Chine, marché des actions : Mundus Vult Decipi, Ergo Decipiatur

La fortune du faux au travers des siècles nous amène à nous questionner sur la propension de l’homme à s’abuser lui-même, mundus vult decipi, ergo decipiatur, le monde veut être trompé, qu’il donc le soit ! Même les esprits les plus éclairés – lettrés ou scientifiques – se laissent parfois emporter par enthousiasme ou tentation.


Ce paysan chinois a tout perdu ! Il a misé en Bourse, mais surtout il a été convaincu par des promesses du gouvernement et aussi par l’ambiance générale.

Il a surtout commis la grande erreur de faire un levier de 5 fois

Au début de son aventure, il a investi 164’000 USD, puis emprunté 1’000’000 de USD, soit plus de 5x son portefeuille.

Aujourd’hui il doit encore rembourser le même montant qu’il avait investi au départ suite à l’appel de marge sur ses avoirs.

Du point de vue de l’indice, la chute de 2008 a été pire

shanghai comp

Mais alors pourquoi cette panique ?

Parce que les montants en jeu sont considérablement différents de l’époque de 2008

Le volume en jeu est devenu très grand

ChinaStockCHART1

et ce sont surtout les petites valeurs qui baissent

LARGEvSMALLCHINA_0

On constate la grande volatilité

china%20stocks%203-01

source: http://www.cnbc.com/2015/07/28/

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF