Prévoyance: Quelle primauté ?

J’ai entendu hier – sur les ondes de la RTS – M.Ferrari dont j’avais déjà parlé.

Il s’exprime au sujet du changment de primauté des caisses, voir mes anciens articles à ce sujet(2009): Prévoyance: Posez-vous les bonnes questions ! et Votre retraite placée à un taux de 0% et Bulle Immobilière en Suisse ? (intervention de M.Ferrari dans ce dernier billet

Voici la dernière intervention de M.Ferrari: le-journal-du-matin_20120904_ferrariprimaute

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

5 réflexions au sujet de « Prévoyance: Quelle primauté ? »

  • 5 septembre 2012 à 8 h 50 min
    Permalink

    Ce monsieur suppose que vous ayez actuellement du 3.5 % de rendement à coup sûr…….C’est plutôt pas mal dans une économie mondiale en récession ou qui se retourne complètement.
    En fait, à quel âge pouvez vous partir en retraite en suisse ?
    S’il y a de l’inflation au moment ou vous prenez la retraite vous êtes morts; à moins que la structure puisse s’endetter légalement ou être en déficit.

  • 5 septembre 2012 à 10 h 12 min
    Permalink

    ce qui est scandaleux c’est que dans tout ces cas d’assainissement des caisses, on ne demande rien aux pensionnés actuels (cf assainissement de la caisse de pension de l’état de Genève).

    Alors que franchement, à moins d’être confit dans la mauvaise foi, on peut reconnaître qu’ils ont profité d’un contexte particulièrement propice et généreux.

    Les pensionnés actuels peuvent s’estimer heureux d’avoir bénéficié des 30 glorieuses (bon, pour les plus anciens) et/ou des habitudes prises lors de cette période, d’avoir financé leur train de vie en creusant les déficits, d’avoir bénéficié d’une progression des salaires et des positions hiérarchiques sans lien avec leur formation initiale, d’avoir eu un contexte de travail en terme de pression et de productivité sans commune mesure avec ce qui est demandé aujourd’hui.

    Pierre Weiss (que j’abhorre par ailleurs) a pour le coup bien résumé la situation en parlant de “génération bénie” : “Ils ont profité de cotisations relativement basses durant leur période d’activité – ce qui a creusé l’énorme déficit technique des caisses – et sont sûrs de toucher des rentes garanties jusqu’à leur mort.”

    Mais bon, comme c’est le groupe de votants le plus important, il n’y a aucun homme politique pour oser leur demander des comptes.

  • 5 septembre 2012 à 11 h 51 min
    Permalink

    @elpibe: je ne peux qu’abonder dans votre sens…!

  • 5 septembre 2012 à 11 h 52 min
    Permalink

    En France, l’arnaque intergénérationnelle est d’autant plus belle qu’on finance les retraites par du déficit (payé surtout par les actifs) et qu’on augmente les droits de succession afin que les jeunes ne puissent même pas profiter du travail de leurs parents.A qui profite le crime ? surtout à la fonction publique qui voit ses revenus constants durant toute la vie (retraite importante vis à vis des salaires durant la période d’activité) et plus encore aux élus ou aux régimes spéciaux.
    Sortons dans la rue…..

Les commentaires sont fermés.