Vendez le SP500 et allez sur les mines d’or maintenant

Vendez le SP500 et allez sur les mines d’or maintenant

Souvent les graphiques en disent plus que 1’000 mots.

1 – Le poids des 5 plus grandes sociétés du SP500 est aujourd’hui à un record.

2 – Le cas Apple (AAPL) (à mon humble avis) montre la totale exubérance du marché des actions. La capitalisation boursière de cette société est identique à la taille totale du marché australien des actions !

3 -La capitalisation d’Apple est aussi plus grande que l’entier du secteur de l’énergie

4 – L’évolution du cours de bourse d’Apple est complètement dé-corrélé de l’évolution des bénéfices de la société !

5 – Du côté du marché, personne ne semble réellement inquiet. Les indices grimpent chaque jour plus haut. Un indicateur important, le très connu PUT / CALL ratio touche des niveaux très bas. Cela signifie que personne n’a peur et que tout le monde est positif sur la future hausse du marché.

6 – Le nombre de “bears” qui voient la chute du SP500 est au plus bas.

7 – Le VIX (indice de la volatilité) est aussi vers ses plus bas niveaux.

J’entends des analystes, des bloggeurs qui s’attendent à une continuation de la hausse du marché en disant à qui veut bien l’entendre que les “pessimistes vont être décimés”.

8 – La valorisation du marché américains. : Prices / ventes estimées et les bénéfices sont vers les plus hauts. Les P/E semblent chers (source Shiller)

9 – Finalement le SP500 / BEAVIT est au même niveau d’avant l’explosion de la bulle internet de 2000.

10- Les taux d’intérêt peuvent être aussi le déclencheur de la prochaine chute du marché.

Tout ce qui précède me dit que ça ne sent pas très bon, que quelque chose couve. Cela me pousse à chercher une place pour investir son argent.

L’or est au bord d’un fantastique come-back après sa grande chute depuis les hauts de 2011 (1900 USD) jusqu’aux bas de 2015 (1050 USD ). L’or est le sous-jacent des actions minières et je désire montrer la sous-évaluation de ce secteur.

A – Pour commencer, l’or a toujours conservé son pouvoir d’achat contre toutes les monnaies.

B – L’or n’a baissé que 4 fois sur les 20 dernières années.

C – Les actions minières comparées au SP500 sont bon marchés.

D – Les actions minières ont touché le fonds.

E – Les actions minières juniors sont meilleur marché que les séniors

En résumé, Je pense qu’il est temps de quitter l’entier du marché standard et de plonger dans le secteur minier. Vous pouvez trouver différentes catégories de sociétés, les producteurs (moins de risque mais rendement espéré moins grand) mais elle ont déjà répondu à la dernière hausse de l’or, les développeurs (risqué mais avec un potentiel de gain important spécialement quand le projet est dans une juridiction de qualité et que le projet a reçu un permis) et finalement les explorateurs (très haut risque, mais aussi énorme potentiel de gain).

J’ai identifié un titre minier avec un grand potentiel. Si vous voulez en savoir plus contactez-moi ici : Contact

Happy Investing et n’oubliez pas de lire mon “disclaimer”

   Envoyer l'article en PDF   

Sell the SP500 and Go for GOLD mines now

Sell the SP500 and Go for GOLD mines now

Very often graphs are telling you more than 1,000 words.

1 – The weighting of the 5 major SP500 stocks is today at a record level.

2 – The Apple, AAPL case (imho) is showing the total exuberance of the stock market. The market capitalization of this company is now the equivalent of the entire Australian stock market !

3 – Apple Market cap is also bigger than the entire energy sector

4 – Price evolution of Apple is de-correlated with its earnings, leaving the gravity !

5 – On the market side, nobody seems really worried. Indexes are climbing every day higher. The very relevant indicator, the well-known PUT / CALL ratio is hitting a very low level. It means nobody has fear and everybody is positive on the future market raise.

6 – The number of “bears” seeing the fall of the SP500 is also at a low level

7 – The VIX index (volatility) is also at one of its lowest level

I am hearing analysts, people, bloggers expecting a continuation of the market rally and telling to whom who want to hear that “the pessimists will be decimated”.

8 – The US stock market valuation. Prices to estimated sales and estimated earnings are topping. P/E seems expensive (source Shiller)

9 – Finally the SP500 EV / EBITDA is at the same level than when the 2000 bubble exploded

10- Interest rates history can be also a trigger of the next stock market fall

All of above, is telling me it is smelling not good at all and something is cooking. It is pushing me to find another place where to put the money.

Gold is on the verge of a fantastic coming back up after its big fall from its top of 2011 (1900 USD) to its 2015 low (1050 USD). Gold is the underlying for mining shares and I would like to point the undervaluation of this sector.

A – First of all Gold has always kept its purchasing power against all the currencies

B – Gold has only been down 4 of past 20 years

C – Mining stocks compared to SP500 and vs Gold are cheap

D – Gold Miners are bottoming

E – Gold Mining Juniors are much cheaper than Seniors

As a global summary, I think it is time to leave the entire regular market to plunge into the mining sector. You can find different categories of companies, Producers (less risk but lower reward and also some stocks already responded to the last gold increase), developers (risky but big reward ahead especially when the project is in a safe jurisdiction and with a permit) and finally explorers (high risk and huge reward but also big losses).

I have identified a gold stock with a huge potential. If you want to know more about it you can contact me here : Contact

You also can read all my english articles here : https://www.crottaz-finance.ch/blog/category/english/

Happy Investing and please do not forget to read my disclaimer

   Envoyer l'article en PDF   

Quelques graphiques parlants sur l’or

Bon dimanche à tous

Indice Barron’s gold divisé par le cours de l’or. On est au plus bas des actions par rapport à l’or
L’or bat la stratégie de warren Buffet sur long terme
Le ratio indice TSX Gold divisé par l’or se trouve aussi dans les plus bas
Le ratio gold/silver en fonction de la population
La production d’or par rapport au prix
A quel cours devrait être l’or pour un retour à l’étalon or standard ?
Les “bulls markets” historiques et le mouvement actuel. Le potentiel est devant !
Le cycle de vie du cours de l’action d’une mine (sans nouvelles découvertes ou augmentation des ressources)
Mise à jour à fin septembre de l’évolution des indices XAU et HUI par rapport à l’or.

N’ayant pas la science infuse, je vous livre juste mon sentiment. L’or a de beaux jours devant lui et les mines devraient engendrer un rattrapage important.

   Envoyer l'article en PDF   

Gold, en hausse ! On attend désormais les mines et du volume

Gold, en hausse ! On attend désormais les mines et du volume

Plusieurs fois ces dernières années, je vous ai recommandé d’acheter de l’or. En octobre 2015, quand l’or tapait les 1050 USD :https://www.crottaz-finance.ch/blog/lor-et-les-mines-cest-parti-mon-goldy/ ) et en août 2017 vers 1300 USD
https://www.crottaz-finance.ch/blog/cest-parti-goldy-cest-reparti-goldy/ comme on peut le constater sur le graphiques ci-après c’était approprié.

Je vous laisse aussi relire tous les articles concernant l’or et les mines ici, il y a quantité de graphiques intéressants sur la production d’or etc.
https://www.crottaz-finance.ch/blog/tag/gold/

Le propos du jour est de comprendre pourquoi je me suis trompé sur les mines (actions), car force est de constater qu’à ce jour l’or est monté mais que les minières n’ont dans l’ensemble pas suivi. On le constate sur le graphique suivant. L’or monte mais les indices HUI et XAU sont à la traîne. Pourquoi ?

Les indices n’ont pas pas encore rattrapé l’or dans sa hausse malgré que ces derniers intègrent des productrices (qui montent quand même). Cela signifie que ce sont les productrices qui commence le mouvement. Elles seront probablement suivies par ruissellement par les développeurs et pour finir par les explorateurs. Il va falloir attendre les prochains résultats semestriels pour constater un retour aux bénéfices pour certains producteurs car l’or n’a commencé à grimper au dessus de 1300 qu’à fin juin. On constate des entrées de fonds dans les ETFs (800 millions d’USD) ainsi que des investisseurs très connus comme Eric Sprott (milliardaire) qui investi 160 millions dans des projets miniers.

L’or en termes réels se comporte extrêmement bien et bat désormais même Warren Buffet

La production future d’or est anticipée en baisse

Par contre, il est à noter que l’or n’est que peu utilisé industriellement.

En conséquence, je m’attends (le timing toujours le timing) à une forte hausse des mines dans les prochains trimestres, des fusions et des acquisitions. Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

Qui est sur ou sous-évalué ?

En octobre 2015, je vous avais poussé un cri d’achat dans mon article : c’est parti mon goldy. L’or avait touché un bas vers 1050 USD l’once et les commentaires négatifs s’accumulaient. Force est de constater que c’était un bon appel à l’achat. En août 2017, je me suis permis de repousser un cri : c’est reparti mon goldy

Voici le graphique montrant à quel moment j’ai recommandé d’acheter de l’or

Le propos du jour est que – malheureusement pour les investisseurs en actions – les titres (actions) miniers n’ont pas beaucoup réagit à la hausse du sous-jacent or. Pour l’instant, car je n’ai pas de doutes au sujet de la finalité du mouvement car 100 USD de hausse sur le sous-jacent métal engendre un énorme impact sur la valeur de l’actif et des bénéfices. Voici les graphiques du GDX et du GDXJ (junior mining)

Suite à la hausse de l’or et la non réaction des actions minières, il s’en suit une grande divergence d’évolution qu’on peut constater dans deux graphiques très parlants.

La Barron’s index divisé par le prix de l’or
Les indices XAU et HUI (miniers) divisés par le cours de l’or

En Conclusion, soit, l’or est trop haut, soit les mines sont (beaucoup) trop basses !

   Envoyer l'article en PDF   

Le ratio mines d’or sur cours de l’or

Je me permets rapidement – en passant – de vous produire un graphique des plus intéressants (à mon humble avis).

 

hui gold ratio 1997 - 2017

En divisant le cours des mines par celui de l’or, on obtient un ratio qui indique si les mines sont chères ou pas.

Ce jour (et il faut tenir compte que les mines d’il y a 20 ans ne sont plus celles d’aujourd’hui (teneur, grades etc.) il semble que nous soyons au même niveau que lorsque le cours de l’or avoisinait les….270 USD l’once.

Ceci me conforte vraiment que les mines ont un bel avenir

L’indice HUI: https://en.wikipedia.org/wiki/HUI_Gold_Index

   Envoyer l'article en PDF   

Billet invité: Léonard Sartoni sur la chute de l’or de ces derniers jours, la MM 200 jours et le golden cross

Bonjour,

Je pense que nous arrivons à un test très important pour l’or au seuil des $1300, sans doute le test le plus important de l’année. Les volumes de vente sur le GDXJ (fonds de mines d’or junior) hier ont battu tous les records. La cassure de la MM50jours pour l’indice phare des mines d’or, le HUI, a déclenché une grosse panique et beaucoup d’investisseurs ont sauté par les fenêtres sans se poser de questions.

Pour moi, il y a deux explications possibles:

La première, c’est une correction brutale mais normale pour les mines qui a déclenché un mouvement de panique, pendant que l’or était simplement en train de revenir sur sa MM50jours et sa MM200jours, précisément à $1300. Et coïncidence, ces deux MM sont justement en train de se croiser et d’émettre un puissant signal haussier de golden cross! La volatilité naturelle des mines d’or connaît parfois de brusques épisodes très déconcertants.

La seconde, c’est que deux jours avant le discours de la Fed, les manipulateurs ont décidé de reprendre le contrôle du marché de l’or en lançant de puissantes frappes pour casser sa reprise haussière, dans le but de le faire casser ses MM et détruire le signal haussier qu’allait envoyer le croisement des MM. Le fait que les mines aient si violemment plongé hier pourrait valider un tel scénario.

Pour mémoire, en 2013, les mines avaient agi en indicateur avancé pour les déboires à venir du marché de l’or. Donc on peut encore leur laisser le bénéfice du doute avec cette légère cassure, mais pas trop! Soit les mines
parviennent à re-clôturer assez rapidement au-dessus de leur MM200j (230 points pour le HUI) ou du moins à ne pas excéder 8% de débordement relativement à leur MM200jours, soit il faudra admettre que les  manipulateurs sont de retour et qu’il faudra laisser passer le rouleau compresseur, donc sortir du marché des mines d’or. Quitte à revenir plus tard s’il s’agit d’une fausse cassure.

L’historique des reprises du marché haussier de l’or en 2001 et en 2009, est riche en enseignements sur les légers débordements (false breakdown) sous la MM200jours, juste après le golden cross!

voir les graphiques joints:

gold et golden cross de 2001

golden cross de 2001 pour les mines d'or

 

mines d'or en 2008

gold et golden cross de 2009

 

golden cross de 2014 pour l'or

 

golden cross de 2014 pour les mines d'or

 

Pour l’heure je reste positif sur ce test en cours de la MM200jours pour l’or, mais en gardant un oeil attentif aux valeurs relatives des débordements, autant pour l’or que pour les mines. Une franche cassure indiquerait pour moi le retour en force des manipulateurs pour achever de casser la psychologie de ce marché avant l’entrée en phase de hausse parabolique. Mais contrairement à 2013, les mains faibles ont déjà toutes soldé leurs positions, et l’or restant dans les ETFs va être beaucoup plus difficile à déloger. La tâche pour les manipulateurs va devenir de plus en plus ardue et les déclarations publiques négatives de Goldman Sachs sur les perspectives de l’or risquent de ne plus toucher grand monde. Sur le long terme, plus la manipulation durera, et plus le mouvement de détente sera violent et désordonné pour revenir au prix que fixerait le marché libre, c’est-à-dire bien au-delà des $3000.

Le chemin vers la reprise du marché haussier de l’or ne ressemble pas à un long fleuve tranquille!

Léonard Sartoni

 

 

   Envoyer l'article en PDF   

L’indicateur Coppock sur l’or, les mines et l’indice HUI

Arrivant enfin péniblement à me débarrasser de cette satanée grippe, je me fends aujourd’hui d’une partie d’article sur l’indicateur coppock et remercie Léonard sartoni pour son avis éclairé parce que je l’ai interpellé sur un article qui dit qu’il faut fuir les mines et miser sur le physique uniquement.

Au sujet de l’indice Copock, en 2009 j’avais écrit un article : Bienvenue sur Coppock

Sur le site de Jim Sinclair: http://www.jsmineset.com/ on m’a indiqué (merci Philippe) que monsieur Sinclair avait montré que nous sommes (avec cet indicateur) proche d’un signal d’achat sur l’or.

 

clip_image016

 

Je profite aussi pour vous mettre un commentaire que m’a envoyé de Léonard Sartoni et des graphiques récemment reçus(avis que je partage totalement, l’avenir nous le dira)

 

Concernant la hausse des coûts de production:

La hausse des coûts de production est un problème connu et il a été largement reflété dans le prix des actions. Il est surtout question de la désertion du secteur depuis la crise financière de 2007, et dernièrement de la complaisance qui règne sur le marché des actions et qui est inversément proportionnelle à l’attrait de valeurs alternatives comme les mines d’or (comme on peut très bien l’observer avec le ratio HUI/S&P500). Mais ce qui compte pour nous, ce sont les valorisations et les dividendes, qui sont les deux en hausse.

 

 

 

valorisation des mines d'or

 

Lorsque le marché touche un creux extrême, il y a toujours cent raisons pour vendre. Les analystes-journalistes commettent alors l’erreur de partir du prix de l’action pour expliquer pourquoi ça ne va pas et pourquoi elles sont arrivées là. C’est déjà du passé. Ce qui a amené les mines là où elles sont aujourd’hui, ce sont des raisons vieilles de plusieurs années. La tendance s’est auto-alimentée jusqu’à arriver à un extrême qui a conduit à une capitulation comme celle à laquelle on a assisté la semaine passée. Une tendance conduit souvent à visiter des extrêmes lorsqu’elle arrive en fin de course.

 

Si on regarde les valorisations et des ratios comme le HUI/GOLD et le HUI/S&P500, et si on tient compte du fait que le prix de l’or va bientôt reprendre sa course haussière (en bonus), vous avez là tous les ingrédients pour un nouveau marché haussier sur les mines (ou la poursuite de leur marché haussier selon comment on le définit).

HUI contre S&P500

 

On peut aussi voir la correction actuelle du HUI depuis 2011 (-40%) comme un mouvement correctif du marché haussier 2009-2010 de +220%. Nous sommes revenus prendre appui sur la droite de tendance (ou pire revenu former une sorte de W, autour de 380pts) ce qui se produit assez fréquemment pour les grandes corrections de cet indice. Je ne cherche pas des excuses, c’est ce que j’observe en me reportant sur les grandes corrections de 2002-2003, 2004-2005 et 2006-2007. Nous étions revenus tester le creux plusieurs fois dans des corrections qui approchaient aussi les 40%. Dans le monde follement volatil des mines, la correction actuelle est davantage liée à une dynamique propre qu’à des raisons fondamentales. Même si elle est douloureuse et met les nerfs à rude épreuve (en ravivant l’épisode de 2008), elle n’est reste pas moins normale jusqu’à présent.

 

Mais il est vrai que la hausse des coûts opérationnels (que je sous-estimais largement en 2007) empêchera les grandes mines productrices de battre la performance de l’or sur l’entier du marché haussier actuel… à moins d’une mania en fin de marché haussier. Qui sait? Je n’ai pas connu la déprime qui régnait sur le secteur en 2001, lorsque l’indice du HUI touchait les 35 points! Un marché haussier de +540% en un peu plus de 2 ans avait suivi. Qui s’en serait douté, alors que tout le monde annonçait la mort du secteur et un cours de l’once à $100? Bien entendu, le marché était allé trop vite et trop loin, comme d’habitude. Comme je vous le disais, il n’y a rien qui soit raisonnable dans ce secteur, on bascule d’un extrême à un autre.

 

marges des mines d'or

 

Le HUI est un indice d’extrémistes, de fanatiques et de maniaco-dépressifs. Cet indice doit compter le plus grand nombre de suicides virtuels par défenestration, suffocation et noyade… en actionnant le bouton d’achat ou de vente au mauvais moment!

 

Pour l’heure, un mouvement de rattrapage prendra forme, d’une manière ou d’une autre.

   Envoyer l'article en PDF