Le Tsunami de dettes

Il y a quelques heures la secrétaire au Trésor américain, Madame Janet Yellen, avertit le monde d’un possible défaut sur la dette des Etats-Unis d’Amérique.

La secrétaire américaine au Trésor met en garde contre un défaut de paiement

Pour obtenir un relèvement de la dette, Janet Yellen menace d’une «crise financière historique»

Madame Yellen demande (et ça continue encore et encore. C’est que le début d’accord, d’accord) de relever le plafond de la dette (relevé 80 fois depuis 1960 !)

On est même plus surpris par le nombre répété d’augmentations du plafond. Ce fameux “debt ceiling” qui fait fermer certaines activités du gouvernement.

Ce qui est plus alarmant (je l’avais plusieurs fois mentionné) c’est que désormais on parle de potentiel défaut, même si madame Yellen avance que les USA n’ont jamais fait défaut (tout comme la Suède et la Suisse, pour les autres….c’est une autre histoire).

Lire la suite

#Gold and the US #dollar: The closing of the gold window in 1971

50 years ago, on August 15, President Richard Nixon closed the “gold window”. It was a “temporary” measure according to what he said on TV this Sunday. With governments, temporary has a very different meaning…


Nixon was forced to do that: The US had printed too much dollars and had not enough gold to redeem all the foreign-held greenbacks.


Have a look at this hereafter chart and you’ll get it immediately.


We are in a pure fiat monetary system since then. Nothing backs the US dollar (or other currencies) except some “confidence”.


The US, supposedly, still have 8,135 tons of gold. The US government refused to audit the gold since 1953. Surprise, surprise…

And in the mean time China is claiming to have more than 14,000 tons : https://goldbroker.com/news/china-gold-reserves-scale-up-for-15-consecutive-years-by-2020-2451

both should be audited

Follow me on Twitter too :  https://twitter.com/crofin67?lang=fr

   Envoyer l'article en PDF   

Qu’est-il arrivé à l’or ?

Je serai un peu plus absent ces temps pour des raisons familiales. Je suis quand même tombé sur un article intéressant

source : https://theirrelevantinvestor.com/2021/02/26/what-happened-to-gold/

Si vous alliez dans un laboratoire pour construire un optimiseur de prix de l’or, vous aurez besoin de d’une certain nombre de choses :

  • Un dollar en baisse
  • Perspectives d’inflation à la hausse
  • Impression d’argent
  • Des bilans de banques centrales en expansion
  • Des déficits budgétaires qui augmentent
  • De l’agitation politique

Toutes ces choses étaient en place au cours des derniers mois, et pourtant l’or a fait le contraire de ce que vous vous attendiez à ce qu’il fasse. Il est en baisse de 9 % au cours des 6 derniers mois, et il est inférieur de 15 % à ses sommets d’août.

L’or pourrait se rallier sur l’un des éléments que j’ai mentionnés. Les six étaient même en place en même temps. mais l’or n’a pas pu s’écarter de son chemin baissier.

Le dollar est proche de ses plus bas niveaux pluriannuels, et l’or ne peut pas se en tirer un bénéfice..

Les anticipations d’inflation sur 5 ans sont à leur plus haut niveau en 5 ans, et l’or ne peut pas se redresser.

L’impression d’argent se fait à un rythme sans précédent, et l’or ne peut pas faire de rally.

Le bilan de la banque centrale augmente également à un rythme sans précédent, et l’or ne peut pas se redresser.

Le déficit augmente…

…comme notre dette vis-à-dire le PIB…

…ainsi que l’écart entre nos dépenses et nos revenus. Et l’or ne peut toujours pas faire de rally.

On dit que l’or se porte bien lorsqu’il y a des troubles politiques. Eh bien, le jour de la profanation du Capitole, l’or a chuté de près de 2 %. Deux jours plus tard, il a chuté de plus de 3 %.

Les derniers mois ont été la tempête parfaite pour l’or. Mais même avec le vent à l’arrière, il a coulé au fond de l’océan.

Que s’est-il passé ?

J’ai quelques idées. Nous avons toujours dit que l’or marche au rythme de son propre tambour. Peut-être que les histoires que nous avons attribuées à ses mouvements de prix n’étaient que cela. Peut-être que l’or peut monter et descendre et évoluer latéralement dans n’importe quel environnement de marché. Ou peut-être que l’or, malgré sa hausse de météorite parallèlement à l’inflation dans les années 1970, ne protège-t-il pas vraiment contre l’inflation ?

Voici Peter Bernstein, de The Power of Gold :

Le coût de la vie a doublé de 1980 à 1999 – un taux d’inflation annuel d’environ 3,5 % – mais le prix de l’or a chuté d’environ 60 %. En janvier 1980, une once d’or pourrait acheter un panier de biens et de services d’une valeur de 850 $. En 1999, le même panier coûterait cinq onces d’or.

L’idée que l’or protège contre le déclin de la monnaie papier ou l’avilissement du dollar est une très bonne histoire, qui a intuitivement du sens pour tout le monde. Mais peut-être que ce n’est tout simplement pas vrai ?

Et si Bitcoin était vraiment le nouvel or ? Stanley Druckenmiller, l’un des meilleurs macro traders de tous les temps, pense que c’est une possibilité. Paul Tudor Jones, un autre macro-investisseur légendaire est dans le même bateau.

Le 6 janvier, le jour où le Capitole a été pris d’assaut, le Bitcoin a brillé, pas l’or. Le premier a gagné 9 % ce jour-là tandis que le second a chuté de 2 %.

Ou peut-être que je me fais des histoires. Peut-être que l’or recule juste avant sa prochaine étape plus hausse. C’est certainement une possibilité.

Je suppose que le temps dira si l’or est cassé, ou s’il ne fait que reprendre son souffle.

Quoi qu’il en soit, vous ne pouvez pas vous empêcher de remarquer à quel point ce récent déclin est inhabituel compte tenu du fait que l’or n’a pas évolué vers le haut alors que tout disait qu’il devrait le faire.

   Envoyer l'article en PDF   

Marché des actions USA des indicateurs inquiétants

Comme je vous l’ai mentionné déjà plusieurs fois, les valorisations sont élevées sur le marché US.

Ces P/E élevés sont certainement le fait d’avoir en face des taux extrêmement bas, voire négatifs.

Cet environnement biaise totalement la valeur des actifs.

Autre conséquence, les investisseurs prennent de plus en plus de risques alors que les titres continuent de monter dans un environnement de baisse des bénéfices.

Ils achètent les titres au plus haut (les technos en exemple ci-après) alors que le momentum global annonce la baisse (advance / decline line). En résumé, ils achètent les grandes capitalisations technos (FOMO = Fear Of Missing Opportunity)

Lire la suite

Gold Supply and Demand : Analysis for the 1st quarter 2020

Central Banks (China, Russia and some other small) have been buying gold. The net balance started to be positive from 2010

Unfortunately for the European and North American “tax payers”, their Central banks did not purchase any gold ounces

Lire la suite

PIB et évolution(s) des marchés

Comme vous l’avez certainement lu, les PIBs des pays sont en fortes contractions au premier trimestre 2020 (janvier- mars). Les mois d’avril, mai ne figurent pas (encore) dans ces statistiques.

Le PIB de la France

Celui de l’Espagne

Lire la suite

Le pétrole plonge

Cette nuit ou ce matin pour certains, un événement de grande ampleur sur le pétrole est survenu.

L’or noir, plus précisément le WTI (West Texas Intermediate), a plongé de manière hyper brutale aux Etats-Unis, atteignant un plus bas qui n’avait jamais été vu depuis 2001.

L’explication est qu’il a chuté à cause de la contraction de la demande mondiale et des craintes sur le stockage. Les stocks de brut ont bondi de 48% pour atteindre 55 millions de Barils depuis fin février. Le “hub” a une capacité de stockage de 76 millions de barils. De plus, 198 Millions de barils sont stockés à l’étranger (source: ZH). On continue ainsi de craindre que les capacités de stockages soient débordées (c’est le cas de dire!).

Lire la suite

Le marché des actions plus sur-évalué que jamais ?

Le SP500 continue de remonter. Les injections monétaires gigantesques et les soutiens économiques jouent momentanément un effet. La récente chute des marchés a aussi mis les indicateurs techniques à un niveau de survente important.

La question qui se pose est : “Sommes-nous dans un rebond du chat mort” (en anglais “dead cat bounce”) ?

Pour mémoire, lorsque le 3 mars 2000 le Nasdaq (500) a entamé sa chute, l’indice a passé du sommet de 5’132 points à 3’042 point (le 24.05.2000) soit 40.7% de baisse. A ce niveau de correction, l’indice a commencé une “remontada” qui l’a amené à 4’289 point le 17.07.2000, soit un rebond de +40.99%. La suite ? On la connait avec un indice qui à chuté de 78% depuis le sommet de 2000 pour taper les 1’108 points en 2002.

En 2020, Le coronavirus (Covid19) passe par là et l’activité économique s’arrête de manière brutale (certains parle de crise plus grave que 1929 et j’y reviendrai). La question reste donc : Est-ce que le rebond du SP500 est justifié en terme de valorisation ?

Lire la suite

Interview de Felix Zulauf

Interview de Felix Zulauf

Voici ci-après la traduction de l’interview de Felix Zulauf dans la NZZ de vendredi (original en allemand : https://themarket.ch/interview/felix-zulauf-wir-haben-die-groessten-exzesse-in-generationen-geschaffen-ld.1792)

INTERVIEW

Felix Zulauf: “Nous avons créé les plus grands excès de générations”

L’investisseur et observateur du marché, Felix W. Zulauf, critique le fait que les banques centrales ont mené une politique monétaire beaucoup trop souple au cours de l’expansion et ont donc favorisé une dette excessive.Mark Dittli04/02/2020, 14h15ÉcoutezN’oubliez pasImpressionPartagez

Lorsque les choses deviennent turbulentes sur les marchés financiers, l’expérience est requise. Felix Zulauf a connu de nombreuses phases de boom et d’accident au cours de ses presque cinquante ans de carrière.

Lire la suite

The time for mines has come

The time for mines has come

Gold has been in a consolidation phase for months

I recommended to buy gold in 2015 (around 1050 USD/oz) and again in 2017 (around 1300 USD/oz) see graph below and links to the articles (google translated)

October 15 article c’est parti mon goldy and August 17 c’est reparti mon goldy

For the time being, the price of the underlying raised and some producers too (the quality one’s with low extraction costs).

For example Agnico eagle (EAM) (10 years graph)

The other ones are still lagging because they did not release profits yet (it is coming but they release only one quarter (Q3) with gold above 1300).

For example Iamgold et Argonaut

Today, the market is facing some end year sellings in Canada (tax loss) which put some pressure one the stock prices (as usual every year) but if -like in 2018) the sellings are a bit in calendar advance, it will possible to see a potential end year rally.

Anyway ! 2020 will be the year of the mining sector ! The companies are making a lot of money and saving a big amount of cash (margins increasing) and are going to make acquisitions (it has already started as you can notice these days)

St-Barbara buying Atlantic Gold for 490 millions https://www.mining-journal.com/gold-and-silver-news/news/1367879/st-barbara-completes-atlantic-takeover

Osisko acquiring Barkerville : https://www.juniorminingnetwork.com/junior-miner-news/press-releases/350-tsx/or/70005-osisko-gold-royalties-completes-acquisition-of-barkerville-gold-mines.html

Kirkland Lake buying Detour Gold pour 3.7 billions: https://www.mining.com/kirkland-lake-buying-detour-gold-in-stock-deal-worth-3-7-billion/

RedLake takenover by Australians (Evolution Mining for 375 millions) https://evolutionmining.com.au/red-lake-acquisition/

Continental Gold by the chinese Zijin pour 1.4 billion : https://www.reuters.com/article/us-china-mining-zijin/chinas-zijin-mining-to-buy-canadas-continental-gold-for-about-1-billion-idUSKBN1Y617H

This morning Edeavour bidding Centamin (1.9 billions ) https://www.proactiveinvestors.co.uk/companies/news/908347/endeavour-mining-proposes-merger-with-centamin-908347.html

For juniors (explorer et developpers) the time has come or is really close. We are witness of acquistions by big caps, but the mid tiers companies have also to remplace their ressources or reserves.

I am adding interesting graphs

Juniors miners lagging seniors miners

Barron’s index divided by the price of gold is showing the huge undervaluation of mining companies

And finally the mining secteur has to catch up its lateness regarding the SP500 !!

I am following very closely the mining sector and the companies which can be taken over and I strongly recommend to do so (do not hesitate to contact me : here)

All my english articles : https://www.crottaz-finance.ch/blog/category/english/

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF