’ai changé le titre. Je remarque ainsi que vous êtes attentifs et me sens moins seul

  • 22 avril 2015 à 13 h 17 min
    Permalink

    Cela fait plaisir après une longue pause voir le site reprendre tout son dynamisme
    Amicalement
    Gérard

  • 22 avril 2015 à 18 h 51 min
    Permalink

    PDC, vous êtes un “manipulé” ou un “manipulateur”? Vous écrivez: “un consultant très connu qui est Mr Friedman (j’ai été un temps membre, mais le département fédéral des affaires étrangères est ou était également membre il n’y a pas si longtemps)”.

    Je ne comprends pas: vous avez été membre de quoi? Ou “client” de Stratfor? Vous parlez du DFAE(=Département Fédéral des Affaires Etrangères; fonctionnaires fédéraux) qui comme UBS, ABB, Nestlé auraient été clients de Stratfor après les révélations de WikiLeaks(Julian Assanges) sur les mails et listes de clients du site Stratfor piraté par les “anonymous” en 2011 et révélés en 2012?

    Pour les lecteurs voilà quelques précisions:
    George Friedman est un ex réfugié juif hongrois fuyant le régime communiste avec ses parents dans les années 50 et obtint un diplôme en Sciences politiques à la Cornell University d’Ithaca NY. Il a enseigné au SHAPE(= Supreme Headquarters Allied Powers Europe = Grand quartier général des puissances alliées en Europe), structure militaire intégrée de l’OTAN après la guerre de Corée, puis à l’US Army War College, qui forme les hauts gradés militaires et civils aux postes à haute responsabilité (Il faut avoir une formation militaire US pour en être étudiant) puis au RAND Corporation(= Research ANd Development) qui est un “think tank” créé par Douglas Aircraft Company et offrant des services exclusifs aux Forces Armées Américaines et totalement financé par le gouvernement US. Friedman s’est spécialisé sur son obsession (un peu dépassée…) : le marxisme! Et quand le communisme est tombé avec le mur de Berlin, il a écrit un livre sur le Japon “The Coming War with Japan in 1991”, puis co-auteur de plusieurs livres à la Frankfurter Schule de l’Université Goethe de Frankfurt, école créée dans l’entre-deux guerres pour les dissidents anti-fascistes et anti-communistes et promouvoir une nouvelle pensée « matérialiste » et « déterministe » de la société allemande. Voilà les oeuvres écrites: “The Future of War”, “The Next Hundred Years”, “The Intelligence Edge” et “America’s Secret War”. Un gars bien quoi !

    Alors je pose la question suivante: Est-ce important de savoir si Friedman est ou n’est pas le chef de la CIA (en l’occurrence, c’est John O. Brennan) en sachant que la CIA est le principal organe de renseignements des USA pour la collecte clandestine de renseignements à l’étranger, pour le contre-esponnage extérieur, ainsi que pour le développement de systèmes techniques de collecte de renseignements dans les domaines militaires, politiques, économiques, biographiques, sociologiques, scientifiques et techniques et surtout le principal service chargé de mener des actions spéciales dites clandestines. Son budget n’est officiellement que de 15,3 Mia de $ en 2012 mais l’agence appartient à sa filiale mère, et cela on l’oublie un peu…, qui est l’Intelligence Community créée en 1981 par Reagan et regroupant 17 services de renseignement au budget 2012 de 53,873 Mia de $ et composé de 107’389 agents!

    Prenons maintenant Stratfor créé en 1996 à Austin Texas. Il a fallu recycler tous les agents de la guerre froide dans la nouvelle idéologie: la guerre économique. Il est intéressant de trouver dans les cadres le Chief Operating Officer Mark Ozdarski, officier retraité des Navy SEAL qui a également travaillé comme gestionnaire de portefeuille d’investissement… comme agent de l’US Special Operations Command. Des gars bien ! Cette entreprise tourne grâce à l’argent des abonnements des “niais” imbus de leur personne qui sont les clients “protégés” et “secrets” de l’entreprise!! Et quel rôle a joué cette entreprise dans les bombardements US au Kosovo? Le journal financier Barron’s l’appelle “The shadow CIA” ou l’ombre de la CIA.

    Donc le titre du “contrarien” Charles Sannat est loin d’être faux: “Incroyable le directeur de renseignement Americain dévoile son plan pour contrôler l’Europe !” en sachant que le discours a été fait pour “The Chicago Council on global affairs”, organisation fondée en 1922 pour s’opposer à l’isolationnisme des Etats-Unis lors du premier conflit mondial. 23 membres et environs 150 conférences par an examinant les incidences de la politique américaine dans tous les domaines. Sa spécialité? Les coups de “sonde”, sondages et voir le comportement de la presse, des politiques et des économies aux idées formulées dans chaque conférence et en tirent deux publications de sondages par an. Ce n’est rien d’autre que du Behaviorisme comportemental. Les USA sont en guerre économique depuis 1922!

    Alors PDC, manipuleur ou manipulé?! 😉

  • 22 avril 2015 à 19 h 45 min
    Permalink

    @Amora: je suis très satisfait d’apprendre que vous n’êtes ni ‘niais’ ni ‘imbus’ de votre personne.

    Vous seriez intervenu avant moi dans le même esprit de votre point de vue, que je vous aurais alors posé la même question. Pas très constructif sur le fond.

    L’erreur du titre du Contrarien est factuellement et grossièrement faux. Maintenant, si vous persistez c’est parfaitement votre droit. Les autres intervenants jugerons.

    Quant à votre question, je la trouve trop manichéenne à mon goût. Où voulez-vous en venir exactement ?

  • 23 avril 2015 à 8 h 50 min
    Permalink

    Une petite remarque comportementale.
    Les USA exposent clairement leur politique, leur vision et leurs intentions. Peut-on les en blâmer? Au moins ainsi les choses sont claires. Dans ma vision de la vie en général, je trouve qu’il est plus facile de vivre avec des gens qui savent et déclarent ce qu’ils veulent, et qui sont constants. Il en est de même avec les Etats. Les grands Etats, la Chine, la Russie, les USA, ont une constance dans leur action qui leur permet d’avoir le temps pour eux. C’est, à l’inverse, tout le problème de l’Europe écartelée entre idéologues de gauche / écologistes et populistes de droite (ou l’inverse…), qui n’arrive plus aujourd’hui à déterminer une politique constante. On ne peut qu’être extrêmement inquiet pour l’Europe, un avenir houellebecquien (Europe = parc touristique historique) paraissant de plus en plus probable.

  • 23 avril 2015 à 12 h 13 min
    Permalink

    Rien de neuf ! C’est la politique des USA depuis Wilson-Clémenceau… Qui a pu croire à autre chose ? La proposition de traité CE-USA débattue par les fonctionnaires européens contient une cause arbitrale que l’on réservait jadis à nos relations avec les anciennes colonies. L’Europe serait donc désormais traitée exactement que le sont les nations peu développées, cuite et dégustées à la sauce dont la recette figure dans la Convention de Washington sur la reconnaissance des sentences entre Etats et entreprises.

    Ce qui est intéressant dans cet entretien c’est que l’agent privé n’a pas le devoir de réserve de l’agent d’Etat, il peut donc dire ce que l’agent d’Etat est obligé légalement de taire.

    Nous voilà clairement prévenu. Et maintenant… qu’est-ce qu’on fait Mme Widmer-Strumpf ? On retourne juger les divorces dans son tribunal de district grison ou on continue à trahir la Suisse ?

  • 23 avril 2015 à 21 h 48 min
    Permalink

    Je suis entièrement d’accord avec vous yaroslav et c’est ce que je voulais faire comprendre à PDC: Dans cet entretien, “l’agent privé n’a pas le devoir de réserve de l’agent d’Etat, il peut donc dire ce que l’agent d’Etat est obligé légalement de taire.” Donc pas d’importance de savoir qui est le chef technique de la CIA, l’important est que c’est lié.

    Mais PDC y voit du manichéisme, terme très en vogue ces temps dans le milieu bancaire, financier et spéculatif. Une façon de dénigrer les réflexions des autres en se fiant à la définition dérivée du manichéisme.

    PDC, voilà les définitions du manichéisme:
    Mani était un infirme perse de la jambe droite du 3e siècle ! Au départ c’est un chrétien de la secte elkasaïte né d’une famille de nobles et de princes parthes d’Arménie (pas l’actuelle). Je pourrais écrire 600 pages rien que sur le manichéisme religieux qui n’existe pratiquement plus aujourd’hui. Les autres religions n’y voient certainement que l’influence « zoroastriste » alors qu’il y a du bouddhisme, du taoïsme et du christianisme mélangés. Le monde de la lumière et le monde des ténèbres… bref, le jour et la nuit, donc la Nature est manichéenne… Il y a le côté gauche, le côté droit, le haut et le bas, le positif et le négatif(le zéro étant abstrait !), en informatique le zéro et le un, en comptabilité on a deux colonnes, crédits et débits, passifs et actifs, bilans positifs et négatifs et maintenant « croissance négative » et « intérêts négatifs » ! Bref les exemples ne manquent pas, une dualité que l’on retrouve partout! Vu sous cet angle, le manichéisme religieux n’est autre que la symétrie scientifique qu’on retrouve en chimie, en physique, mathématique, biologique, anatomique et artistique de la peinture à l’architecture en passant par la sculpture. Le manichéisme s’est diffusé en Chine et sur toutes les régions traversées par la route de la soie car très pragmatique et très commerciale. C’est à cause du dualisme chrétien du Moyen-Âge qu’on en est arrivé à la définition biaisée d’aujourd’hui à laquelle vous pensez PDC: une pensée simplificatrice du bien et du mal comme vos « penseurs américains » qui parlent de l’Empire du mal sous-entendu que eux, c’est l’Empire du bien. Traiter quelqu’un de manichéen c’est une simplification très… “Manichéenne” et dévalorisante quand on manque d’arguments factuels et concrets à des questions ou des réflexions faites. Vous avez donné un avis subjectif sur Friedman et son site Stratfor et moi j’ai donné un avis objectif basé sur des faits réels ainsi qu’un avis subjectif sur ce que je pense de ces gens. C’est bien différent et plutôt constructif puisque le lecteur apprend ce qui est factuel.

    Colas, vos postulats non vérifiés ne me convainquent nullement. Vous prenez trois puissances mondiales aux méthodes peu démocratiques et aux pouvoirs centralisateurs: La Chine dirigée par des oligarques d’un parti unique qui n’a rien de “communiste” mais qui en porte le nom, la Russie qui tout au long de son histoire n’a été qu’une monarchie royale ou impériale ou une dictature bolchévique ou soviétique et maintenant une oligarchie sur le modèle d’une monarchie, comme en France, mais en France cela s’appelle “République” avec une nostalgie de “l’Empire” ou de la “Royauté”. Quant à l’Amérique, elle n’a jamais été une démocratie, mais une dictature du “Capital” et des oligarques de l’argent et qui font rêver démocratiquement la « Liberté » à tout individu. Ces quatre pays ont un état CENTRALISATEUR à outrance et vous voudriez inconsciemment ou pas que l’Europe (géographique ou l’Union Européenne?) le soit en agitant la menace “houllebecquienne” très… manichéenne et très loin de la réalité. Ne donnez pas une importance phénoménale à un personnage qui ne représente rien. L’Union européenne n’a jamais été conçue (par les USA) pour être une entité politique mais exclusivement monétaire et économique en faveur des multinationales. Ne vous étonnez donc pas que les peuples des différents pays qui la composent ne s’y identifient nullement. En sachant que la plupart des pays ont tous été des ex-monarchies ou encore des monarchies et des ex pays colonisateurs. Alors une unité politique et culturelle est totalement illusoire et ne se fera jamais pour le plus grand plaisir des USA qui veulent une Europe soumise à ses diktats. Voir l’Europe comme un “parc touristique” est une insulte aux peuples qui la composent… et montre de façon criante que vous ne connaissez rien à l’histoire suisse et à son fonctionnement institutionnel et politique.

    Comme yaroslav je suis très inquiet de cet attrait pour un pouvoir centralisé qu’ont certains politiques suisses jusqu’au Conseil Fédéral, non pas par idéologie mais par effet de mode: Tout ce qui vient des USA c’est moderne et bien! Comme l’i Watch parfait exemple de l’hystérie consumériste occidentale… fait pour nous espionner davantage et avec notre consentement mais qui n’apporte rien jusqu’à preuve du contraire.

    Vous trouvez qu’il existe encore des “idéologies” dans les sociétés actuelles à part la philosophie de l’argent facile, toujours plus d’argent pour chaque individu? Moi je ne vois que celle-là.

Les commentaires sont fermés.