Marché des actions USA des indicateurs inquiétants

Comme je vous l’ai mentionné déjà plusieurs fois, les valorisations sont élevées sur le marché US.

Ces P/E élevés sont certainement le fait d’avoir en face des taux extrêmement bas, voire négatifs.

Cet environnement biaise totalement la valeur des actifs.

Autre conséquence, les investisseurs prennent de plus en plus de risques alors que les titres continuent de monter dans un environnement de baisse des bénéfices.

Ils achètent les titres au plus haut (les technos en exemple ci-après) alors que le momentum global annonce la baisse (advance / decline line). En résumé, ils achètent les grandes capitalisations technos (FOMO = Fear Of Missing Opportunity)

Ces mêmes technos qui aujourd’hui représentent un poids jamais vu dans le SP500

A l’opposé les titres de valeurs (comme l’énergie) sont au plus bas.

Ce qui m’inquiète au plus haut point, c’est de voir que les gérants de fonds (funds managers) sont super positifs. Ils ont pris le pari d’être investis fortement avec un volant de cash minimum.

Pire encore, les hedge funds sont en levier net incroyable (voir ci-dessous)

Tous cela ne me dit rien de bon qui vaille.

Probablement que les banques centrales et leurs injections de liquidité / augmentation de bilan sont une cause non-négligeable de ce à quoi nous assistons.

De l’héroïne ! Encore et encore ! Les investisseurs en sont convaincus

Aujourd’hui, si je dois choisir, j’investirais dans la valeur et non dans la croissance (le train est passé). Les minières commencent à engrager des bénéfices confortables (productrices) et offrent des dividendes en augmentation.

Comme la durée de vie des réserves des minières sont en baisse et qu’elles sont “cash rich”, nous allons assister à des acquisitions !

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

10 réflexions au sujet de « Marché des actions USA des indicateurs inquiétants »

  • 21 novembre 2020 à 14 h 54 min
    Permalink

    outre la pépite junior que nous connaissons tous ici (TML), il me semble que se positionner sur Barrick Gold pourrait être gagnant à court / moyen terme vu la récente forte baisse du cours avec un cours revenu au niveau du creux de début juin 2020.

  • 21 novembre 2020 à 15 h 12 min
    Permalink

    Effectivement les grandes productrices ont vu leurs cours consolider récemment.

  • 24 novembre 2020 à 16 h 29 min
    Permalink

    “Aujourd’hui Tesla, c’est désormais une capitalisation boursière supérieure à celle de toute l’industrie automobile réunie” !

    Ca roule pour Tesla et ses actionnaires, et le monde continue de marcher … sur la tête !

  • 24 novembre 2020 à 17 h 00 min
    Permalink

    @Seb

    je ne sais pas ce que vous fumez (https://www.isover.ch/fr/products/list ?). En ce qui me concerne je ne me permettrais JAMAIS d’avancer avec autant de certitudes des vérités vraies !
    Vous est-il arrivé de penser que ce que vous avancez avec certitude(s) peut de révéler totalement faux ?

    Avez-vous pensé à l’éventualité que les banques centrales puissent un jour interdire le bitcoin et créer une crypto obligatoire mondiale ?
    La souveraineté d’un état c’est de battre la monnaie et de recouvrer les impôts.
    L’or a été plusieurs fois interdit car il concurrençait les devises mais sa valeur ne s’est pas effondré pour autant.

    Quant à voir le cours de l’or descendre à 300 USD …. !!!! Je suis sans voix.

    Oui le bitcoin continuera de s’envoler car cela permet de dévier les flux dans un premier temps mais il ne faudra pas être le dernier à en détenir à mon avis (et je reste humble, je peux me tromper)… c’est un jeu dangereux de bitcon. Quelle est la tangibilité de ces cryptos ?

  • 24 novembre 2020 à 18 h 36 min
    Permalink

    @ Jean (ou ? … )

    Ben moi je ne me permettrais JAMAIS d’ « insulter » gratuitement une personne que je ne connais pas sur un forum, alors que si vous l’aviez en face de vous, réellement, vous ne le feriez pas avec votre « je ne sais pas ce que vous fumez (suivit d’un lien douteux) » !

    De plus, comme beaucoup de réseau-sociaux-surfer, vous manquez souvent de compréhension de texte basique. Je n’ai absolument jamais dis de « certitudes et de vérités vraies » comme vous le sous-entendez. D’ailleurs je réécris la première phrase de l’intervention qui vous a déplu (qui d’ailleurs est sur un autre billet que celui-là en passant. Bref) : « Moi je N’ai PAS de conviction (…) »

    Lorsque l’on met une négation adossé à un mot (« conviction » en l’occurrence), c’est qu’on en a point ! Et « certitude » est un synonyme de « conviction » …

    Il s’agissait uniquement de mon opinion, basé sur ce qu’il se passe autour de moi en ce moment. (autour de moi pas seulement dans mon salon ou mon petit village ; autour de moi dans le monde…)
    ABE

    “Quelle est la tangibilité de ces cryptos ?”
    Du moment qu’on ne peut le/la toucher : aucune (en réflexion basique)
    Mais si tout ce que l’on ne peut pas “toucher” n’a aucune valeur, pas mal de métiers du secteur tertiaire ne valent rien alors … A commencer par les métiers du conseil !

    C’est un peu le même genre de remarque que l’on m’a fait lorsqu’en 2012 avec l’introduction en bourse de Facebeurk je souhaitais et proposait l’idée d’acheter des actions. TOUS m’ont dit la même chose : ça ne vaut rien. C’est que du vent (non tangible).

    Et ce qui est le plus drôle, tous ces gens qui m’ont déconseillé d’acheter le vent de Facebeurk, avaient (et ont encore) des comptes Facebeurk et passent des heures dessus … :). Moi à l’époque je n’avais pas de compte Facebeurk … et c’est toujours le cas encore aujourd’hui.
    ABE

  • 24 novembre 2020 à 19 h 15 min
    Permalink

    En tout cas, certains voient l’année 2021 comme celle du rebond économique / boursier et d’une recrudescence, modérée, de l’inflation dans un premier temps puis d’un questionnement sur les déficits dans un second temps. C’est l’avis du banquier privé Emmanuel Auboyneau (https://www.cafedelabourse.com/actualites/quelles-perspectives-marches-financiers-2021 ), ce qui implique une sévère correction du cours de l’or, l’argent ira vers la bourse.
    Et bien entendu l’explosion de l’envie de vivre et de la consommation ne sera pas vraiment compatible avec la lutte contre les bouleversements climatiques… Mais ça tout le monde s’en moque.

  • 25 novembre 2020 à 17 h 41 min
    Permalink

    @Calos

    +1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *