Le présage d’Hindenburg (suite et….fin ?)

Le monde entier parle soudainement de ce présage. 

Tout a commencé par la communauté financière (dont je fais un peu partie), puis maintenant ce sont les journaux même non spécialisés (http://www.lefigaro.fr/bourse/2010/08/25/04013-20100825ARTFIG00351-un-presage-de-krach-fait-trembler-les-bourses.php) qui en parlent.

Une polémique a aussi surgit sur le pourcentage de titres à utiliser dans le calcul de l’indicateur soit 5%, soit 2.8%, soit 2,5%, soit 2,3% et 2,2%. Ce dernier nombre est le plus utilisé, mais-  semble-t-il – n’est pas celui de l’inventeur dudit présage.

En tant que contrariant, je pense que si tout le monde l’attend, le fameux Krach ne viendra pas: En tous cas pas suite à un “Hindenburg”.

Il est à relever que le put/call ratio se situe toujours dans la zone où il y a plus (+)  d’acheteurs de calls que de puts et cet indicateur est un signe qui milite pour la baisse.

Tout le monde veut son Hindenburg, poussez pas il va y en avoir pour tout le monde.

   Envoyer l'article en PDF   

Le présage d’Hindenburg (suite)

Vendredi dernier le présage d’Hindenburg est à nouveau apparu.

Après celui du 11 août dernier et celui (discutable) du 19 août, voici que le 20 août 2010 nous confirme le présage.

En conséquence, et uniquement pour ceux qui suivent cet indicateur, une baisse importante de la bourse US est à attendre dans les semaines ou mois qui suivent son apparition..

Evidemment ce n’est qu’un présage et il n’existe aucune certitude, mais cet indicateur technique n’est pas à occulter.

voici un tableau des signaux (source marketoracle):

Bon dimanche

   Envoyer l'article en PDF   

Le présage d’Hindenburg

Wikipedia nous renseigne (en anglais) au sujet de cet indicateur.

On peut le définir ainsi. C’est une analyse technique qui est une tentative de prévoir une prochaine correction boursière. Son nom a été hérité suite à l’accident en 1937 du fameux Zeppelin portant ce nom d’Hindenburg.

Le présage d’Hindenburg résulte d’un alignement de plusieurs facteurs techniques de marché, spécifiquement sur le NYSE (New York Stock Exchange). Il est possible, bien évidemment, de l’appliquer à d”autres indices.

Les critères du présage:

  1. Le nombre journalier de nouveau hauts (new highs) et de nouveaux bas (new lows) doivent être les deux supérieurs à 2.2% du total des titres du NYSE.  Basé sur 3163 titres du NYSE par exemple, 2,2% étant égal à 69.58, il faut donc 70 titres.
  2. Que la moyenne mobile à 10 semaines du NYSE soit en hausse
  3. Que l’oscillateur de Mc Clellan soit négatif ce jour là
  4. Que les nouveaux hauts sur 52 semaines ne soient pas deux fois plus importants que les nouveaux bas sur 52 semaines. Cette dernière condition est ABSOLUMENT OBLIGATOIRE.

Il y a déjà eu des présages d’Hindenburg, notamment en juin 2008.

Hier soir sur le NYSE (3163 titres), nous avons passé très près d’un présage.

En effet, il y a eu 69 plus bas sur un an sur le NYSE. Ce qui donne 2.18147%. Pour les puristes, il n’y a pas de présage. Pour les autres qui arrondissent à 2.2%, le présage est apparu.

NB: Historiquement deux présages en trente jours représentent un signal très fort.

Arrondi ou pas est-ce un mauvais présage ?

   Envoyer l'article en PDF