Smart Money Flow ou le flux de l’argent intelligent

 

L’indice de la “Smart Money” représente l’indice de l’argent intelligent (les professionnels ), ceci en opposition à la “Dumb Money” qui montre celui l’argent stupide (qui semble être celui de la foule).

Quand la Smart Money quitte le marché, il faut s’inquiéter, cela anticipe une correction (voir graphique ci-dessous)

 

Un autre graphique très intéressant est celui des heures de trading.Le public se montre le plus actif près de l’ouverture (première heure de trading, en rouge)

Les professionnels sont plus actifs à d’autres moments (entre 11h00 et midi en vert) et en particulier au cours de la dernière heure de négociation en violet.

Ci-dessus, les lignes cumulatives de chacun comparées à l’indice Dow Jones.

Qu’observe-t-on ? Les professionnels sont vendeurs.

 

Happy trading

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Gestion passive ! Gestion soumise ?

Depuis des lustres, les caisses de pension, les portfolios managers ne jurent que par la gestion passive.

L’idée (noble) est – qu’à la fin – les risques pris en se détachant des indices par une gestion active n’apportent pas le supplément de rendement escompté (appelé alpha).

En conséquence, on a assisté à des mouvements de capitaux ENORMES de la gestion active vers la gestion indicielle passive.

 

On économise aussi des frais de gestion et du personnel…sauf qu’à force de vouloir minimiser le risque on en prend de plus en plus. Pourquoi ?

Parce que même si vous détenez le plus beau des titres avec la meilleure gestion, le plus beau management, mais qu’il fait partie d’un indice, si la correction s’enclenche et que les “investisseurs” allègent les positions, ils vendront les indices !

Et par ricochet ou effet domino, tous les titres de l’indices (bon ou mauvais, bas ou haut).

Je pense donc qu’aujourd’hui, il faut fuir les indices et les modes et investir hors marchés standards.

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L’indice des matières premières (CRB) sur 100 ans

CRB 100 ans CF

L’indice nous montre que nous sommes dans un drôle de monde.

Malgré les injections monétaires etc. Les matières premières ne montent pas.  (pétrole, métaux, agriculture)

La consommation n’est pas là et ceci malgré la hausse continue de la population et des consommateurs potentiels.

J’ai entendu depuis des lustres la théorie selon laquelle si le chinois consommait un coca-cola de plus par année et par habitant…blablabla

La Chine ne prend pas le relais de cette croissance hypothétique.

Le pire des graphiques est à venir

Voici le graphique du CRB adapté de l’inflation aux Etats-Unis d’Amérique.

 

CRB jeff 100 ans par rapport inflation CF

Les commodités sont donc bons marchés !

Comme les gens adorent acheter ce qui est monté et vendre ce qui baisse, je ne crois pas qu’il y a beaucoup de monde qui soit intéressé par les commodités actuellement.

Si on regarde les graphiques et les fondamentaux (L’économie chinoise qui semble imploser, la récession mondiale et la dépression à venir, les producteurs produisant le plus possible pour survivre), je ne pense pas que le bas soit là mais il n’est pas loin . Un cri d’achat bientôt ? (jours, semaines, mois?) (screaming buy ?)

Gardez bien à l’oeil les commodités ces prochains temps

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les différents indices “miniers”

Quand on achète un fonds (ou un indice), on aimerait bien qu’il se comporte comme on le souhaite ou l’imagine.

Il arrive de bien anticiper le mouvement futur d’un marché, un titre, les taux et d’investir dans un instrument qui ne produit pas la réaction escomptée. Pourquoi ?

Parce que les composantes de l’indice ne sont pas celles qu’on imagine au départ.

L’exemple d’aujourd’hui est celui des indices miniers.

Il existe plusieurs indices (une quarantaine) pour investir sur des titres métaux.

Les principaux indices (que j’ai déjà utilisés pour certains graphiques) sont:

Le HUI: c’est le symbole de l’AMEX Gold Bugs (panier de titre aurifères “non-hedgés”). Il contient 15 titres qui ne hedgent pas leur position or au-delà d’une année et demie. Sa méthode calcul est assez spéciale. C’est un “modified equal dollar weighted index”. C’est-à-dire que les pondérations des titres composants de l’indice sont ajustées chaque trimestre. En résumé très bref, la pondération des titres dans l’indice HUI ne représente pas le véritable poids (capitalisation boursière) des sociétés.

et sa composition aujourd’hui (source AMEX)

hui-index-constituents2

Le XAU: c’est l’indice du “Philadelphia Gold and Silver sector” et c’est un indice qui tient compte de la capitalisation boursière des sociétés.

sa composition:

xau-index-constituents

Le GDM pour le Nyse Arca Gold Miners Index. Cet indice utilise la capitalisation des titres, mais de manière modifiée.

gdm-index-constituents1

Le SPTGD pour le S&P/TSX global gold index qui utilise la capitalisation boursière modifiée. 19 titres composent cet indice et doivent avoir au moins une capitalisation de 240 millions de USD. Aucun composant ne peut avoir une pondération de plus de 25%.

Le CNDX qui est un indice formé de 558 sociétés dont 63% sont actives dans l’extraction  de ressources natuelles. 44% des sociétés sont engagées dans l’exploration, les mines et le développement d’or, argent et autres minerais, 18% dans le pétrole ou le gaz naturel.

En résumé, chaque indice possède ses propres composants et méthode de calcul et même s’ils étaient identiques, la manière de calculer l’indice influencerait son évolution.

Voici un graphique qui montre l’évolution – depuis une année – des indices cités précédemment.

evol-indices-or-argent

La constatation assez évidente que les comportements sont fort différents….

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF