The time for mines has come

The time for mines has come

Gold has been in a consolidation phase for months

I recommended to buy gold in 2015 (around 1050 USD/oz) and again in 2017 (around 1300 USD/oz) see graph below and links to the articles (google translated)

October 15 article c’est parti mon goldy and August 17 c’est reparti mon goldy

For the time being, the price of the underlying raised and some producers too (the quality one’s with low extraction costs).

For example Agnico eagle (EAM) (10 years graph)

The other ones are still lagging because they did not release profits yet (it is coming but they release only one quarter (Q3) with gold above 1300).

For example Iamgold et Argonaut

Today, the market is facing some end year sellings in Canada (tax loss) which put some pressure one the stock prices (as usual every year) but if -like in 2018) the sellings are a bit in calendar advance, it will possible to see a potential end year rally.

Anyway ! 2020 will be the year of the mining sector ! The companies are making a lot of money and saving a big amount of cash (margins increasing) and are going to make acquisitions (it has already started as you can notice these days)

St-Barbara buying Atlantic Gold for 490 millions https://www.mining-journal.com/gold-and-silver-news/news/1367879/st-barbara-completes-atlantic-takeover

Osisko acquiring Barkerville : https://www.juniorminingnetwork.com/junior-miner-news/press-releases/350-tsx/or/70005-osisko-gold-royalties-completes-acquisition-of-barkerville-gold-mines.html

Kirkland Lake buying Detour Gold pour 3.7 billions: https://www.mining.com/kirkland-lake-buying-detour-gold-in-stock-deal-worth-3-7-billion/

RedLake takenover by Australians (Evolution Mining for 375 millions) https://evolutionmining.com.au/red-lake-acquisition/

Continental Gold by the chinese Zijin pour 1.4 billion : https://www.reuters.com/article/us-china-mining-zijin/chinas-zijin-mining-to-buy-canadas-continental-gold-for-about-1-billion-idUSKBN1Y617H

This morning Edeavour bidding Centamin (1.9 billions ) https://www.proactiveinvestors.co.uk/companies/news/908347/endeavour-mining-proposes-merger-with-centamin-908347.html

For juniors (explorer et developpers) the time has come or is really close. We are witness of acquistions by big caps, but the mid tiers companies have also to remplace their ressources or reserves.

I am adding interesting graphs

Juniors miners lagging seniors miners

Barron’s index divided by the price of gold is showing the huge undervaluation of mining companies

And finally the mining secteur has to catch up its lateness regarding the SP500 !!

I am following very closely the mining sector and the companies which can be taken over and I strongly recommend to do so (do not hesitate to contact me : here)

All my english articles : https://www.crottaz-finance.ch/blog/category/english/

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

S&P 500, des signaux inquiétants

S&P 500, des signaux inquiétants

Comme vous le savez, j’adore les graphiques, car ceux-ci sont souvent assez parlants.

Le marché américain bat records sur records et la volatilité reste au plus bas. Toujours pas d’inquiétude ! Par contre une légère divergence car le VIX fait des bas plus hauts alors que le S&P 500 continue son envolée.

Graphique 2 : Nouveau record concernant la taille des positions faisant le pari d’une baisse de la volatilité sur le SP500

Graphique 3 : L’indicateur qui me fait le plus “soucis” pour le marché américain est le ratio PUT/CALL. Ce dernier est au plus bas.

Graphique 4 : Il faut aussi tenir compte de l’emprunt pour financer les achat des actions et là surprise ! Les achats sur marge baissent, ce qui est plutôt positif pour le marché. Le “deleveraging” est en cours

Graphique 5 : 95% des sociétés ont reporté des bénéfices en baisse (GAAP) de 6% cette dernière année. c’est la plus grande baisse depuis le T4 de 2015.


En conclusion, nous ne sommes pas à l’abri d’une correction comme celle de fin 2018 voire plus importante.

   Envoyer l'article en PDF   

Les commodités n’ont jamais été si “bon marché”

Un graphique m’est apparu récemment et je désire vous le partager. Il s’agit de l’indice des commodités S&P GSCI divisé par le SP500.Le constat est que:

a) soit les commodités sont un cadeau à ce prix (relativement bien sûr)

b) soit les SP500 est trop cher. Il se peut que la vérité soit au milieu.

A noter que l’indice GSCI est majoritairement composé d’Energie et que les métaux ne représentent que moins de 10%.

Pour parler des métaux, un fait remarquable est qu’aux Etats-Unis, presque tous les titres miniers (92%) sont tombés au plus bas des 52 dernières semaines.

L’indice minier BGMI du Barron’s par rapport à l’or est au plus bas.

Cela signifie que les titres miniers sont vraiment sous-évalués au possible et qu’en cas de retournement (voir mes derniers articles sur les sentiments https://www.crottaz-finance.ch/blog/mesures-de-sentiments-au-plus-bas-sur-lor/ et https://www.crottaz-finance.ch/blog/or-metal-apres-les-mesures-de-sentiments-voici-la-technique/ leur hausse pourrait être très violente.

Happy investing et surtout patience !

 

 

   Envoyer l'article en PDF   

On va saigner

Cet article n’arrive pas comme la grêle après la vendange.

On va saigner, dans un avion ou sur le pont d’un bateau, on va saigner à se brûler la peau

La baisse d’hier sur les marché n’est, à mon humble avis, que le début de la forte correction qui s’annonce.

Pourquoi ?

Parce que depuis bien longtemps, je vous écris que les dettes sont trop lourdes que tout le système est basé sur le crédit.

Les gens achètent sans discernement.

des Bitcoins à crédit, des actions à crédit et j’en passe.

la preuve: http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2018/02/05/32001-20180205ARTFIG00277-bitcoins-l-interdiction-d-achat-a-credit-decidee-par-les-banques-arrive-en-europe.php

et le pire de tout, c’est le levier sur le SP500:

Ce graphique résume tout. C’EST PIRE QU’EN 2008 !

En rouge, c’est la “balance” négative des investisseurs.

Lire la suite

C’est parti mon Goldy (c’est en fait reparti mon Goldy)

Le 15 octobre 2015, je vous avait poussé un cri d’achat, que dis-je un hurlement:

L’or et les mines c’est parti mon goldy?

L’or avait fait son plus bas vers 1050 USD

Depuis cette date l’or a progressé de + 250 USD soit environ + 24%

et l’indice des mines juniors (GDXJ) – dont le plus haut historique était de 180 – de 20 à 34 USD (en passant par 54):

En comparant les mines au SP500, ce dernier est super cher.

En conséquence vendre le marché US et acheter des mines semble le coup parfait

Et le ratio gold mining / or est au plus bas (les mines sont faiblement évaluées). La psychologie actuelle est orientée positivement sur le SP500, ce qui, en tant que contrariant, m’encourage à investir ailleurs….sur ce qui n’est pas en odeur de sainteté, l’or et les mines.

Le plus grand gain sera généré sur une mine en pré-production qui va construire son projet (par rapport aux productrices)

Tout en respectant les critères de choix

Qualité de l’actif, risque pays etc.

Actuellement la bataille gronde sur le cours de l’or que a tapé plusieurs fois 1300 sans réussir à franchir ce niveau.

Je pense que ce sera très prochainement le cas (le dollar index montre des signes de faiblesses ou comme ici sont inverse des signes de force)

 

L’avenir nous le dira.

Happy investing

   Envoyer l'article en PDF   

L’indicateur Coppock sur l’or, les mines et l’indice HUI

Arrivant enfin péniblement à me débarrasser de cette satanée grippe, je me fends aujourd’hui d’une partie d’article sur l’indicateur coppock et remercie Léonard sartoni pour son avis éclairé parce que je l’ai interpellé sur un article qui dit qu’il faut fuir les mines et miser sur le physique uniquement.

Au sujet de l’indice Copock, en 2009 j’avais écrit un article : Bienvenue sur Coppock

Sur le site de Jim Sinclair: http://www.jsmineset.com/ on m’a indiqué (merci Philippe) que monsieur Sinclair avait montré que nous sommes (avec cet indicateur) proche d’un signal d’achat sur l’or.

 

clip_image016

 

Je profite aussi pour vous mettre un commentaire que m’a envoyé de Léonard Sartoni et des graphiques récemment reçus(avis que je partage totalement, l’avenir nous le dira)

 

Concernant la hausse des coûts de production:

La hausse des coûts de production est un problème connu et il a été largement reflété dans le prix des actions. Il est surtout question de la désertion du secteur depuis la crise financière de 2007, et dernièrement de la complaisance qui règne sur le marché des actions et qui est inversément proportionnelle à l’attrait de valeurs alternatives comme les mines d’or (comme on peut très bien l’observer avec le ratio HUI/S&P500). Mais ce qui compte pour nous, ce sont les valorisations et les dividendes, qui sont les deux en hausse.

 

 

 

valorisation des mines d'or

 

Lorsque le marché touche un creux extrême, il y a toujours cent raisons pour vendre. Les analystes-journalistes commettent alors l’erreur de partir du prix de l’action pour expliquer pourquoi ça ne va pas et pourquoi elles sont arrivées là. C’est déjà du passé. Ce qui a amené les mines là où elles sont aujourd’hui, ce sont des raisons vieilles de plusieurs années. La tendance s’est auto-alimentée jusqu’à arriver à un extrême qui a conduit à une capitulation comme celle à laquelle on a assisté la semaine passée. Une tendance conduit souvent à visiter des extrêmes lorsqu’elle arrive en fin de course.

 

Si on regarde les valorisations et des ratios comme le HUI/GOLD et le HUI/S&P500, et si on tient compte du fait que le prix de l’or va bientôt reprendre sa course haussière (en bonus), vous avez là tous les ingrédients pour un nouveau marché haussier sur les mines (ou la poursuite de leur marché haussier selon comment on le définit).

HUI contre S&P500

 

On peut aussi voir la correction actuelle du HUI depuis 2011 (-40%) comme un mouvement correctif du marché haussier 2009-2010 de +220%. Nous sommes revenus prendre appui sur la droite de tendance (ou pire revenu former une sorte de W, autour de 380pts) ce qui se produit assez fréquemment pour les grandes corrections de cet indice. Je ne cherche pas des excuses, c’est ce que j’observe en me reportant sur les grandes corrections de 2002-2003, 2004-2005 et 2006-2007. Nous étions revenus tester le creux plusieurs fois dans des corrections qui approchaient aussi les 40%. Dans le monde follement volatil des mines, la correction actuelle est davantage liée à une dynamique propre qu’à des raisons fondamentales. Même si elle est douloureuse et met les nerfs à rude épreuve (en ravivant l’épisode de 2008), elle n’est reste pas moins normale jusqu’à présent.

 

Mais il est vrai que la hausse des coûts opérationnels (que je sous-estimais largement en 2007) empêchera les grandes mines productrices de battre la performance de l’or sur l’entier du marché haussier actuel… à moins d’une mania en fin de marché haussier. Qui sait? Je n’ai pas connu la déprime qui régnait sur le secteur en 2001, lorsque l’indice du HUI touchait les 35 points! Un marché haussier de +540% en un peu plus de 2 ans avait suivi. Qui s’en serait douté, alors que tout le monde annonçait la mort du secteur et un cours de l’once à $100? Bien entendu, le marché était allé trop vite et trop loin, comme d’habitude. Comme je vous le disais, il n’y a rien qui soit raisonnable dans ce secteur, on bascule d’un extrême à un autre.

 

marges des mines d'or

 

Le HUI est un indice d’extrémistes, de fanatiques et de maniaco-dépressifs. Cet indice doit compter le plus grand nombre de suicides virtuels par défenestration, suffocation et noyade… en actionnant le bouton d’achat ou de vente au mauvais moment!

 

Pour l’heure, un mouvement de rattrapage prendra forme, d’une manière ou d’une autre.

   Envoyer l'article en PDF