Résultats de la BNS

La BNS vient d’annoncer ses résultats pour le premier semestre.

Je cite : Cette performance en demi-teinte s’explique par les positions en monnaies étrangères qui ont affiché une perte de 6,8 milliards de francs, explique la BNS.

Parallèlement l’or, qui plus que jamais continue de jouer son rôle de valeur refuge dans les moments difficiles de la conjoncture mondiale, a dégagé une plus-value de 7,1 milliards francs (contre 2,8 milliards au trimestre précédent). De leur côté, les positions en francs ont permis d’engranger un bénéfice de 0,6 milliard de francs, alors que le produit retiré sur les intérêts et les dividendes s’est établi respectivement à 4,1 milliards (2,1 milliards au trimestre précédent) et à 1,8 milliard de francs (0,7 milliard).

Au total les pertes de change ont atteint 19,1 milliards de francs.

J’ai pu lire sur internet que le bénéfice était notamment dû aux encaissements sur les intérêts négatifs. Quelle blague ! C’est surtout l’or qui a permis de compenser les pertes de change.

Cette position or qui représentait (au 31.12.2019) seulement 5.7% du bilan a permis d’engranger 7,1 milliards. Dommage que la banque centrale suisse s’entête à ne vouloir accumuler que des monnaies fiduciaires !

D’ailleurs parlons-en !

En un mois (mai à juin) la détention de monnaies étrangères a augmenté de 34 milliards alors que les monnaies baissent. Petite déduction, la BNS continue d’accumuler des dollars et des euros.

Résultat le bilan explose (graphique fin mai, on se situe donc à 130% du PIB aujourd’hui)

Imaginez si le PIB chute ?? Le ratio monte !

La BNS est en train de jouer sa crédibilité !

https://www.swissinfo.ch/eng/business/monetary-policy_snb-s-swollen-balance-sheet-poses-risk-to–credibility-/45740088

   Envoyer l'article en PDF   

2 réflexions au sujet de « Résultats de la BNS »

  • 1 août 2020 à 21 h 06 min
    Permalink

    Lorsque M. le Marché s’en rendra compte, il y aura du spectacle. Justement parce qu’il s’en rendra compte. Mais il ne s’est aperçu de rien depuis presque douze ans, comme Coyote qui arrive à courir en l’air tant qu’il ne regarde pas vers le bas. Inutile d’essayer de le convaincre. Alors chut! Continuons tranquillement d’acheter de l’or, des bitcoins ou de l’immobilier et de shorter le CHF avec des hypothèques.

  • 1 août 2020 à 23 h 38 min
    Permalink

    Bon. Acheter des dollars, en ce moment, c’est pas une bonne idée. Je dirais même plus : c’est une énorme incroyable irresponsable abusive stupide très très très mauvaise idée. Et les jours qui sont devant nous vont permettre à la BNS de comptabiliser ses pertes. J’avais suggéré à la Maison blanche d’introduire un nouveau dollar, sous annulation de l’ancien (on ne sait même plus combien il y en a en criculation), ce qui permettrait de savoir qui les détiens et… de ne pas convertir en nouveaux dollars ceux qui proviennent des pays en conflit économique avec les USA (suivez mon regard) et… je ne pense pas que M. Trump ait une autres solution. Balancer de la monnaie à tout va depuis un jélictoptère en période de récession conduit à l’inflation galloppante. Et balancer de l’argent, c’est la seule chose que savent faire les politiciens. Donc, augmentation de la monnaie face à une production de biens et service, en forte baisse, c’est… provoquer l’inflation, dont le taux va s’ajouter au taux de base des banques centrales plus prime de risque, ce qui , enfin , remettra la politique des taux au centre de village et les banques au centre de leur activité. En attendant, il faut acheter de l’or et le problème… c’est d’en trouver. Les grandes banques te massacrent pour de l’apporter au guichet. Il n’y a que les banques cantonales qui sont apte à traiter ce type d’opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *