4 mauvais marchés baissiers

Je suis tombé sur un article très intéressant de

mentionnant “Four Bear Markets” et leurs remontées. Je recommande fortement leurs graphiques (D-Short)

  1. Le Krach de 1929 (grande dépression)
  2. Le choc pétrolier 1973 suivi d’une stagflation vicieuse
  3. L’explosion de la bulle Techno
  4. La Crise Financière de 2008
Lire la suite

PIB et évolution(s) des marchés

Comme vous l’avez certainement lu, les PIBs des pays sont en fortes contractions au premier trimestre 2020 (janvier- mars). Les mois d’avril, mai ne figurent pas (encore) dans ces statistiques.

Le PIB de la France

Celui de l’Espagne

Lire la suite

Histoire(s) de krach

L’Histoire (avec un grand H) nous apprend beaucoup. Il est évident que comparaison n’est pas forcément raison, mais il est parfois de bon ton de comparer les évolutions des marché(s) durant les différentes périodes chahutées et essayer d’anticiper, voire de prévoir l’évolution future de la correction que nous vivons aujourd’hui.

Regardons tout d’abord en arrière.

En 1907 : La panique bancaire américaine : https://fr.wikipedia.org/wiki/Panique_bancaire_américaine_de_1907

Lire la suite

Le marché des actions plus sur-évalué que jamais ?

Le SP500 continue de remonter. Les injections monétaires gigantesques et les soutiens économiques jouent momentanément un effet. La récente chute des marchés a aussi mis les indicateurs techniques à un niveau de survente important.

La question qui se pose est : “Sommes-nous dans un rebond du chat mort” (en anglais “dead cat bounce”) ?

Pour mémoire, lorsque le 3 mars 2000 le Nasdaq (500) a entamé sa chute, l’indice a passé du sommet de 5’132 points à 3’042 point (le 24.05.2000) soit 40.7% de baisse. A ce niveau de correction, l’indice a commencé une “remontada” qui l’a amené à 4’289 point le 17.07.2000, soit un rebond de +40.99%. La suite ? On la connait avec un indice qui à chuté de 78% depuis le sommet de 2000 pour taper les 1’108 points en 2002.

En 2020, Le coronavirus (Covid19) passe par là et l’activité économique s’arrête de manière brutale (certains parle de crise plus grave que 1929 et j’y reviendrai). La question reste donc : Est-ce que le rebond du SP500 est justifié en terme de valorisation ?

Lire la suite