Un super investissement

Comme je vous l’ai déjà évoqué, la BNS est assez mal prise entre 1) essayer d’affaiblir le franc suisse et 2) son bilan démesuré.

Je vous propose un excellent investissement sûr et réputé sans risque : Acheter des obligations de la Confédération Suisse à 50 ans (pour vos très très vieux jours)

Ainsi pour votre généreuse contribution au financement de la Suisse, vous allez être récompensé par un magnifique, que dis-je, merveilleux rendement de – 0,38% annuel (oui moins zéro virgule trente-huit pour-cent)! Cela signifie tout simplement que les “investisseurs” sont d’accord de perdre pour mettre leur argent à l’abri (ou comme les caisse de pension sont, pour des raisons légales, obligées de le faire).

Toutes les échéances de la confédération sont à taux négatifs désormais

courbe des taux en CHF

La BNS a par ailleurs encore été active sur le marché des devises

3.77 milliards de plus pour la BNS la semaine dernière et 9.8 milliards depuis 4 semaines

Ces taux négatifs ont envahi le monde entier. Les prix des quelques obligations encore en territoire positif se sont littéralement envolés (on dirait une bulle !)

Cours de l’obligations 100 ans Autriche

La quantité d’obligations en territoire négatif est au plus haut historique.

On constate aussi que: Plus les taux sont négatifs, plus l’or monte. Pour mémoire, les banquiers ont toujours dit aux clients de vendre leur or, car ce dernier ne rapportait pas d’intérêt. Aujourd’hui situation inverse. Par contre, les banquiers ne recommandent pas encore d’acheter de l’or. Ils préfèrent recommander des actions (à cause des dividendes entre autres, mais aussi pour garder les clients et des mouvements sur les comptes)….vous voyez où je veux en venir. tout cela ne peut que mal finir.

Les taux négatifs ont aussi un impact sur les cours des banques, car ces dernières souffrent beaucoup des taux bas. L’évolution de l’indice des banques est affreux, nous sommes au plus bas.

En conclusion, et pour revenir, au super investissement… Cet investissement n’est profitable qu’à la BNS elle-même. Je vous invite et encourage grandement à lire l’article de Liliane Held-Khawam concernant la ponction des avoirs bancaires par la BNS :
https://lilianeheldkhawam.com/2019/08/19/la-bns-ponctionne-les-avoirs-bancaires-et-garde-largent-finews-com/

   Envoyer l'article en PDF   

3 réflexions au sujet de « Un super investissement »

  • 21 août 2019 à 16 h 08 min
    Permalink

    Bonjour Olivier,

    Concernant les bilans des banques: puisque l’on fait n’importe quoi avec la monnaie depuis 2008, pourquoi ne pas faire “des subprimes à l’envers”?

    Je m’explique, disons que les prix de l’immobilier dans une capitale occidentale quelconque soient compris entre 8000 et 40.000 euros le m2. L’état décide unilatéralement que les prix ne peuvent pas dépasser par ex 15.000 euros le m2, sous peinde de prison et d’amende très lourde pour le vendeur et l’acheteur. Tous les propriétaires ayant payé plus de ce prix se voient, en échange accorder des parts sociales “virtuelles” au capital de la banque qui a financé leur emprunt. Cela renforce les fonds propres et on peut annuler ces parts sociales pour éliminer des créances douteuses. Ca n’est pas plus bête que de créer de la monnaie “contagieuse”…

  • 21 août 2019 à 16 h 11 min
    Permalink

    Toute intervention (Etatique ou par des lois) n’engendre que des problèmes.

    La meilleures solution, c’est le marché libre.

    De toute manière le marché est le plus puissant et même si des banques centrales sont à la manœuvre, elles échoueront.

    Sinon le Zimbabwe ou le Venezuela seraient les pays les plus riches avec leurs monnaies papier. Imprimer n’est pas la solution, aucunement.

  • 22 août 2019 à 11 h 16 min
    Permalink

    Bonjour,
    Nous assistons au match banques centrales/marchés, et on ne sait pas qui va gagner. Il faut espérer que ce soit les marchés, mais j’ai comme un doute… la force du marché est de pouvoir retirer les capitaux et les mettre « où c’est mieux » (faire jouer la concurrence), sanctionnant ainsi les comportements de ceux qui voudraient tricher. Sauf qu’en ce moment les capitaux ne savent plus où se mettre.
    Après le manque de courage des banquiers centraux est une raison d’espérer que le marché va reprendre la main (ils ne veulent pas semer le chaos quand même, mais ils sont capables de faire croire que ce n’est pas leur faute).
    Alors déflation où hyperinflation ? J’espère qu’on n’aura pas les deux.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *