La BNS se bat comme une tigresse

Ce matin, la BNS vient de laisser son taux directeur inchangé à -0,75%.

Comme je l’ai écrit maintes fois, ce taux négatif est une catastrophe pour la réalité des prix. Tout est corrompu ! En forçant les investisseurs à se détourner de l’épargne, les risques que ces derniers prennent sont en augmentation. Il y a donc déplacement du cash sur d’autres actifs dont les prix montent sans aucune réalité avec leurs vraies valeurs.

Il faut aussi savoir que l’épargne est ainsi taxée comme, par exemple, le cash (et obligations puisque celles-ci offrent aussi un rendement à l’échéance négatif) dans les caisses de pensions.

On vous vole tout simplement votre épargne.

A l’époque la caisse de la confédération avait essayé d’obtenir un passe droit pour ne pas avoir d’intérêt négatif….honteux…mais cela avait été corrigé rapidement sous la pression et la colère générale.

Pour mémoire, voici les taux d’intérêts dans le monde avec le leader suisse du taux négatif.

Lire la suite

La Confédération se fait des ronds

Voici des mois et des mois que la Confédération Helvétique émet des emprunts à taux négatifs pour ses créances comptables à trois et neuf mois !

En émettant du papier et en empruntant, elle gagne de l’argent ! Sont malins ces argentiers !

Et du côté des emprunts long terme, la BNS implémente une excellente stratégie. Elle émet du papier à des échéances très longues, car les taux affichent des chiffres historiquement bas.

En 2011 pour un emprunt au-delà de 2040, la BNS devait payer 4%. Aujourd’hui, elle n’a plus qu’à offrir 1.5%.

Si vous pouviez emprunter à plus de 35 ans à 1.5%, ne sauteriez-vous pas sur l’occasion ?

   Envoyer l'article en PDF   

La confédération helvétique gagne de l’argent en empruntant !

100.19% c’est le prix de l’émission d’aujourd’hui pour un emprunt de la confédération à court terme (du doux nom de créance comptable)  et ceci après 100.508% pour l’avant dernière du 23 août dernier.

Cela signifie qu’il faut payer pour prêter de l’argent à la confédération helvétique.

Sont trop forts ces suisses !!

source : http://www.snb.ch/fr/mmr/reference/claims_res/source/claims_res.fr.pdf

 

 

   Envoyer l'article en PDF   

N’est pas la FED qui veut ! (et la BNS l’apprendra à ses dépens)

Discussion avec un ami qui amène certaines questions et remarques:

Le cours de l’action de la BNS:

Dans un article du quotidien 24 heures, on pouvait lire ceci :

“Les interventions de la Banque nationale suisse (BNS) et l’hypothèse que le cours du franc pourrait être provisoirement arrimé à celui de l’euro ont amené quelque répit dans l’appréciation du franc, valeur refuge mais considérée actuellement comme nettement surévaluée.”

Question 1: Le BNS est une Société Anonyme, cotée en bourse et dont le capital est détenu:

  1. Par les Cantons suisses
  2. Par les Banques Cantonales
  3. par les particuliers (1 tiers)

La Confédération Helvétique ne possède aucune action.

Cette idée d’un arrimage du franc suisse à l’euro me paraît totalement folle. Pourquoi ?
Il suffit d’aligner quelques chiffres:

PIB suisse (à fin 2009) : 536 milliards de francs

Dette Confédération: 111 milliards de francs soit 20.7% du PIB

Dette Confédération., Cantons et communes  : 210 milliards de francs soit 39.2% du PIB

Bilan de la BNS (à fin juin 2011) : 258 milliards de francs soit 48.1% du PIB !!!

 

La BNS a essuyé une perte de 19.17 milliards de francs en 2010.

Cette année, la perte se monte à 10.8 milliards au premier semestre. Le capital de BNS a fondu de moitié en un an  à 28.6 milliards à fin juin 2011 (l’euro était au-dessus de 1.20 pour mémoire).

Et si cela continue, qui viendra renflouer la BNS ?

réponse: Les actionnaires : Cantons et banques cantonales pour 55%,et les particuliers pour le reste.

Pour comparaison, après toutes les folies réalisées par la Banque centrale US, la Fed, son bilan représente “seulement” 20% du PIB américain.

Arrimer le franc suisse à l’euro ne fera qu’accentuer les problèmes pour les caisses de pension. Elles devront vraiment encaisser la perte sur la devise européenne car celle-ci ne pourra plus monter !

50 mias partis en fumee

Il me semble que cette histoire d’arrimage est une rumeur pour enfumer -un peu plus – les marchés.

je vous livre les quelques articles au sujet de la BNS que j’ai rédigé depuis quelques mois.

Les réserves monétaires de la BNS 2003-2010: http://blog.crottaz-finance.ch/?p=7206

Les cantons suisses assistés: http://blog.crottaz-finance.ch/?p=6446

La BNS toujours impuissante ! et inconsciente ?: http://blog.crottaz-finance.ch/?p=4584

 

 

   Envoyer l'article en PDF