Le #SP500 : performance en trompe l’oeil.

Les vacances sont terminées et les enfants ont repris le chemin de l’école ce lundi dans la canton de Vaud. Après cette pause estivale me voilà aussi de retour.

Le marché américain des 500 valeurs (le fameux Standard and Poor’s 500) a continué son ascension initiée après la chute de mars.

Malheureusement, la majorité des médias ne parle que de l’indice et non pas des composants de celui-ci. Je vais donc me dévouer pour, comme d’habitude, démontrer que cette hausse de l’indice est très sélective.

En effet, 5 titres sont responsables de cette hausse, le reste des sociétés affichant des performances en moyenne de -6% depuis le début de l’année !

Voici l’article en anglais https://www.cnbc.com/2020/08/06/stocks-rise-after-better-than-expected-jobs-data-what-to-watch-now.html

Je cite dans l’article :

" Ainsi, les cinq premières entreprises dont nous parlons toujours autant et qui sont concentrées dans le S&P sont en hausse de 35% depuis le début de l'année. Si vous prenez les 495 dernières entreprises, en baisse de 6% depuis le début de l'année."

Ou un autre article qui nous informe que le SP500 est au plus haut et que 40 sociétés “value stocks” sont en baisse de 30%

https://247wallst.com/investing/2020/08/24/sp-500-all-time-highs-but-40-value-stocks-still-down-over-30-ytd/

Les bénéfices réels du SP500 chutent, ce qui n’est pas bon signe.

Les titres technologiques sont fortement en hausse et commencent à vraiment être sur-évalués.

Un certain titre qui va intégrer le SP500 bientôt affiche un p/e de plus de 1000. Payer plus de 1’000 x les bénéfices me fait assez peur (Tesla). Cela me rappelle la bulle techno de 2000.

Après le début d’achat de minières (Barrick) par Warren Buffet et sa vente d’actions bancaires, il semble que les ultra-riches sont en train de vendre pour se positionner cash : https://finance.yahoo.com/news/ultra-rich-club-stockpiles-cash-141234659.html

Jusqu’à quel moment est-ce que cela va durer ?

Impossible de le dire, mais il est probable qu’en 1929 on pensait aussi que le marché ne pouvait chuter. En superposant aujourd’hui à 1929, on peut réellement se faire peur. Pour mémoire le marché américain avait chuté de 90%, mais bon cela n’arrivera pas aujourd’hui car tout est différent…..me dit-on.

   Envoyer l'article en PDF   

12 réflexions au sujet de « Le #SP500 : performance en trompe l’oeil. »

  • 28 août 2020 à 19 h 50 min
    Permalink

    @Crottaz : instructif, merci. Le diable ne cessera jamais de se cacher dans les détails. On comprend mieux pourquoi l’argent investi en bourse (WS) se dirige essentiellement vers les GAFAM …

  • 28 août 2020 à 20 h 53 min
    Permalink

    à mon avis la différence entre les années 1929 etc et aujourd’hui, c’est le contexte. On était à l’époque en phase de développement de la démocratie, uniquement contrée par des régimes dictatoriaux (nazisme, communisme). Nous sommes aujourd’hui en phase de développement d’une pseudo démocratie gouvernée par la technologie, une démocratie décrite par Tocqueville où les gouvernants donnent aux personnes tout ce qu’elles veulent, consommation, voyages, bonheur-d’être-ensemble, sexe, famille etc. Dans notre monde d’aujourd’hui, le pilotage économique est complet, on en viendra bientôt à l’helicopter money. Ce qui va faire tout basculer ce sont les bouleversements climatiques, tout le reste est sous contrôle.

  • 29 août 2020 à 19 h 43 min
    Permalink

    USA: «La FED ne veut pas désintégrer l’énorme bulle de dette provoquée par le Covid-19»

    ‘La Réserve fédérale américaine a annoncé que le sacro-saint plafond de 2% d’inflation pourrait dorénavant être dépassé. Une petite révolution qui rompt avec plus de 30 ans de politique monétaire américaine.’

    https://fr.sputniknews.com/economie/202008281044334123-usa-la-fed-ne-veut-pas-desintegrer-lenorme-bulle-de-dette-provoquee-par-le-covid-19/

    Difficile de lui donner tort à Mr Béchade …

  • 30 août 2020 à 19 h 30 min
    Permalink

    @Colas : Bonjour, vous mentionnez ‘pseudo démocratie’ et ‘tout le reste est sous contrôle’. Un petit coup sur le rétroviseur (parmi tant d’autres exemples) pour humblement constater que rien n’est éternel, encore moins le ‘contrôle’ par les méthodes (qui n’ont pas d’âge) de manipulation de masse. Les mêmes causes provoquant les mêmes effets, peu importe à quel moment :

    “Comment la République romaine s’est-elle enlisée dans la crise ?”

    https://www.youtube.com/watch?v=3_bx8wYXqas&feature=emb_rel_end

    Sinon, beaucoup plus proche dans le temps, hier à Berlin :

    https://youtu.be/oIMea9dHkQQ

    ‘Tout est sous contrôle’ : imaginons que ces quelques centaines de si respectables manifestants (anti-vaccin, anti-masque, extrême-droite, extrême-gauche) ne s’arrêtent pas devant l’entrée du Reichtag (quel symbole !) et foncent sur les quelques policiers présents …
    —————–

    “Soit A un succès dans la vie, alors A = x + y + z, avec x = travailler, y = s’amuser, z = se taire.”

    “Le nationalisme est une maladie infantile. C’est la rougeole de l’humanité.”

    “Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.”

    Merci Albert,

  • 31 août 2020 à 1 h 32 min
    Permalink

    En 1929 USD et or etaient indexes. Pour comparer avec cette periode il faudrait retraiter les quotations actuelles en equivalent or. Ce qui nous donnerait une baisse de 40%.

    Ce n est pas un exces d optimisme que de dire qu’en equivalent USD ou EUR il n’y aura pas de crash. Les investisseurs font juste un ratio valeur / denominateur.

  • 31 août 2020 à 22 h 24 min
    Permalink

    Moi je ne suis pas du tout choqué/surpris que les GAFAM cachent la forêt du S&P, ils ne sont que le reflet de notre mode de consommation actuel.

    En plus, bien souvent d’ailleurs, les gens qui s’en « plaignent » sont des consommateurs en puissance :

    1) des réseaux sociaux (qui font augmenter constamment le prix du cm2 sur le web des annonceurs) et cela se retrouve dans les charges d’exploitations des entreprises – mêmes locales – et donc sur le prix à la consommation finale et le pouvoir d’achat

    2) d’Amazon (qui paie ses employés au lance-pierre) et délocalise son siège dans le Tennesse (Nashville) car là bas il n’y a plus aucun impôts sur le revenu … (mdr, et dire que la Suisse était traitée de « paradis fiscal » … Ah oui juste, les politiciens suisses sont des c……. molles.

    3) d’Apple car même si les gens ont « enfin » compris que les mises à jour automatique des smartphones ralentissaient volontairement le téléphone pour que l’utilisateur (heu pardon : le pigeon) devait acheter le nouveau model (= même model que le précédent mais avec un numéro différent inscrit après) pour qu’il soit soi-disant plus rapide, continent tout de même d’acheter des iphones … (PS. Je trouve vraiment les dirigeants d’Apple extrêmement intelligents et ils ont tout mon respect pour avoir pensé et mise en place cette stratégie incroyablement futée et audacieuse)

    4) de Google, car les gens ne savent même pas qu’il existe d’autre moteur de recherche …

    5) de Booking (et bientôt RbNb), car bientôt GAFAM-B grâce à tous ces gens qui ne savent même pas que de passer directement par l’hôtel leur donne, au pire, les mêmes conditions avec parfois (expérience faite) droit à des prestations supplémentaires gratuites (petit déjeuner, bons, .. etc) et qui évite à l’hôtel de devoir donner jusqu’à 25% du chiffre d’affaire d’une chambre à un mec en pyjama assis dans sa cuisine en Californie (qui doit être mort de rire d’ailleurs). PS je pense que peu de gens ont déjà vu le bilan d’exploitation d’un Hôtel … Bref

    6) … etc

    Et après ici en Europe et en Suisse, on voit les charges sociales grimper constamment (augmentation des cotisations AVS il y a 1 ou 2 ans – augmentation à venir des cotisations APG (pour le futur congé paternité) – augmentation des cotisations AF (pour financer l’augmentation des allocations à plus de Frs 300 par enfant. Et à parier à court terme avec des augmentations des cotisations AC (merci COVID), augmentations des impôts (merci aux futurs nouvelles déductions fiscales pour garde d’enfant) (mdr faire des enfants et les donner à une crèche … Lol). Augmentation de nouveaux bénéficiaires aux subventions aux caisses maladies suite à la baisse du seuil de revenu (depuis 2018 pour Vaud notamment) … etc

    En résumer : surtout travaillez moins pour gagner plus … en subvention et aide en tout genre ! Telle est la devise de ce nouveau monde, le monde de 2020 ! C’est aussi une forme “d’Helicopter money”

    Notre système est basé sur une poignée de gens qui cotisent pour tout le monde. Le jour où cette poignée de gens ne sera plus là, la plèbe se retrouvera « pomme avec le bourg ».

    « L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde ». Frédéric Bastiat

  • 8 septembre 2020 à 14 h 02 min
    Permalink

    “Le succès des “obligations pourries” sur les marchés financiers”

    https://www.boursorama.com/bourse/actualites/le-succes-des-obligations-pourries-sur-les-marches-financiers-c49cd6dda4fa3584fb0d65b411b64a80

    Un article éloquent sur l’image de sérieux, propre en ordre, impeccable, respectueux et si crédible des marchés financiers avec la complicité des BC.

    @Crottaz : SVP sortez votre jeu de fléchettes, je vous amène les singes … En costume cravate, vous les acceptez aussi ?

  • 8 septembre 2020 à 14 h 06 min
    Permalink

    Monkey theory j’adore

    Surtout avec des costards qu’ils vont se tailler eux-mêmes

  • 8 septembre 2020 à 16 h 22 min
    Permalink

    @Crottaz : je sens que ça va être sport …

  • 8 septembre 2020 à 17 h 05 min
    Permalink

    Les adeptes de Dave Portnoy et les Robinhood guys vont peut-être comprendre ce que signifie baisse

  • 8 septembre 2020 à 17 h 34 min
    Permalink

    Attendons peut-être encore un peu avant de prévoir une baisse plus constante dans la durée … Le NASDAQ a perdu en 3 séances (avec aujourd’hui) 8% (peut-être – ou + en fin de séance) mais a gagné 75% depuis le début de l’année (il me semble) … Il y a encore de la marge.

Les commentaires sont fermés.