Le pic de production de pétrole

Voilà plusieurs mois (20) http://blog.crottaz-finance.ch/?p=313 et http://blog.crottaz-finance.ch/?p=126 que je m’exprime sur le sujet et il semble que je commence sérieusement à avoir raison. Le peak oil est derrière nous !

Même l’agence internationale de l’énergie, qui pourtant fait foi dans le domaine, ne fait que de réviser ses dates de pic de production et ses inquiétudes sur la chute des investissements: WEO2009_es_french

Après avoir parlé de 2025, puis 2020, puis 2015, on arrive à 2011. Tout cela pour très certainement nous annoncer vers fin 2010 qui le pic était en 2003……

J’avais fait un pronostic avec un graphique il y a très exactement une année

Force est de constater que la prévision était juste.

Depuis aujourd’hui ?

Je pense que les 100 USD seront la prochaine étape, puis 120 USD le baril.

Only time will tell:

Asia – Only Time Will Tell

   Envoyer l'article en PDF   

Le “Peak Oil” est derrière nous

Qu’il n’en déplaise à certains.

running

Je me permets de vous indiquer un documentaire sur le peak oil qui a gagné un prix au dernier Toronto film festival.

Voici un lien concernant un article à son sujet :

 http://movie-critics.ew.com/2009/09/16/toronto-collapse/

 Je dois vous dire que je crois au peak oil, j’en veux pour preuve cet article de 2008 que j’avais rédigé: http://blog.crottaz-finance.ch/?p=313

et ma vision de la hausse du pétrole en 2009 et tous les articles de la catégorie “matière première pétrole”: http://blog.crottaz-finance.ch/?cat=14

Je ne sais pas si le pétrole va corriger si l’économie ralentit.

Ce que je sais, c’est que la dépletion est plus importante que ce qui veux bien être raconté et que même si la consommation (demande) diminue, le production quant à elle diminue de toute manière et inflige un soutien au prix. Que se passera-t-il en cas de forte demande ?

Tellement d’argent a été perdu l’année dernière (2008) en conservant des actions pétrolières et gazières que je n’ai aucune envie que cela recommence cela durant la correction que je vois venir.

A part de rares exceptions sur un nombre restreint de titres, l’avenir me dira si j’ai raison de rester le plus liquide possible.

Lorsque j’estimerai que la correction (bear market) est terminée ou presque, l’énergie, les métaux et autres matières premières seront ma priorité d’investissement numéro un.

   Envoyer l'article en PDF   

Crude Oil Update

En date du 25 mars dernier, soit il y a deux mois, je vous avais indiqué mes prévisions concernant le pétrole….. http://blog.crottaz-finance.ch/?p=1938

Aujourd’hui mon premier objectif est atteint et il se pourrait que le prix du pétrole consolide à ces niveaux, voire recule légérement pour repartir ensuite de plus belle.

crude-oil-25-05-09

 

Comme investissement peu connu, il existe des trusts canadiens dans l’énergie. Ils redistribuent quasiment tous les bénéficies et offrent de ce fait de grand dividendes (retenues à la source de 25% si je ne m’abuse).

Le danger est que si le cours pétrole baisse, ils coupent les dividendes (et l’augmente en cas de hausse).  Les titres ont beaucoup souffert de la chute de l’or noir. Pour les haussiers, il est peut-être temps de remonter dans le train des trusts.

En voici quelques uns:

Pennwest trust: http://www.pennwest.com/ (p/e de 5 et dividende 12%)

Provident Energy: http://www.providentenergy.com/ (p/e de 15, dividende 11%)

Bonavista Energy Trust: http://www.bonavistaenergy.com/ (p/e 5, dividende 10%)

Crescent Point Energy Trust: http://www.crescentpointenergy.com/index.php (p/e 7, dividende 9%)

Pengrowth: http://www.pengrowth.com/ (p/e 6 et dividende 13%)

Il existe encore d’autres trusts dans le gas, sulfate, etc.

   Envoyer l'article en PDF   

Commodités sur le long terme et en sortie de crise !

Si l’on s’amuse à comparer  uniquement deux métaux entre eux, soit l’or et l’argent, on constate qu’ils évoluent de manière fort différentes au cours du temps.

Il semble que l’argent a tendance à flamber plus fortement en période de forte inflation comme durant la période de 1973 à 1980, période durant laquelle l’argent s’est mieux comporté que l’or.

Actuellement nous vivons une période de déflation et l’or offre une meilleure performance, le ratio or/argent étant dans les hauts de la fourchette habituelle et historique de prix.

 En cas de retour de l’inflation, l’argent pourrait alors reprendre le relais.

Il est à noter que durant de longues périodes, l’or avait un cours fixe et c’est l’argent qui fluctuait librement, c’est pourquoi il faut relativiser certaines périodes du graphiques.

gold-silver-ratio-end-of-month4 

Quant au rapport or/pétrole, il ne semble pas s’éloigner de la zone 20-40 sauf…..

gold-oil-ratio-end-of-month2 

Après la crise de 29 !!

C’est là le sujet de cet article.

Pourquoi cette idée ?

1) Parce que je vais vous démontrer que les commodités sont “avantageuses” aujourd’hui malgré tout ce qu’on peut lire sur la vie chère et qu’il est certainement temps d’investir dans les commodités de manière globale.

2) Parce que la sortie de crise (quand elle arrivera un jour) engendrera une hausse des matières premières.

Juste une petite parenthèse au sujet de la vie chère.

Qu’est ce qui est réellement cher ?

Ce sont les prélèvement obligatoires, les impôts, le logement, les charges sociales etc…si une denrée est chère c’est que des intermédiaires en augmentent le prix (exemple: Impôts sur carburants, commissions importation etc.)

Pour commencer voici le graphique de l’indice CRB sur une longue période

reuters-jefferies-crb-index-end-of-month2 

Vu sous cet angle, le prix des commodités a baissé fortement depuis des mois, mais vraiment rien de très probant et on pourrait se dire que les prix sont toujours élevés. Hé bien sachez que NON.

Pourquoi ?

Parce qu’en adaptant le prix de ces mêmes matières premières par l’inflation durant la période on obtient un graphique tout à fait différent !

Ainsi:

 reuters-jefferies-crb-index-cpi-index-end-of-month1

Le prix des commodités baisse sur le long terme depuis la faramineuse hausse d’après crise de 1929 qui a vu une forte hausse des prix jusqu’après-guerre.

Dire aujourd’hui qu’un parallèle peut être tiré…il n’y a qu’un pas…

Je ne suis pas le roi du timing au jour près, mais soyez dans les starting blocks.

Il est possible acheter des “fonds” qui suivent les matières premières et notamment sur l’indice CRB.

Une société qui propose ce genre de produits (cotés) s’appelle Diapason Commodities, elle est basée à Lausanne.

   Envoyer l'article en PDF   

Divergence entre pétrole et MACD ?

Je viens de remarquer une grande divergence entre l’évolution du MACD  et celle du prix du pétrole.

En règle générale, lorsque le MACD monte comme cela et que le prix du sous-jacent ne monte pas, on appelle cela une divergence. Que devrait-il se passer ?

Il y a comme une accumulation du sous-jacent, sans que le prix ne monte. A terme le prix du sous-jacent devrait monter. Sur cette analyse technique succinte, c’est un achat sur le pétrole.

Ajoutez le canal baissier depuis le sommet qui est prêt d’être cassé et vous obtenez tous les ingrédients pour une hausse.

La preuve en image:

crude-oil-14-02-09

En règle générale, on utilise le MACD pour des signaux d’achat à court terme. Dans le cas présent, j’avance l’hypothèse d’une divergence. Le MACD aurait dû osciller latéralement, voire à la baisse entre achat/vente durant la période qui a commencé à fin octobre 2008.

Il y a donc divergence sur la divergence (MACD =Moving Average Convergence Divergence)….

BUY CRUDE OIL

   Envoyer l'article en PDF