300 milliards d’épargne pour sauver UBS et Credit Suisse ?

La FINMA vient de publier un article sur le “too-big-to-fail” potentiel de l’UBS et du Credit Suisse

Ces deux grandes banques (comme je l’ai souvent soulevé) ont un poids tel en Suisse qu’un défaut serait un véritable Tsunami.

Inside Paradeplatz en parle dans son édito (en Allemand) (utilisez un traducteur internet ça rend assez bien): http://insideparadeplatz.ch/2013/08/08/300-milliarden-spargelder-fuer-ubs-cs-rettung/

Le Financial time en parle aussi

article original: Swiss bank creditors face bail-in risk

traduit: les creanciers des banques face à un risque de bail-in

 

En lisant entre les lignes, on y voit bien que les dépôts de plus CHF 100’000.- auprès des banques concernées dans le scénario catastrophe, vont passer à la caisse.

bank_coin_collector_big_game_2-thumb-468x624-54666

Par ailleurs, je me permets de vous remettre une partie d’un billet que j’avais écrit en avril 2013 sur une loi votée en 2012 (et dont personne ne parle et n’a parlé) qui permet de faire aussi un bail-in en Suisse.

Je me cite:

 

“MORT AU CASH

En conséquence, Il ne faut pas avoir de cash sur les comptes.

Pour l’instant (je dis bien pour l’instant), les titres ne sont pas dans les bilans des banques (je parle pour la Suisse et le Canada) et ne sont pas sujets à saisie. Jusqu’à quand ?

Savez-vous que la Suisse s’y est aussi mise en catimini ?

Les politiciens et les organes de contrôles (FINMA, etc.) ont laissé les banques grossir, faire n’importe quoi pendant des années et maintenant ils proposent cette solution.  Pathétique !

Quelques liens :

http://www.swlegal.ch/Publications/Newsletter/2013-02-Loss-Absorption-and-Bail-in-for-Swiss-Bank.aspx en PDF français SW_Newsletter_Feb13_French

http://www.economist.com/node/15392186 en PDF: from bail out to bail in

http://business.time.com/2013/03/28/with-cyprus-bail-in-europe-bids-adieu-to-too-big-to-fail/ en PDF: With Cyprus Bail-In, Europe Bids Adieu to ‘Too Big to Fail’

 

 

Source: Le billet en question: Le Bail-in devient à la mode dans le monde entier ! (le cash est roi, mais pas sur les comptes bancaires)

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

C’est quand la mer se retire qu’on voit ceux qui se baignent nus

Warren Buffet dixit

Croyez-moi ou croyez la presse, banque, analystes standards, je vous dis que ça essaie de nous endormir et nous enfumer de tous les côtés.

Comment croire toutes les publications qui nous (vous) disent de vendre l’or, que l’ère de l’or est terminée, que concernant l’or il faut être short etc.

La liste est longue, mais pas exhaustive:

  1. Société générale:  The End Of Gold Era (j’ai lu le document): http://www.businessinsider.com/socgen-the-end-of-the-gold-era-2013-4
  2. Credit Suisse: Gold Outlook downgraded to neutral et The Beginning Of The End Of An Era (j’ai aussi le doc).
  3. Goldman Sachs: Goldman Sachs cuts gold price forecasts, recommends short position

etc.

Quand on voit le niveau actuel des short sur l’argent et l’or

GOLD - Managed Money Short Positions

SILVER Short positionsOn se demande à qui profite le crime ?

En effet comment shorter plus ? Il n’y a que quelqu’un qui est déjà short (à découvert) qui peut encore espérer que ça baisse plus pour pouvoir couvrir ses positions.

Et si soudainement l’or monte ? Tous ces shorts vont se retrouver dans une position inconfortable et s’ils doivent couvrir et clôturer les positions, cela augmentera encore la hausse de l’or (par simple jeu de couverture de positions).

A part votre humble serviteur, l’excellent Marc Faber l’a vu et c’est probablement pour cela qu’il recommande sur son blog, l’or et aussi les mines. http://www.financeandeconomics.org/marc-faber-i-would-probably-choose-gold/

 

En ce qui me concerne je n’irai pas tenter le diable à découvert (bien au contraire même)

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF