Les monnaies émergentes sont des paniers (de monnaies) percés

Le Yuan baisse, baisse (le marché aussi avec encore 6% ce matin)

Ce qui est fabuleux et je reprends, telle quelle, la phrase d’un ami (je cite):

“Alors que de nombreux investisseurs, analystes, économistes, le gouvernement américain, et je ne sais qui d’autre, pendant des années, ont pensé ou se sont plaint, que le Yuan était artificiellement maintenu sous-évalué et que cela a été rendu possible par le strict contrôle de la banque centrale chinoise qui maintenait un cours plancher (ou « Peg ») par rapport au dollar américain à coups d’interventions quotidiennes, ET que maintenant que ce contrôle a été rendu un peu plus lâche, que le Yuan peut fluctuer plus librement, dans une fourchette élargie, n’est-il pas déconcertant pour tous ces gens que le cours de cette monnaie baisse ?

Le Yuan n’a-t-il pas été artificiellement maintenu sous-évalué ces dernières années comme on nous l’a souvent répété ?

Ne devrait-il pas monter pour refléter le « miracle économique chinois » (le pays est devenu la 2e économie du monde ou même la 1er en termes de parité de pouvoir d’achat) ?

La seule explication qui me vient en tête est que peut-être, ces nombreux investisseurs, analystes, économistes, le gouvernement américain, et je ne sais qui d’autre, se sont complètement trompés… ;-)”

Effectivement quel paradoxe !

rmb yuan

Avant 1998, si mes souvenirs sont bons plusieurs banques avaient lancé des produits d’investissement sur l’Asie, l’Amérique Latine etc. avec la superbe idée que les monnaies de ces pays et la croissance de ces régions allaient être magnifiques. Grave erreur la crise de 1998 a démontré le contraire.
Aujourd’hui les monnaies, dites émergentes, se ramassent des…

bouillon-de-poule-au-pot-maggi-x15-bouillons

comme par exemple:

 

 

sans-titre

 

monnaie

http://www.boursorama.com/actualites/la-roupie-indonesienne-continue-sa-glissade-c24c99664e0b297a799722f33cdad83e

5f372cfc1335ae758fa5ff768c0f0d06 20150815_woc434

 

Source: http://www.economist.com/news/business-and-finance/21661207-rupiah-and-ringgit-plumb-depths-unseen-asian-financial-crisis-south-east-asias

No place to hide !! And a lot of place where you can lose money !

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

3 réflexions au sujet de « Les monnaies émergentes sont des paniers (de monnaies) percés »

  • 18 août 2015 à 13 h 32 min
    Permalink

    Je reviens d’Indochine. Contrairement à ce que l’on croit, à qualité égale, les produits là-bas sont aussi, voir plus cher qu’en Suisse. Même au cœur du Laos, un bifteck à la table d’un restaurant de bonne tenue est au même niveau qu’au pied de cochon place Bourg de Four. Quant à la glorieuse Singapour, avec ses billets en plastic, je me demande bien ce que cet état va devenir : cerné par la Malaisie, menacé par la Chine comme Taiwan, parlant un “+singlais”, dérivé de l’anglais, peu compréhensible, Singapour n’offre rien en dehors de son jardin d’orchidées et de l’Hôtel Raffles, ancien palais du gouverneur. Les émigrés fiscaux doivent s’y amuser autant qu’à Monaco… S’allier à Londres ? Londres est bientôt en mains indiennes. Et l’Angleterre, c’est l’ancien occupant. S’allier à New York : N.Y. n’en n’a rien à faire. S’allier à l’Inde ? c’est la garantie de se faire bouffer. S’allier à la Suisse ? mais qu’irait faire la Suisse dans cette galère. Les Russes ne s’y sont pas trompés : ils préfèrent Dubaï. Un pays aussi précaire que Singapour ne peut qu’avoir une monnaie précaire, même si elle a été forte jusque là. D’ailleurs le discours du Premier ministre de Singapour pour les 50 ans de la république a porté sur la précarité de la situation de Singapour…

    Il n’y a que la Thaïlande et la mégapole de Bangkok qui ressemble à quelque chose. Une alternative d’avec l’Inde et la Chine. Mais pour l’instant, la Thaïlande est en froid avec les USA, qui essaye d’y organiser un Maïden local, comme a Kiev, l’ancien premier ministre thaï déchu s’étant mis le monde politique américain dans sa poche en finançant diverses campagnes électorales aux USA. Les thaïs sont parfaitement incapable de poser des bombes et encore moins dans des temples. Pour cela il faut une influence extérieure qui se trahit en suivant un schéma désormais rôdé.

    La Suisse et son franc, en fin de compte, c’est infiniment plus sérieux que tout ce barnum. Quand on revient en Europe, on se dit qu’il y a ici quelque chose de plus. Une base culturelle qui guide l’évolution. C’est ce que disait Malraux. Il avait parfaitement raison.

    Vive la Suisse, vive le franc suisse.

  • 18 août 2015 à 18 h 40 min
    Permalink

    Yaroslav, je rejoins votre analyse sur la Thaïlande. Cet attentat sent très mauvais. Je sens une action crapuleuse, une de plus, de la CIA. La suite des événements nous le confirmera(?)

    Petit rappel: Le coup d’état du 19 septembre 2006 s’est fait d’une façon bizarre, alors que le Premier ministre Thaksin Shinawatra était à New York, à l’occasion de l’Assemblée Générale des Nations Unies et a permis à l’armée de prendre le pouvoir. Ensuite il s’est réfugié à Londres… dans sa résidence secondaire.

    Depuis la Révolution de 1932(qui avait établi une vraie “démocratie”), il y a eu 20 coups d’état en asseyant le pouvoir du Roi aux ordres de Washington.

    La dictature royale mise en place a un outil puissant: “le crime de lèse-majesté” permettant au pouvoir de condamner un opposant politique, un journaliste, ou quiconque, sur la simple accusation d’atteinte à l’image du roi et passible de 3 à 15 ans de prison! L’économie du pays est sous contrôle de l’APEC et comme cela laisse trop de libertés aux pays membres en dehors des USA, il va se transformer en TPP ( Trans-Pacific Partnership) où le P-4 (Pacific-4 = Brunei Darussalam, Chile, Singapore et New Zealand) n’aura plus rien à dire dès lors que les USA et son vassal continental, le Canada et l’autre vassal “insulaire” l’Australie auront pris la main sur l’économie de ces pays.

    L’état d’urgence a été instauré à tout le pays même s’il ne concernait que les trois provinces musulmanes (4,6% de la population). En juillet 2011, la sœur cadette de Thaksin, Yingluck Shinawatra, a été élue avec une majorité écrasante. Elle est la première femme qui soit devenue premier ministre en Thaïlande, titulaire d’une licence en sciences politiques et a obtenu une maîtrise en administration publique dans une université des Etats-Unis. Elle a été destituée le 7 mai 2014 par la Cour constitutionnelle de Thaïlande, sous la pression de la junte militaire dirigée par le général Prayuth Chan-Ocha…. qui est depuis 2007 à 2010, administrateur indépendant de la Thai Oil Public Co Ltd et depuis 2010 le directeur de la Thai Military Bank (!) et occasionnellement au passage, président du club de football thaïlandais Army United FC et fidèle complice du roi Rama IX ou Bhumibol Adulyadej né au Massachusetts aux Etats-Unis… mais fait ses études en Suisse à Lausanne en 1933!

    Selon le quotidien The Independent, le roi était en 2009 le dirigeant politique le plus riche du monde, avec une fortune estimée à 23 milliards d’euros: Source “Courrier International” http://www.courrierinternational.com/breve/2010/05/28/des-dirigeants-fortunes )

    Donc toutes des marionnettes de Washington qui les destitue à son bon vouloir.

  • 20 août 2015 à 1 h 39 min
    Permalink

    Mouais. Sur le tracé de l’express reliant la Chine à Singapour via Bangkok, Mme Yingluck Shinawatra, première sinistre, a acheté des grandes quantités de terrains à des paysans pour pas grand chose. Ces terrains ont ensuite été expropriés à prix d’or par le Gouvernement de… Mme Yingluck Shinawatra… Cherchez l’erreur. Il y avait de quoi entretenir le soutien des USA contre la monarchie. Et puis même si l’influence du Roi est décisive, ce qui reste à démontrer, c’est pas avec 23 petits milliards qu’on fait grand chose. ça ne suffit même pas à construire un dixième des gratte-ciel de Bangkok. Personnellement, je vois le roi Rama IX comme un facteur de stabilité pour tout le pays et face à la Chine et l’Inde.

Les commentaires sont fermés.