Les cantons suisses « assistés » ?

Pascal Broulis le grand argentier du canton de Vaud s’inquiète de plus recevoir son dividende de la part de la BNS !

Les cantons ont besoin des dividendes de la Banque nationale suisse

et certains proposent des remèdes contre la force du franc suisse qui a pénalisé la BNS dans ses résultats: Vendre l’or de la BNS ou payer les salariés en euros et Des pistes pour contenir la force du franc

Pour mémoire, voici la liste de mes articles au sujet la BNS: http://blog.crottaz-finance.ch/?tag=bns

Pour revenir sur la BNS, elle se doit d’essayer de réguler le marché et juguler les hausses et baisses du franc suisse.

Au sujet de ce dernier, ce n’est pas lui qui monte, mais l’euro et le dollar américain qui baissent. Preuve en est que le YEN, le dollar australien sont en hausse 2010 contre le CHF et d’autres monnaies périphériques n’ont pas chuté comme les devises européennes et américaines.

La BNS distribue ses bénéfices aux cantons, mais ce n’est pas un dû contrairement à ce que Pascal Broulis semble dire.

Evidemment si la BNS fait des pertes, il semble logique qu’elle ne distribue pas de dividendes.

Un ménage ne réclamera pas de prime, si aucun bonus de fin d’année n’est accordée pas l’employeur.

Un ménage ne compte pas sur ce “sucre”, le budget pour le loyer étant fixé sur le salaire annuel sans revenu extraordinaire.

Il serait bienvenu que nos politiques arrêtent de gérer nos deniers en tant compte de revenus aléatoires aussi importants. Je sais bien qu’il est difficile de prévoir les rentrées fiscales et dépenses. Je tiens à faire remarquer que, contrairement à ce qu’avance monsieur Attali, les cantons ne sont pas endettés à la hauteur des pays européens et que la dette des cantons et de la confédération ont été réduites de manière importante durant ces dernières années, au contraire des pays européens qui la creusent. (ici en exemple le Vaud, vers 25% du PIB vaudois. Ce canton fait d’ailleurs figure de cancre par rapport à d’autres cantons sans dettes)

 

poids de la dette vaud

   Envoyer l'article en PDF   

15 réflexions au sujet de « Les cantons suisses « assistés » ? »

  • 8 janvier 2011 à 18 h 12 min
    Permalink

    En suisse aussi des populistes?
    Quoique se poser la question de l’efficacite des mesures de la BNS dans le flot des 4000 millliards de dollars que represente le marche des changes.
    Au fait mettre une taxe tobin, ne permettrait elle pas de minimiser les flux, calmer tout le monde et renflouer les caisses des pays endettes ?

  • 8 janvier 2011 à 18 h 13 min
    Permalink

    Les pays en developpement ne se genent pas pour taxer les capitaux entrant

  • 8 janvier 2011 à 18 h 16 min
    Permalink

    @Olivier. Pour changer une proposition de taxes….comme tout bon politique…
    N’oubliez pas Bastiat…ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas.

  • 8 janvier 2011 à 18 h 43 min
    Permalink

    Bastiat, Un peu trop simpliste pour l’economie d’aujourd,hui.
    Par contre, si la BNS avait pris le contrepied, et avec les benefices proposer aux industrielle une compensation. Même si cela pourrait relever de subventions.
    Certaines taxe peuvent etre salutaires.
    Il ne faut jamais oublie Sieyes (même si je ne suis plus certain que ce soit de lui) : la loi affranchi, la liberte opprime. Toutes les lois ne sont pas mauvaises, les taxes non plus

  • 8 janvier 2011 à 18 h 46 min
    Permalink

    Bastiat simpliste ?? je ne vous rejoins mais pas du tout. Le passé est justement ce que les gens oublie de regardant avec l’argument qu’aujourd’hui c’est totalement différent.

    trop d’impôts tue l’impôt, arrêter avec vos taxes !

    c’est malheureusement parce qu’on estime Bastiat dépassé et non moderne que la situation est incontrolable aujourd’hui.
    si l’histoire doit nous servir de guide….

  • 8 janvier 2011 à 18 h 49 min
    Permalink

    @Olivier, êtes vous socialistes ? communistes ?
    assisté ? touchez vous des subsides ?
    il me semble que vos idées sont celles de partis qui sont en décrépitudes….

  • 8 janvier 2011 à 19 h 03 min
    Permalink

    Mon exemple si je doit en avoir un, c’est De gaulle.
    La troisieme voie, une economie liberale mais avec certains domaine qui ne peuvent et ne doivent etre laisser au prive et sa politique du profit immediat.
    Pour le reste pragmatique: chaque choix ou decision comporte des avantages et inconveniant.

  • 8 janvier 2011 à 22 h 17 min
    Permalink

    Il suffit de prendre conscience qu’on ne peut tout controler. A partir de ce postula les decisions sont facile a prendre.

  • 9 janvier 2011 à 10 h 00 min
    Permalink

    La BNS a mis tous son or en garantie soit plus de 40milliard pour acheter de l’euros,d’où la probabilité très élevée que ce trésors accumulée parte en fumée en très peu de temps.

  • 9 janvier 2011 à 10 h 35 min
    Permalink

    Merio vous délirez… La bns imprimera des billets en contre partie boila tout

    Il semble que vous jouissiez de cette situation
    Etes vous anti suisse?

  • 9 janvier 2011 à 11 h 00 min
    Permalink

    Ou anti bns?
    Comment font les pays qui ne possèdent pas d’or pour acheter des devises d’après vous?

  • 9 janvier 2011 à 12 h 28 min
    Permalink

    Je veux simplement dire que la situation de la BNS et de la Suisse est très délicate à contrario de ce que l’on entend dire de nos politiques,que ça soit par l’isolement monétaire et politique de la Suisse(risque élevé de finir comme l’Irlande voir plus grave).

  • 11 janvier 2011 à 7 h 36 min
    Permalink

    Bonjour Olivier, Pouvez vous m’expliquer pourquoi on dit que le franc suisse est vraiment cher,car quand je fais la conversion:
    1 euro egal 1.29 dollars americains et
    1 euro egal 1.25 franc suisse.

    L’ecart n’est pas si important!
    Je n’y comprends rien!
    Merci pour votre reponse.

    Jeanluc

  • 11 janvier 2011 à 10 h 06 min
    Permalink

    Le Franc suisse est cher pour les européens et américains. Ils doivent apporter de plsu en plus d’euros et de dollar pour en acquérir.
    La force d’une monnaie n’est pas son cours de change, mais le nombre d’heures de travail pour acquérir une denrée
    cela s’appelle La PP (parité de pouvoir d’achat). De ce fait si on veut se mettre au niveau européen, le cours devrait être à 1.75 euros…..

Les commentaires sont fermés.