Les robots dirigent le trading

Et si la récente hausse des marchés n’était que le fait de programmes d’achats ? Quand j’écris programmes, je parle de programmation, de robots ou d’ordinateurs.

Lors d’un échange ce matin, mon ami Pascal a soulevé un point très intéressant. Et si les robots traders achetaient simplement parce qu’ils se trompent en analysant les données reçues ?

Par exemple (idée saugrenue?), est-ce que le robot analyse mal l’allongement des délais de livraisons qui sont le fait d’un problème de chaines d’approvisionnement ?Le robot pense de son côté que ses délais sont le fait d’un carnet de commande énorme difficile à honorer, donc de la croissance et des bénéfices hauts.

Tout cela est probablement le fruit de mon imaginaire, mais comment expliquer que le taux de chômage (on attend 20% aux USA selon les anticipations) monte en flèche dans le monde, que tout ralentit et que les marchés tiennent…

Dès lors quel est le volume en pourcent dans les marchés qui est le fait d’humains (les vrais) et de robots (les méchants) ?

D’après ce que j’ai pu trouver, il semble que

60% sont des robots ! (chiffre 2017) https://www.cnbc.com/2017/06/13/death-of-the-human-investor-just-10-percent-of-trading-is-regular-stock-picking-jpmorgan-estimates.html

Il est fort possible que ce taux soit encore plus élevé aujourd’hui car la gestion passive a pris le pas sur la gestion active et la tendance semblait continuer.

Je vous renvoie à mon article : “Gestion passive, gestion soumise

Aujourd’hui les chiffres de flux dans les gestions passives / actives sont éloquents

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

18 réflexions au sujet de « Les robots dirigent le trading »

  • 7 mai 2020 à 16 h 17 min
    Permalink

    C’est le fruit de votre imaginaire…bien sure.
    Sinon on pourrait laisser l’imaginaire penser qu’il pourrait y avoir des interêts politiques à faire tourner des algos de trading …. mais c’est inimaginable….

  • 7 mai 2020 à 18 h 59 min
    Permalink

    Que voulez vous dire par « vous êtes bien gentil avec vos fondamentaux »?

  • 7 mai 2020 à 20 h 00 min
    Permalink

    Je pense que depuis la crise de 2008/9 (et de plus en plus de nos jours) les marchés sont, comme vous le dites si bien par ailleurs, décorélés.

    Ce qui compte c’est les flux, générés directement ou indirectement par les banques centrales. Est-ce que vous connaissez beaucoup de gérants qui font mieux sur ces 10 dernières années qu’un ETF grosse technos avec un peu de levier ? Avec quel sharpe ? Quels management fees ?

    Les marchés des capitaux sont complètement déconnectés de la réalité, on est 100% d’accord. On diverge juste sur la réponse à donner 🙂

  • 8 mai 2020 à 9 h 22 min
    Permalink

    On appelle cela “intelligence” artificielle, ce qui est un abus de langage. L’intelligence est une notion humaine. Assorti d’ignorance, mais aussi d’intuition, d’orgueil, de curiosité, d’imagination, de fantaisie, de persévérance, bref l’homme est “une machine” qui sait gérer l’aléatoire, sans que cette gestion repose sur des règles. On peut arriver juste en prenant un chemin faux, parce qu’il y a des correctifs intuitifs. Un raisonnement peut démarrer selon certaines règles, et puis changer de règles en cours de chemin, en en choisissant d’autres qui semblent, à ce stade de la réflexion, plus opportunes, pour revenir ensuite sur la règle d’origine ou encore sur une ou plusieurs autre règles. En bourse c’est typique : j’achète parce que c’est à la hausse (espérant que la hausse persiste) ou bien, je vends parce que c’est à la hausse (pour prendre mon bénéfice). Je vends parce que ça baisse (j’ai peur de perdre) ou bien j’achète parce que ça baisse (ce qui m’augmente mon bénéfice lors de la hausse suivante). La machine, c’est l’inverse : elle peut arriver faux en prenant le chemin juste. Parce qu’elle omet un paramètre qu’on ne pourra jamais lui donner : l’intuition. ça me rappelle ces médicaments qui vous font mourir guéri… ! J’ai dû apprendre cela à l’école “Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. C’était dit il y a 300 ans. Et cela n’a pas vieilli d’une ride.

  • 8 mai 2020 à 12 h 29 min
    Permalink

    @AlexT, @Crottaz : Bonjour, deux approches différentes mais un objectif commun. intéressant. Je ne juge pas, je ne viens pas du monde de la finance.

    Je me rappelle aux bons souvenirs que les ‘dieux’ sont américains encore (FED, WS) et encore pour un bon bout de temps.

    Et voila que je tombe sur cet article du Monde (https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/05/02/coronavirus-le-monde-d-apres-selon-wall-street_6038424_3234.html). Pas besoin de s’abonner pour lire la fin, on comprend rapidement où l’auteur veut en venir.

    99,99999999% des investisseurs et financiers (les ‘Humains’) se posent les mêmes questions que vous, ils veulent entrevoir le futur, l’anticiper, est-ce que je dois investir là ou là ou plutôt dégager de là, parvenir à la meilleur stratégie, pouvoir se rassurer, avoir une avance sur les concurrents pour capter les clients des autres, etc., etc.

    Et puis, il y a ces 0,00000001%. Et ceux-là connaissent le ‘Secret’, ont déjà décidé le jour ils laissent exploser la prochaine bulle, laisser faire le prochain krach, la prochaine débâcle générale ou laisse tomber en faillite une banque too big to fail (défunt Mr Fuld si ma mémoire est bonne). Le pouvoir ‘divin’ en somme. En fait, ces ‘dieux’ des marchés, que font-ils d’autres (s’enrichir n’étant qu’un vecteur) ? Ils achètent essentiellement du temps pour maîtriser leurs actes. C’est l’absolutisme du pouvoir.

    Oui mais, et tous ces investisseurs et financiers (les ‘Humains’) qui travaillent durs pour comprendre la situation, pourquoi si peu de considérations ? Qu’ils restent dans le brouillard, qu’on leur laisse une planche bien savonnée (avez-vous déjà vu un trader à WS marchant avec des chaussures cloutées ?), qu’ils se raccrochent à des rumeurs et des situations mêmes les plus incohérentes (décorrélation). Ils doivent rester dans leur rôle, leurs doutes. No pain no gain.

    Un jour, les Humains, avec l’accord des dieux, inventent les robots de trading. Quelques temps après, les dieux décident finalement de remplacer tous les Humains de la finance par des robots de trading. Jusqu’au jour où même les investisseurs devront être représentés par des investors robots. C’est pour leur bien disent les dieux.

    La finance actuelle est le secteur de l’économie mondiale qui se rapproche le plus vite du transhumanisme. C’est pour leur bien disent les dieux.

    Le meilleur c’est quand les dieux vont se friter avec d’autres nouveaux dieux. Pour connaître la fin, il suffit de (re)lire la mythologie grecque (oui je sais, c’est long mais passionnant en fin de compte car toujours d’actualité). Nous sommes sauvés, ce sont les hommes qui ont inventés les dieux … à leur image.

  • 8 mai 2020 à 12 h 31 min
    Permalink

    Oui et les robots ne sont que des programmations humaines…vouées à un probable échec.

    Mundus Vult Decipi, ergo decipiatur…..

  • 8 mai 2020 à 12 h 40 min
    Permalink

    @Crottaz : +1

  • 8 mai 2020 à 13 h 52 min
    Permalink

    @Yaroslav : +1

  • 8 mai 2020 à 15 h 44 min
    Permalink

    > Oui et les robots ne sont que des programmations humaines…
    > vouées à un probable échec.

    Il suffit des les brancher en amont du flux des ordres et des les laisser anticiper vos actions en utilisant des chemins de connexion plus rapide que le “vulgus pecum”.

    Aucune intelligence… juste du “front running” 100% legal… que demander de plus ? Certains s’échinent sur des système AI – mais pourquoi y perdre du temps tant que le HFT est légal ?

  • 8 mai 2020 à 15 h 49 min
    Permalink

    Je pense que vous n’avez pas saisi ma pensée. Ce que je dis c est que derrière des algos il y a la main de l’homme. Donc c’est faillible

  • 15 mai 2020 à 18 h 50 min
    Permalink

    Bonjour,

    A propos des deux liens : ils ont été écrit les 5 et 6 mai. Cette semaine, Mr Powell a déjà clairement fait comprendre que finalement il n’y aura pas de reprise en V. La messe est dite pour ceux qui essaient encore de s’en convaincre. Je ne veux insulter personne dans ce blog mais franchement le niveau intellectuel moyen des marchés financiers est assez basique. Encore une fois, je ne vise personne ici.

    Il a été assez prudent pour ne pas pronostiquer sous quelle forme reviendra une reprise (U, W, L) et à peu près à quelle période. En fait, il le sait déjà mais s’il le divulgue maintenant, il flinguera définitivement la campagne de Mr Trump.

    Juste trois remarques :

    *Il faut arrêter de comparer cette pandémie avec celle de la grippe espagnole :

    1) Au départ, la propagation est due à la censure militaire américaine (l’origine du H1N1 venait du Kansas, l’armée US était composée de conscrits, il ne fallait pas les ‘démoraliser’). Très grossière erreur qui va coûter très très cher en vies humaines, militaires et civiles.

    2) le H1N1 infectait essentiellement des jeunes adultes (entre 18 et 25 ans).

    *J’appliquerais le même principe quand on compare les grandes crises financières entre elles. C’est tout à fait humain de chercher des points de référence pour essayer d’entrevoir ou comprendre l’avenir, mais celle-ci ne sera pas comme toutes les autres :

    1) 36’000’000 de nouveaux chômeurs aux US en à peine 6 semaines … du jamais vu même en 29 toutes proportions gardées. Attendez la fin de l’année et vous verrez à quel montant dramatique on en sera.

    2) Entre l’UE, les US et l’Allemagne, plus de 6’000 mille milliards (peu importe en € ou $) en 3 mois débloqués pour essayer de contrecarrer la crise économique qui n’en est qu’à son début. A combien on en sera à Noel ou dans 1 an ?

    *Un vaccin, c’est entre 6 à 10 ans et des milliards de $ d’investissement. Même si un vaccin, qui soit vraiment efficace, arrivait dans 12 mois (optimisme), il ne résoudra pas les problèmes de la crise économique mondiale en cours et de déficits abyssaux.

    Je m’arrête là. Que faut-il de plus pour comprendre ?

    ——-

    “How quickly will U.S. economy recover? One economist looks at Southern restaurant bookings for an answer”

    https://www.marketwatch.com/story/how-quickly-will-us-economy-recover-one-economist-looks-at-southern-restaurant-bookings-for-an-answer-2020-05-14?mod=mw_more_headlines

    – A propos du graphique, voila le genre d’argument et de théorie qui n’a aucune crédibilité en terme de réflexion. Comme si le futur serait linéaire. Mais, ce n’est que mon avis personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *