Quelques graphiques parlants sur l’or

Bon dimanche à tous

Indice Barron’s gold divisé par le cours de l’or. On est au plus bas des actions par rapport à l’or
L’or bat la stratégie de warren Buffet sur long terme
Le ratio indice TSX Gold divisé par l’or se trouve aussi dans les plus bas
Le ratio gold/silver en fonction de la population
La production d’or par rapport au prix
A quel cours devrait être l’or pour un retour à l’étalon or standard ?
Les “bulls markets” historiques et le mouvement actuel. Le potentiel est devant !
Le cycle de vie du cours de l’action d’une mine (sans nouvelles découvertes ou augmentation des ressources)
Mise à jour à fin septembre de l’évolution des indices XAU et HUI par rapport à l’or.

N’ayant pas la science infuse, je vous livre juste mon sentiment. L’or a de beaux jours devant lui et les mines devraient engendrer un rattrapage important.

   Envoyer l'article en PDF   

Gold, en hausse ! On attend désormais les mines et du volume

Gold, en hausse ! On attend désormais les mines et du volume

Plusieurs fois ces dernières années, je vous ai recommandé d’acheter de l’or. En octobre 2015, quand l’or tapait les 1050 USD :https://www.crottaz-finance.ch/blog/lor-et-les-mines-cest-parti-mon-goldy/ ) et en août 2017 vers 1300 USD
https://www.crottaz-finance.ch/blog/cest-parti-goldy-cest-reparti-goldy/ comme on peut le constater sur le graphiques ci-après c’était approprié.

Je vous laisse aussi relire tous les articles concernant l’or et les mines ici, il y a quantité de graphiques intéressants sur la production d’or etc.
https://www.crottaz-finance.ch/blog/tag/gold/

Le propos du jour est de comprendre pourquoi je me suis trompé sur les mines (actions), car force est de constater qu’à ce jour l’or est monté mais que les minières n’ont dans l’ensemble pas suivi. On le constate sur le graphique suivant. L’or monte mais les indices HUI et XAU sont à la traîne. Pourquoi ?

Les indices n’ont pas pas encore rattrapé l’or dans sa hausse malgré que ces derniers intègrent des productrices (qui montent quand même). Cela signifie que ce sont les productrices qui commence le mouvement. Elles seront probablement suivies par ruissellement par les développeurs et pour finir par les explorateurs. Il va falloir attendre les prochains résultats semestriels pour constater un retour aux bénéfices pour certains producteurs car l’or n’a commencé à grimper au dessus de 1300 qu’à fin juin. On constate des entrées de fonds dans les ETFs (800 millions d’USD) ainsi que des investisseurs très connus comme Eric Sprott (milliardaire) qui investi 160 millions dans des projets miniers.

L’or en termes réels se comporte extrêmement bien et bat désormais même Warren Buffet

La production future d’or est anticipée en baisse

Par contre, il est à noter que l’or n’est que peu utilisé industriellement.

En conséquence, je m’attends (le timing toujours le timing) à une forte hausse des mines dans les prochains trimestres, des fusions et des acquisitions. Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

Qui est sur ou sous-évalué ?

En octobre 2015, je vous avais poussé un cri d’achat dans mon article : c’est parti mon goldy. L’or avait touché un bas vers 1050 USD l’once et les commentaires négatifs s’accumulaient. Force est de constater que c’était un bon appel à l’achat. En août 2017, je me suis permis de repousser un cri : c’est reparti mon goldy

Voici le graphique montrant à quel moment j’ai recommandé d’acheter de l’or

Le propos du jour est que – malheureusement pour les investisseurs en actions – les titres (actions) miniers n’ont pas beaucoup réagit à la hausse du sous-jacent or. Pour l’instant, car je n’ai pas de doutes au sujet de la finalité du mouvement car 100 USD de hausse sur le sous-jacent métal engendre un énorme impact sur la valeur de l’actif et des bénéfices. Voici les graphiques du GDX et du GDXJ (junior mining)

Suite à la hausse de l’or et la non réaction des actions minières, il s’en suit une grande divergence d’évolution qu’on peut constater dans deux graphiques très parlants.

La Barron’s index divisé par le prix de l’or
Les indices XAU et HUI (miniers) divisés par le cours de l’or

En Conclusion, soit, l’or est trop haut, soit les mines sont (beaucoup) trop basses !

   Envoyer l'article en PDF   

Gold vs mines

Après mes articles “c’est parti mes goldy”

i2017: http://www.crottaz-finance.ch/blog/cest-parti-goldy-cest-reparti-goldy/

et fin 2015: http://www.crottaz-finance.ch/blog/lor-et-les-mines-cest-parti-mon-goldy/

dans lesquels, j’ai eu le fin nez de signaler des points bas, je me permets de revenir sur l’or, les mines et leur évolution liée (ou pas).

Tout d’abord, un graphique emprunté de cette vidéo (qui est sortie fin août vidéo à écouter si l’analyse technique vous intéresse).

L’auteur pense que nous n’avons rien vu sur la hausse de l’or et que ce n’est qu’un début.

Revenons sur le billet du jour:

Faut-il détenir de l’or ou des mines et est-ce que ces dernières ont un levier par rapport à l’or ?

Un partie de la réponse se trouve dans les graphiques suivants:

Depuis 1983, il ne semble pas que détenir des mines en lieu et place de l’or était profitable, surtout depuis 2008, MAIS…

Un rattrapage pourrait avoir lieu et si l’or se maintient ou continue de remonter – ce qui semble être le cas – et un multiple sur le mines pourrait s’afficher.

Qui plus est, le graphique ci-dessous nous montre des éléments intéressants.

L’or a battu les mines (en rouge) depuis 2008 jusqu’en 2015 (pour rappel l’or a chuté de 2011 à 2015) et ce n’est que récemment que les mines ont recommencé à battre l’or en performance (ce qui tend à démontrer le levier des mines (dans les deux sens)).

Un élément plus fondamental: Le pic de production de l’or semble avoir été touché en 2015

 

Conclusion: il faut être investi dans les mines quand le cours de l’or s’apprécie et le graphique “GOLD vs Mines” indique un énorme potentiel sur les mines.

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

Gold VS Mines depuis 1983

Il faut bien surfer la vague avec ce secteur.
Voici le graphique du XAU (indice de mines (grandes sociétés))

XAU index monthly
Si on compare l’indice avec l’or, on remarque que depuis 1983, il y avait un semblant de chemin commun.

 

gold vs mines 1983 - 2013Depuis 2007-2008 (la crise !), un écart important s’est creusé.

Si on imagine que tout revient à la moyenne, soit les mines montent, soit l’or desscend, soit l’or monte et les mines encore plus fort, soit l’or baisse, mais les mines baisseront moins fort.

En ce qui me concerne, je ne vois pas l’or baisser.

 

 

Je peux – avec plaisir et à ceux qui m’écrirons (info@crottaz-finance.ch) – envoyer une idée d’investissement sur une action minière (exploratrice bientôt en production) que j’estime peu chère, de qualité et dans un pays safe.

Je renvoie aussi à mon disclaimer concernant les investissements.

 

Happy Investing

 

 

   Envoyer l'article en PDF