Les principales monnaies face à l’or dans le temps

L’année 2020 étant terminée, voici un graphique représentant la perte de valeur de quelques monnaies par rapport à l’or sur le temps.

Probablement un graphique qu’aucune banque centrale ne publiera.

Le franc suisse, la moins mauvaise monnaie du monde, a perdu près de 93.6% de sa valeur en 120 ans.

Le mark allemand, maintenant euro, est par deux fois est tombé à zéro durant cette période.

Depuis 1948, c’est la deuxième moins mauvaise monnaie avec une perte de valeur (par rapport à l’or) d’un peu plus de 95.5%.

Quant au dollar américain, première monnaie de réserve, sa perte de valeur est de 98.9% !!!

Qui a dit que l’or est une relique barbare ? Qui dit que l’or n’est pas une valeur refuge ? Qui dit que l’or n’est pas une monnaie ?

Mais la question finale à se poser est : “Comment conserver son pouvoir d’achat dans le temps ?”

   Envoyer l'article en PDF   

10 réflexions au sujet de « Les principales monnaies face à l’or dans le temps »

  • 8 janvier 2021 à 12 h 50 min
    Permalink

    Dans un de vos derniers billets vous avez mentionné à juste titre l’irrationalité concernant la nouvelle « valeur » qui est le bitcoin et la course folle qui le fait atteindre des sommets. Je vous rejoins le court terme est terriblement effrayant, néanmoins, la tendance long terme est clair (tout comme l’or) et rassure (fait rever). Personnellement j’y ai mis quelques sous il y a presque une année, je ne suis pas trader on verra bien dans 20 ans…

    Avec mes meilleures voeux de bonheur et de santé pour cette année.

    Jared

  • 8 janvier 2021 à 19 h 21 min
    Permalink

    Je suis tombé sur quelque chose qui, à mon avis, est super intéressant pour l’Or physique.

    « Moderniser la plus vieille valeur de tous les temps en la digitalisant pour tous »

    La société VeraCash (néobanque atypique, hors du système bancaire classique et qui donc ne dépend d’aucune banque centrale) numérise les métaux précieux depuis 2012.

    Mais elle met en place actuellement un projet supplémentaire de VeraOne pour proposer un « stablecoin » adossé à de l’or PHYSIQUE uniquement, qui garantit 100% de contrepartie, stocké dans les coffres hautement sécurisés aux Ports Francs de Genève. La transaction (le Token) serait en plus inscrite sur la blockchain Ethereum (transaction vérifiée et sécurisée).

    Acheter un token VeraOne (VRO) reviendrait à acheter 1g d’or PHYSIQUE.

    Lien de la société VeraCash par rapport au projet VeraOne pour l’Or : https://www.veracash.fr/initial-coin-offering#:~:text=Le%20stablecoin%20adossé%20à%20l%27or&text=La%20loi%20PACTE%20qui%20comportait,des%20crypto-monnaies%20%3A%20VeraOne

    Bien évidemment, il faut avoir une certaine confiance que VeraCash détient bel et bien l’Or Physiquement …

  • 10 janvier 2021 à 20 h 56 min
    Permalink

    le Bitequoi ?

  • 27 janvier 2021 à 22 h 31 min
    Permalink

    L’or physique VS monnaie ne démérite pas et cela se comprend mais pour les mines quelle déconvenue ! depuis plusieurs mois maintenant alors même que l’or a seulement baissé de 10% sur ses plus hauts, rien n’y fait, ce compartiment de la cote est totalement délaissé perdant encore aujourd’hui 4%. Je me demande si c’est bien utile de rester investi dans ce secteur car pendant ce temps l’or physique superforme finalement, et les indices majeurs aussi. Il y a vraiment un truc qui cloche avec les mines. Elles ne présentent aucun attrait apparemment, je n’ai pas d’explications…que les marchés actions classiques montent ou baissent, rien n’y fait, ou plutôt elles baissent plus vite et monte moins vite que les marchés actions. Cela ressemble à de la dead-money 🙁

  • 27 janvier 2021 à 22 h 41 min
    Permalink

    Rien de personnel

    cela me fait penser à 1999-2000 quand on me disait qu’il fallait avoir de la tech et que les titres de valeur c’était dead money

    J’avais des royal dutch, des Novartis, des Unilever dans les portefeuilles

    On a vu comment cela a tourné

    Pour infos les minières encaissent encaissent et affichent des p/e très bas

    Kinross par exemple est à 10 de p/e

    Patience et tenacité

  • 28 janvier 2021 à 15 h 18 min
    Permalink

    @ JL

    J’ai mon idée (vision) qui va déplaire à beaucoup mais bon, ce n’est que mon opinion personnelle.

    Nous allons vivre la même situation qu’en 2008 concernant l’Or et les minières. A la différence qu’en 2008, les minières s’étaient également appréciées au même titre que les cours de l’Or.

    Mais à partir de 2010-2011, lorsque le monde a pris conscience qu’il n’y aurait pas de crise profonde majeure suite à la crise financière des Subprimes, la demande en Or a fortement chuté … et les minières aussi (logiquement dirait-on).

    Depuis cette crise « majeur » de 2008, les investisseurs ont pris conscience qu’il fallait se tourner vers « l’avenir » = LA VALEUR. Investir dans ce qui sera utile et consommé demain !

    Et dans mon entourage (mais pas seulement, tout le monde peut le voir autour de soi), personne ne se lève le matin en disant « aujourd’hui j’ai besoin d’utiliser de l’Or et/ou je vais travailler pour pouvoir acheter de l’Or »

    Les gens se lève le matin avec comme besoin : de l’électricité pour leur Tesla (qu’ils vont acheter d’ici à 2-5 ans si ce n’est pas déjà fait), leur téléphone portable pour acheter tout ce qu’ils veulent sur les plateformes e-commerces (Alibaba, Amazon et autres destructeurs de condition de travail, …), pour se connecter en permanence à leurs réseaux sociaux (histoire de croire qu’ils vivent), pour réserver leurs vacances (via ebooking, Uber, EasyJet, RbnB …) … etc

    Et c’est pour cela que les minières ne s’apprécient pas (contrairement à l’après 2008). Les investisseurs pensent (et je suis aussi d’avis) que d’ici à 2-5 max, la demande en Or va considérablement chuter avec la fin du Covid notamment et en prenant gentiment conscience qu’il n’y aura pas de crise économique profonde (grâce aux milliers de milliards des BC). Donc investir dans une minière pour acheter le l’Or qui ne verra le jour que dans 2-5 ans … beaucoup trop risqué !

    C’est comme si dans un petit village de 500 habitants, où la majeur partie des citoyens parlent d’acheter une voiture électrique d’ici à 5 ans, personne ne s’aventurerait à racheter le pompiste du coin !

    Et le retour à la hausse des taux d’intérêts des obligations à 10 ans s’amorcent déjà et va contribuer à la chute de l’Or.

    Je suis investi personnellement dans une aurifère depuis plus de 10 ans ! Le seul espoir pour espérer « récupérer » ma mise est de voir un OPA/acquisition d’ici à 12-18 mois. Après ce sera la Berezina comme à partir de 2010-2011.

  • 19 février 2021 à 22 h 36 min
    Permalink

    L’indice FTSE Gold Mines est revenu aujourd’hui à son cours de février 2020. Un an d’investissement pour rien. Le support actuel est le dernier rempart à une baisse plus profonde encore qui me fera sortir définitivement de cet investissement qui aurait dû être rentable dans un contexte d’expansion monétaire délirante. En effet, tous les pronostics classiques sont déjoués depuis un an : immobilier qui ne baisse pas, bourse qui explose à la hausse sans consolidation ou presque et qui volent de records en records, bitcoin qui s’envole malgré les menaces du régulateur, pétrole en forte hausse, matières premières qui se redressent, banques virtuellement en faillite et secteurs fragilisés qui ne se portent pas si mal, titres survaloriser en mars 2020 encore plus survaloriser aujourd’hui.
    Ma seule consolation d’avoir rater finalement tous ces investissements qui se sont révélés bien plus judicieux que les mines (je détiens le fonds OR de Finance SA) c’est mon investissement immobilier sur Paris qui prend de la valeur à tous les coups sauf si…… une bombe nucléaire s’abat sur la ville.
    Il va peut-être être l’or de sortir et de revenir vers tous ces titres que j’ai vu grimper en me disant que ce n’ était pas logique. C’est ma logique qui ne fut pas bonne car la planche à billets évite pour le moment la crise et l’or ne progresse que dans un contexte de crise depuis 20 ans.

  • 20 février 2021 à 10 h 19 min
    Permalink

    @JL : témoignage édifiant. Vous pouvez toujours vous accrocher au fait que ‘la roue finira par tourner’ comme cela a toujours été le cas mais comme vous le mentionnez il n’y a plus de logique.

    Pendant un certain temps (mois, années ?), le trend va être l’augmentation des taux qui va influencer le reste. La nouvelle ‘logique’ sera une augmentation ‘maîtrisée’ (pour que les états ‘riches’ ne soient pas submergés par le coût de leur endettement) de l’inflation par Mr Powell, la BCE suivra le mouvement. En passant, cela mettra un peu plus la BNS en difficulté, il y a un risque de dévaluation de l’€ et du $ (inflation, importants plans de relance).

    Avec leurs certitudes à 2 balles, en 2020 la reprise devait être foudroyante mais il se sont trompés. En 2021, la reprise sera foudroyante mais dans les faits elle ne le sera pas. 2022 ? Augmentation des impôts pour financer les endettements en tous genres. L’économie, la finance et les politiques misent sur la fin de la pandémie (et la reprise économique ‘foudroyante’) par la vaccination. Cela ne coûte rien de lancer des messages d’optimisme, c’est mieux de garder les yeux bien ouverts.

    J’ai lu hier que le président Macron à traité en off de ‘connards’ les membres du conseil scientifique. Je me demande qui est en fait le ‘connard’ dans l’affaire. Même chez nous, notre bon et si gentil conseiller fédéral Monsieur Berset, le si sympathique socialiste qui ne nous veut que du bien et, comme pour tout bon fribourgeois qu’il est on lui donnerait le bon dieu sans confession, s’est trahi.

    Je pense qu’il faut rester patient avec l’or, et ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Mais ce n’est que mon avis personnel.

    Ne faites confiance en rien sauf à vous-même pas ces temps incertains, encore moins aux beaux parleurs.

  • 23 février 2021 à 11 h 54 min
    Permalink

    @JL

    Je suis moi aussi à la base septique concernant l’Or notamment à cause de l’avènement du BTC et des marchés financiers hors-normes qui n’arrêtent pas de grimper …

    MAIS …

    comme l’a dit PDC dans son post, rien n’est cohérant et la cohérence va revenir une jour ou l’autre et faire mal, peut-être même très mal !

    Article intéressant concernant le “lien” entre BTC et Chine … Ce qui me fait penser que le BTC pourrait bien s’effondrer mais bon … à voir (on peut toujours rêver)

    http://www.marseillenews.net/economie/lexploitation-miniere-chinoise-de-bitcoin-est-elle-une-menace-181855.html

  • 23 février 2021 à 20 h 41 min
    Permalink

    @Seb : a-t-on des preuves que ce que ce monsieur décrit dans l’article soit véridique ? non.

    Entre la déclaration de Janet Yellen (elle veut en fait décourager les grandes institutions financières US), qui vient de générer une belle correction, et ce genre d’article sans preuve, c’est évident qu’il y a une chasse aux sorcières.

    Attendons quelques jours pour voir si le cours repart à la hausse. Il y aura encore des coups de boutoir dessus. On parle de bulle ? D’accord, oui, peut-être, sûrement. Mais la communauté des investisseurs est exposée à un certain nombre d’autres bulles qui elles feront bien plus de dégâts.

    Le marché du BTC actuellement ne représente ‘que’ 1000 MM $ soit à la louche ‘que’ le 3,7% de la dette des US. Si le BTC devait s’effondrer un jour, cela n’aura aucun effet néfaste macroéconomique.

    Cela ne m’enchanterait pas, si cela devait être vrai, que ce soit le gouvernement chinois qui aurait la main sur le minage. Si c’est le cas, le plus gros perdant sera les US. C’est sur ce point hautement stratégique que Madame Yellen devrait s’asseoir dessus.

    Il paraît que la nuit porte conseil,

Les commentaires sont fermés.