Injections monétaires et fermetures de raffineries

Mise à jour en bas d’article : mercredi 25 mars

Les Etats injectent des dizaines (centaines de milliards) pour soutenir les économies à l’arrêt à cause du coronavirus.

Une très grande partie des raffineries se trouve en Suisse (Metalor, Argor -Heraeus) et notamment au Tessin. Elles sont à l’arrêt !

Je vous joins deux articles anciens : La Suisse, carrefour de l’or (2012) et Cinq des plus grandes raffineries d’or sont en Suisse (2013)

Sur le site Orobel (Belgique) on peut désormais lire:

Pour info : Valcambi est en main indienne : https://www.agefi.com/home/suisse-economie-politique/detail/edition/online/article/le-raffineur-de-metaux-precieux-tessinois-devient-la-propriete-de-rajesh-exports-rel-rel-est-le-premier-fabricant-et-exportateur-de-bijoux-en-or-du-marche-indien-403732.html

En conclusion simpliste de ma part, l’offre sur les métaux précieux va baisser fortement alors que la demande est en hausse !

Lire le document de Cannacord à ce sujet :

  • Total Gold ETF holdings increased by 80.88 tonnes to 2,747.5 tonnes (from 2,666.7

L’or n’a baissé dans la correction actuelle des marchés, que de 6% (de 1’700 à 1’595 aujourd’hui). Il a été un petit peu chahuté au début de la chute à cause de divers margin calls et ventes forcées. Désormais, il est prêt pour une continuation de la hausse

Pour mémoire mes trois recommandations (aujourd’hui 1’595 USD):

MAJ : Les raffineries ferment : https://goldswitzerland.com/swiss-gold-refiners-cease-production-end-of-paper-market/

https://www.courrierinternational.com/article/penurie-les-lingots-dor-sarrachent-comme-du-papier-toilette

et problème de livraison au COMEX : https://www.zerohedge.com/commodities/gold-market-breaking-down-gold-spreads-explode-lbma-warns-liquidity-problems

Et surtout cet article du blick qui montre que les revendeurs n’arrivent plus à s’approvisionner : en Allemand (traductions ci-après) https://www.blick.ch/news/wirtschaft/alle-wollen-das-edelmetall-das-gold-wird-knapp-id15813033.html

Tout le monde veut du métal précieux L’or s’épuise

L’or est un investissement recherché en temps de crise. Il y a maintenant des goulots d’étranglement chez les négociants en or et les banques.

L’or est un métal précieux convoité. Surtout en période de crise où les marchés deviennent fous. C’est exactement à ce moment que les investisseurs recherchent à nouveau un refuge. En plus du franc suisse, c’est presque toujours de l’or.

Le portail financier Finews a rapporté il y a une semaine que de longues files de personnes se formaient devant l’entreprise Degussa Goldhandel sur Bleicherweg à Zurich. Ils étaient des acheteurs potentiels d’or physique. Le lendemain, l’entreprise a dû fermer ses locaux en raison de la «situation extraordinaire» en Suisse décrétée par le Conseil fédéral.Mais le trading continue sur des plateformes virtuelles.

La demande a augmenté massivement

Selon le rapport, les acheteurs d’or intéressés peuvent toujours commander le métal précieux en ligne auprès de Degussa, a déclaré à Finews son patron, Andreas Hablützel. Sauf si la demande a été multipliée par 30 au cours des derniers jours.

Hablützel a même confirmé que l’approvisionnement en or était désormais complètement arrêté, puisque les quatre raffineries en Suisse – deux au Tessin, deux en Suisse romande – qui servaient auparavant de fournisseurs, ont depuis fermé.

La fourniture de pièces précieuses de l’étranger a également été interrompue car les sociétés de frappe concernées, principalement des sociétés d’État aux États-Unis, au Canada ou en Afrique du Sud, ne fonctionnent pas actuellement, comme le rapporte Finews.

Deux semaines de métaux précieux seulement

Selon Hablützel, Degussa dispose de réserves physiques d’or en Suisse, qui resteraient suffisantes pendant deux semaines si les ventes restaient inchangées. Après cela, cette entreprise devra également cesser de vendre – car les stocks sont vides. “Nous serons certainement les derniers sur le marché à arrêter de vendre”, a déclaré Hablützel.

Le rapport de la Zürcher Kantonalbank (ZKB) montre à quel point la situation est dramatique. L’institution financière a annoncé mardi avoir “complètement fermé son commerce de métaux”. L’emplacement de leur fournisseur est au Tessin et ils ne peuvent plus produire en raison de la fermeture.

En conséquence, achetez du physique ou des fonds qui possèdent le physique (avec livraison possible), audités ou alors des mines d’or cotées en bourses qui ont de l’or dans le sol, un permis et dans une juridiction saine.

   Envoyer l'article en PDF