Taux nominaux contre taux réels

Ralentissement ouest-européen c’est grave ! C’est le constructeur Japonais Honda l’annonce ce matin !

Cela ne me surprend pas, il ne faut pas se leurrer, la crise américaine fera des vagues par ici (elle les engendre déjà), merci la globalisation.

Rapidement ce matin: si les support (techniques du style 7000 points sur le SMI)) des marchés actions européens ne tiennent pas aujourd’hui, on doit se rendre à l’évidence que le rallye depuis le 15 juillet (voir mon article) sera terminé, mais tout n’est pas encore perdu.

Ce qui me fait sourire un peu, c’est la faculté que les intervenants ont de s’exprimer pour justifier tel ou tel mouvement de marché. Si le marché monte, c’est grâce au pétrole qui baisse. Franchement, le pétrole ne fait que de monter depuis des années et les marchés aussi ! Et maintenant le pétrole baisse et les marchés aussi, hihihhi. On en trouverait presque une corrélation positive entre les deux !

Ce matin, je vais vous parler des taux réels. Mais oui vous savez, ceux que vous encaissez réellement en plaçant votre argent et en lui déduisant l’inflation.

Voici le graphique des taux réels aux Etats-Unis………ça fait mal…

us_10_year_t_bond_real_yield__monthly_

 

Hé oui, les taux sont négatifs aujourd’hui. C’est à dire que les américains perdent de l’argent en le plaçant en “sécurité” (la notion de qualité est très subjective) dans des emprunts de l’Etat à 10 ans !

De toute manière, l’inflation telle qu’elle est calculée est une jolie arnaque. Aux USA, elle est bien plus importante encore (il y a eu changement de méthode calcul depuis l’ère Clinton !!).

La preuve trouvée sur internet:

alternate_cpi_measures

L’inflation réelle est quasiment deux fois supérieure à celle annoncée!

Pour tout un chacun cela semble assez logique par rapport au sentiment d’avoir bien rempli son caddie au supermarché, fait le plein de sa voiture, payé son loyer et de constater que son portemonnaie est plus entammé qu’il y a quelques années.

Et en Europe ?, en Suisse ? Me direz-vous.

Voici, pour commencer, le panier de la ménagère telle qu’il est utilisé (source Office fédéral de la statistique, ici)

IPC_Suisse

C’est bien joli, mais cela ne ressemble pas à un budget standard à mon avis (tiens je ne vois pas les impôts…ils augmentent aussi…), ni à l’impact global de la hausse des commodités.

Rien que d’en discuter avec le patron de la pizzeria en bas de chez moi. Il m’avoue que tout a augmenté, la farine, le transport, etc. et en plus, il enregistre une baisse de fréquentation.

Pour moi l’inflation est bien plus élevée. Les taux à court terme en CHF sont ridicules (compte épargne vers 0.75% et créance comptable de la confédération vers 1.5%).

Quant à moi, je vous laisse avec vos calculs…je vais vite aller dépenser mon argent avant qu’il vaille moins.

Bon week-end

La citation du jour: “Il faut choisir dans la vie entre gagner de l’argent et le dépenser: On n’a pas le temps de faire les deux”, Edouard Bourdet (1887 – 1945)

   Envoyer l'article en PDF