Podium pour le #lithium ?

Après vous avoir écrit (en décembre 2020) le billet “Podium pour le Vanadium” : https://www.crottaz-finance.ch/blog/podium-pour-le-vanadium/ dans lequel je vous proposais quelques idées à suivre et vous expliquais ce qu’était le Vanadium et ses implications techniques, voici un petit article sur le lithium.

Juste avant de poursuivre, depuis décembre le cours du vanadium a passé de 25$ à 40$ environ….

La demande de lithium est en constante hausse

Les batteries des véhicules électriques peuvent utiliser le carbonate de lithium ou l’hydroxide de lithium, mais l’industrie parle en général du LCE (lithium Carbonate equivalent) qui contient les deux.

BECs = Battery Electric Vehicle, PHEV =plug-in hybrid electric vehicle

Le prix du lithium a décru depuis 2018 mais semble repartir à la hausse

Les anticipation de George Miller (BMI Benchmark Mineral Intelligence) voient un déficit de LCE de 25’000 tonnes cette années jusqu’en 2022 et une hausse forte de la demande : https://www.resourcesrisingstars.com.au/news-article/huge-lift-battery-graphite-demand-expected)

C’est la Chine qui mène le bal de la production

merci à Heinz pour cette idée d’article.

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

L’écart augmente entre le cours spot de l’or et les futures

L’écart augmente entre le cours spot de l’or et les futures

On constate aujourd’hui 50 USD de différence.

Pourquoi ?

Il y a plusieurs facteurs qui entre en ligne de compte :

  • La demande est plus forte que l’offre (ceci malgré que la Russie et La Chine ont stoppé leurs achats (momentanément ?)
  • Les mines ferment à cause du Covid19 (chute de production)
  • Les avions ne volent plus beaucoup et l’or physique peine a être livré
  • Les injections monétaires colossales des pays dans l’économie affaiblissent les monnaies et les investisseurs se ruent sur les métaux.
  • Les raffineries ferment comme déjà mentionné dans un article précédent (elles semblent réouvrir de manière légère)
  • Les intervenants ont peur, alors ils achètent le “safe haven”
  • Les produits (ETF) sur l’or ne livre pas l’or en finalité et les investisseurs s’en rendent enfin compte. Il y a plus (+) d’or papier en circulation que d’or physique

Cette situation risque de probablement de durer et le l’écart augmenter. Aurons-nous un jour un cours physique complètement décorrélé du cours papier ?

   Envoyer l'article en PDF