#Immobilier : De plus en plus difficile d’acheter

Je suis tombé sur quelques graphiques qui montrent que l’immobilier est à des niveaux qui ne permettent plus au citoyen lambda d’en faire acquisition.

Le prix par rapport au revenu s’envole dans le monde entier.

La dette des ménages en fonction du PIB

Faut-il s’endettez de plus en plus pour devenir propriétaire ?

Heureusement en Suisse (alors que la dette des ménages est extrêmement haute), les établissements financier considèrent deux points pour octroyer un prêt

1- Il faut apporter 20% de fonds propres, les 80% étant financés par des hypothèques (le premier rang équivalant à 65% et le second rang de 15%. Ce dernier est à amortir en 15 ans)

2- Les charges à tenir doivent être basées sur un taux de 7% par rapport à la taille de la dette et le revenu du ménage doit être le triple. Exemple 1 million de dette à 7% représente 70’000 CHF. Le revenu du ménage doit être de 210’000 annuel.

Ce qui précède est une règle prudentielle importante ici en Suisse.

Par contre, les suisses n’amortissent que rarement le premier rang et restent à vie avec une dette Ce dernier point pose problème lorsque les gens vieillissent et se trouvent à la retraite avec de plus faibles revenus.

Happy real estate

   Envoyer l'article en PDF   

Les taux hypothécaires depuis 1850 (mise à jour 18 août 2015)

evol tx hypo depuis 1850 au 18.8.2015

Petite mise à jour des taux hypothécaires à taux variables

 

intérêt hypothécaire competiteurs CH

Et une petite liste des taux proposés par les banques en Suisse pour un bien en Suisse financé en CHF

Rappel: Les Suisses sont extrêmement endettés personnellement (privé)

Les suisses assis sur une montage de dettes

http://www.gbnews.ch/economie/economie-suisse/lendettement-2-les-suisses-de-plus-en-plus-endettes-une-realite

 

   Envoyer l'article en PDF   

Les taux hypothécaires depuis 1850 (mise à jour 18-2-2014)

evolution des tx hypothecaire 1850 - 2014

Ce matin, je lis dans La Liberté (journal fribourgeois) que les taux bas c’est fini car les taux hypothécaires fixes sont montés de 2% à 2.7% (sur l’échéance dix ans) de 2012 à 2013.

Soit je prends note de la hausse, mais historiquement on est toujours très bas.

Comme cela fait des années que vous parle de déflation, je crois que le scénario est toujours en place me semble-t-il.

Une petite mise à jour de mon graphique était opportune.

 

   Envoyer l'article en PDF