Or/argent et le ratio long terme. Le débat de l’inflation ou de la déflation et celui du Dollar

En prélude à mon article du jour, voici trois graphiques:

Le premier représente la performance de l’or et de l’argent sur une longue période en ajustant le prix à l’inflation (dollars constants).

or et argent depuis 1820 adapté de l'inflation

Le deuxième représente le ratio cours de l’or sur cours de l’argent depuis 1300

or argent ratio depuis 1300

Le dernier montre le même ratio, mais depuis 1800

or argent ratio depuis 1980

En règle générale, en cas d’inflation, l’argent sur-performe l’or et le ratio affiche un nombre plus faible. Actuellement le ratio se situe dans les hauts de la fourchette de fluctuation. Quant aux métaux précieux, ils ne naviguent toujours pas vers leurs plus hauts historiques sauf exception:  l’or.

Tout cela me semble bien étrange et il se pourrait bien que, contre toute attente, l’or chute. Je sais bien que monsieur Faber (que je respecte) voit l’or monter (ce qui n’est pas impossible bien sûr et c’est ce que je vois sur le long terme) et  aussi que le métal jaune de descendra pas au dessous de 1’000 USD l’once.

J’ai un grand respect pour M. Faber, mais là, je suis prêt à prendre le pari contraire. 

Les signes d’optimisme extrême et de spéculation haussière sur le métal jaune abondent. À moins d’un effondrement imminent du système bancaire et financier mondial (une réelle possibilité et c’est d’ailleurs pourquoi il faut toujours détenir de l’or), je vois l’or corriger assez fortement dans les mois à venir.

L’argument principal des super haussiers sur ce métal et donc des (hyper) inflationnistes est que les banques centrales, la Fed en particulier, inondent le marché de liquidités par l’utilisation de ce qu’on appelle la planche à billets.

La Fed n’a pas le pouvoir qu’on lui accorde habituellement. Face à l’importance des dettes accumulées ces dernières décennies, ni la Fed, ni le gouvernement n’ont le pouvoir de contrer les forces déflationnistes. Ils peuvent tout juste les contenir quelques temps.

Prenez les charts sur deux ans de l’or, de l’argent, du platine, de palladium, d’un indice des mines (XAU, HUI, GDX). Que voyez-vous ?

L’or est bien seul à faire des plus hauts, à grand renfort de publicité. L’argent est encore assez loin de son top de 2008. Quant au platine et au palladium, ils sont à des kilomètres de leur plus haut respectif ! C’est sain ça ? 

Et les mines, pourquoi n’arrivent-elles pas à surpasser leurs plus hauts si l’inflation, voire même l’hyper inflation constituent le danger immédiat ? Regardez les volumes des échanges de ces dernier jours sur le GDX, ils baissent alors que son cours monte. C’est sain ça ?

Ne trouvez-vous pas étonnant de voir fleurir un peu partout des petites boutiques d’achat et de vente de pièces d’or ? Ne trouvez-vous pas étrange que de plus en plus d’annonces proposent de vous racheter ou de vous vendre de l’or, des pièces d’or ?

Même les journaux non-spécialisés en parlent. Avec le titre suivant : “L’or bat tous les records”, le quotidien suisse romand 24 heures nous explique que “le métal précieux s’impose une fois de plus comme une valeur refuge”. Il ajoute : “cette tendance risque de durer des années. Un grand retour de l’inflation pourrait même provoquer une ruée.”  24heures or

Personnellement, cela me donne qu’une envie : vendre de l’or pour acheter encore plus de cette monnaie détestée par tous qu’est le dollar US ! 

Pourquoi? Parce que 97% des intervenants sont négatifs sur le USD et que même les journaux toujours non-spécialisés le décrient:  24heures le fin du roi dollar

This is music to my ears ! L’or est bien en train de faire un sommet important et le dollar un creux tout aussi important !

On constate cette conviction quasi unanime que l’inflation va faire son grand retour… Cela me paraît être une idée complètement absurde lorsque j’observe le niveau très bas des taux d’intérêt sur le marché monétaire et surtout sur le marché obligataire, le marché le plus important qu’il soit au monde. 

Tout cela me conforte dans l’idée que l’on va bien connaître une période de (forte) déflation, déflation qui sera due à l’effondrement de la gigantesque pyramide de dettes accumulées durant toutes ces années. 

Je crains aussi tout le secteur (actions)  va corriger dans une déflation… L’or sera le métal qui perdra le moins (mais baissera quand même), donc le ratio Gold/Silver va certainement faire un plus haut historique.

Si l’inflation pointe le bout de son nez (ce qui n’est pas mon scénario aujourd’hui), certains ne vont pas l’apprécier: Swiss Re Says Inflation May Pose ‘Real Problem’ for Reinsurers

La chronique Agora et monsieur Bill Bonner me confortent, aujourd’hui, dans ce que je dis et écris depuis quelques temps déj. Ll’article qui suit explique le mécanisme qui va amener le USD à s’apprécier contre tout: bill bonner carry tradel

Votre humble (face au marché) et dévoué  rédacteur Olivier

   Envoyer l'article en PDF   

18 réflexions au sujet de « Or/argent et le ratio long terme. Le débat de l’inflation ou de la déflation et celui du Dollar »

  • 13 novembre 2009 à 14 h 30 min
    Permalink

    Bonjour Olivier,

    Je vous lis très régulièrement et suis souvent d’accord avec vous et quand je ne le suis pas je trouve dans vos lectures une occasion de challenger mes idées. Je vous en remercie. Concernant l’or, il est bien difficile de se faire une idée. Certaines études quantitatives montre que l’or ne protège pas contre l’inflation. Ainsi au cours du 20eme siecle, sur 6 périodes d’inflation l’or n’a enregistré, en termes réels, qu’une période de performance positive (73-81) mais nous le savons tous, 73 a été une année charnière pour le métal jaune. En revanche, l’or joue bien son role de valeur refuge dans les périodes de trouble économique, de crise souvent couplée de déflation. Visiblement, vous êtes baissier sur l’or mais je ne saisis pas bien votre argmumentaire car vous plaidez également pour une déflation généralisée. Dans ce cadre là, l’or ne viendrait il pas à surperformer les autres actifs ? je comprends bien l’argument du carry trade évoqué ds l’article de Bill Bonner mais je pense que les achats d’or ne sont que minoritairement financés par du carry trade en dollar. Bien à vous

  • 13 novembre 2009 à 14 h 41 min
    Permalink

    Bonne analyse contrarienne.
    Le tout est de trouver le timing et les instruments à jouer !

    Même si je pense que cela ne va pas encore s’écrouler… pas assez de monde n’est monté dans la barque !

    Il reste donc le plus urgent, réduire ses dettes. Comme le reportage d’ARTE sur l’Islande l’avait montré, une dette reste une dette !

  • 13 novembre 2009 à 15 h 18 min
    Permalink

    pas si sûr qu’il “plonge”.
    La planche à billets n’a jamais autant fonctionné. Nous croulons sous le tas de monnaie, les états sont sur-endettés. Il faudra bien que les gouvernements fassent appel à l’inflation pour résorber la dette.
    De plus, j’ai l’impression que l’on n’appréhende plus l’OR commu une matière (pas première puisqu’on n’en utilise que très peu dans l’industrie), mais comme une future monnaie, s’il doit être associé à d’autres monnaies fiduciaire pour obtenir une monnaie Internationale à la place du $
    Ce n’est pas fait bien sûr, mais j’ai l’impression que cela trotte dans les têtes
    Je me suis amusé à comparer le $Gold et le $Spx Les 2 graphs ne sont pas correlés systématiquement. J’en veux pour preuve le Top de Mars 2009 qui correspond au bas du Standard & Poors. Ce qui démontre bien que même si à ce moment là les gens ne pensaient pas tous à cette remonétisation la panique les a fait acheter de l’OR.
    Pour l’instant certains achètent conscients que les monnaies vont être dévaluées, je pense.
    Mais bien sûr c’est aussi un actif boursier, et, des banques US (de moins en moins)sont encore là pour le shorter. Donc possible correction en vue.

  • 13 novembre 2009 à 17 h 05 min
    Permalink

    M. Crottaz, votre problème n’est-il pas que vous prenez toujours parti pour les idées contraires aux idées dominantes? Le gouvernement américain veut faire baisser le dollar car cela allège sa dette et ses déficits. Par conséquent, les gens achètent de l’or. C’est très logique. On ne voit pas très bien d’où pourrait venir le rebond du dollar dans un tel contexte. Quant à la “démonstration” de M. Bonner, elle est loin d’être claire.

  • 13 novembre 2009 à 17 h 52 min
    Permalink

    Je suis déçu de votre référence à B Bonner, j’ai été un fervent lecteur durant des années de sa chronique, à force de prévoir le pire un jour on a raison, pour ma part j’apprécie votre chronique vous avez une opinion que vous défendez on est d’accord ou non mais c’est l’opinion de M Crottaz que l’on recherche en venant vous lire sur votre blog pas celle de B Bonner et de sa clique Isabelle M, Simone W, … .

    A bientôt
    Jm

  • 13 novembre 2009 à 18 h 10 min
    Permalink

    Bonjour Sherkan,ce n’est pas un problème pour moi d’être contrariant, c’est ma nature, n’étais-je pas un des seuls à dire d’acheter (un peu tôt il est vrai) début 2009 . je vous encourage à aller lire ce que j’ai dit en début d’année: Acheter des matières premières (or argent etc.) quant au dollar, je pense qu’il va monter très fort (quand je ne sais pas à quelques semaines près. la baisse du dollar n’allège pas le déficit américains….si oui comment ? parce qu’ils possèdent d’autres devises et des matières premières ?

  • 13 novembre 2009 à 18 h 11 min
    Permalink

    Bonjour Jean-Michel, Bill bonner c’est juste un article qui me conforte dans ma vision du carry trade, sans plus, ce n’est pas le sujet principal de l’article.
    Vous savez prechter est déflationniste depuis très logntemps et juste depuis uniquement quelques temps, James Dines a été juste sur l’uranium puis s’est pris un bouillon. Je n’ai pas la prétention d’être meilleur qu’eux, je fais juste part de mes idées et réflexion:
    PS: Dines fait payer sa lettre, pas moi…hihihihihi

  • 13 novembre 2009 à 20 h 01 min
    Permalink

    Le dollar faible soutient leurs exportations, renchérit leurs importations et dévalue les montants dûs aux créanciers asiatiques qui ont acheté des bons du trésor libellés en dollars. A trop vouloir s’opposer, on risque de se foruvoyer car on s’oppose pour des raisons émotionnelles et non rationelles. Je suis un peu comme vous mais j’essaye de discerner le vrai du faux…

  • 13 novembre 2009 à 20 h 02 min
    Permalink

    Le dollar faible soutient leurs exportations, renchérit leurs importations et dévalue les montants dûs aux créanciers asiatiques qui ont acheté des bons du trésor libellés en dollars. A trop vouloir s’opposer, on risque de se fourvoyer car on s’oppose pour des raisons émotionnelles et non rationelles. Je suis un peu comme vous mais j’essaye de discerner le vrai du faux…

  • 13 novembre 2009 à 23 h 14 min
    Permalink

    @ ShereKhan
    > Le dollar faible soutient leurs exportations, renchérit leurs importations
    Le problème est que les Etat Unis sont TRES nettement plus importateurs qu’exportateurs… un $ faible n’est pas une bonne nouvelle, à moins qu’ils se remettent à produire des biens…

  • 14 novembre 2009 à 10 h 34 min
    Permalink

    Bonjour TLM.
    Peut être une explication qui est donnée par un des élément de la clique à Bonner, Ph Béchade, (clique qui a d’ailleurs bien vu cette hausse de l’OR depuis de nombreuses années, et, qui en a martelé le conseil d’achat, n’en déplaise !!) :

    http://www.easybourse.com/bourse/actualite/cac40-clairement-soutenu-par-mauvais-chiffres-us-et-chute–760976

    J’ai constaté dans le passé que si les chiffres macro sont bons les indices montent car l’économie se redresse.

    Aujourd’hui la philosophie des marchés intègre le fait que si ces mêmes indices macro sont super mauvais les indices doivent monter aussi, et, au sein de ces indices des actions qui grimpent malgré des résultats très mauvais mais meilleurs que prévus.
    Raison invoquée : Si c’est mauvais la FED ne touchera pas aux taux !!

    Dans tous les cas les Bears doivent continuer leur hibernation, en rêvant à leur pot de miel.

    AJD Charles Evans de la Fed de Chicago confirme ces taux bas pour le futur Moyen Terme:

    http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=23c0d273b36d6d26ca7f8673905b416b

    Qu’en déduire sinon que le $ va continuer sa plongée, et, que les actions, l’OR, et les MAT1 vont continuer leur progression. Sauf événement exogène qui pourrait contrarier cette euphorie.

    “Et c’est par le sang, l’acier,la honte,la disgrâce et la ruine financière qu’elle régla ses comptes”
    Cf “L’enfer est pavé de bonnes intentions” de Bill Bonner (qui expliquait dés 2006 avec Wiggins la crise que l’on connait)

    http://www.journaux.fr/feuilleteur_externe.php?code=M3847&numero=57
    (navré, pas trouvé mieux que cet URL)

  • 14 novembre 2009 à 10 h 46 min
    Permalink

    Historiquement (depuis 1945), pourriez-vous me donner une période de déflation longue ?

  • 14 novembre 2009 à 18 h 08 min
    Permalink

    @alex T: si les EU sont importateurs nets la baisse du dollar devrait renchérir les importations pour le consommateur et donc (en théorie) contribuer à réduire ces dernières. C’est comme si on réévaluait le yuan. Ce n’est pas moi qui le dit mais M. Bernanke…

  • 14 novembre 2009 à 18 h 17 min
    Permalink

    Ahhhh enfin quelqu’un qui ne voit pas l’or monter aux cieux ! ça fait plaisir ! On assiste en ce moment à une “hyper inflation” des objectifs haussiers sur l’or et tout cela m’amuse bien car plus la mule sera chargée plus rapide sera la descente. Par contre il faut faire attention car au niveau de l’analyse technique on a un mécanisme de formation de bulle qui est en cours donc il est trop tôt pour shorter, les hausses pouvant être violentes. L’or vient de faire 3 jambes haussières de même taille en daily et pourrait corriger un peu depuis les nouveaux sommets mais la hausse à court terme n’est pas remise en cause pour autant. Les points bas depuis le mois d’avril suivent une ellipse ce qui montre bien une bulle mais tant que cette ellipse (dont la pente commence à être très raide) n’est pas cassée, cela reste haussier. Par contre dans cette configuration la cassure est souvent violente et sans pull back, le meilleur exemple étant la hausse du pétrole à 147 et la cassure violente. Une cassure du trend baissier sur le dollar index serait le 1er indice pour chercher des shorts sur l’or. En as de baisse de l’or, l’usdcad et l’audusd pourraient également être intéressants à travailler.
    Une partie de la hausse actuelle doit être entretenue par les grosses banques US (GS, JP…) qui étaient short sur l’or et qui, même si elles le sont encore il me semble, ont du se couvrir sur une partie de leurs positions.

    Bravo pour votre courage d’aller contre le consensus. C’est souvent difficile mais c’est ce qui paye le plus car les plus-values se font quand le sens du consensus s’inverse, car quand il est établi il ne reste plus que des miettes à prendre. Cependant il ne faut pas aller contre un mouvement en pleine force, c’est ce qui rend si difficile le timing de marché. Sur l’eurusd la force commence à diminuer fortement mais la force de l’or est toujours intacte pour l’instant, il serait donc dangereux d’aller contre.

    Amicalement,

  • 14 novembre 2009 à 19 h 41 min
    Permalink

    J’ai essayé de laisser un petit post hier, mais j’ai du faire une fausse manœuvre. Il a disparu.

    Il faut remarquer la rationalité des marchés depuis le 9 mars :
    -Si nous avons de bons chiffres macro-économiques c’est l’explosion
    -Si nous avons de très mauvais indicateurs c’est l’explosion aussi

    Un des co-équipiers de l’équipe à Bonner (qui avec Wiggins nous avait prédit dés 2006 la crise que nous connaissons, ainsi que la hausse de l’OR n’en déplaise !), je veux parler de Ph.Béchade l’explique ainsi ;

    http://www.easybourse.com/bourse/actualite/cac40-clairement-soutenu-par-mauvais-chiffres-us-et-chute–760976

    et Charles Evans, après Fisher d’en rajouter une couche :

    http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=23c0d273b36d6d26ca7f8673905b416b

    En résumé tant que les Stats seront bonnes, et, surtout très mauvaises les marchés monteront en corrélation avec les taux, et, le $ bas.

    Apparemment les pays de l’APEC n’ont plus l’air de vouloir se faire « couillonner », comme dirait Pasqua, mais c’est peut être encore un vœu pieux.

    http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=516b29c626864d2f9a92b5b2759276cd

  • 15 novembre 2009 à 16 h 48 min
    Permalink

    Bonjour,

    je crois que le prix de l’or va être fondamentalement déterminé par son rythme de re-monétisation. Processus qui va être lui-même déterminée par l’évolution de la situation économique et de la perception de celle-ci. A cet égard, il me paraît voué à un avenir radieux à moyen terme.

    Hasard de l’actualité, mais il se trouve qu’on commence à reconnaître publiquement que le pic de production aurifère est passé… Autrement dit, la production est désormais non seulement dans un cycle baissier en volume mais également haussier dans les coûts d’extraction (moins de grammes par
    tonnes des gisements).

    Voir à ce sujet par exemple l’analyse de Jean Laherrère sur le site d’Aspo France: http://aspofrance.viabloga.com/texts/documents

    Cordialement,

Les commentaires sont fermés.