Le présage d’Hindenburg

Wikipedia nous renseigne (en anglais) au sujet de cet indicateur.

On peut le définir ainsi. C’est une analyse technique qui est une tentative de prévoir une prochaine correction boursière. Son nom a été hérité suite à l’accident en 1937 du fameux Zeppelin portant ce nom d’Hindenburg.

Le présage d’Hindenburg résulte d’un alignement de plusieurs facteurs techniques de marché, spécifiquement sur le NYSE (New York Stock Exchange). Il est possible, bien évidemment, de l’appliquer à d”autres indices.

Les critères du présage:

  1. Le nombre journalier de nouveau hauts (new highs) et de nouveaux bas (new lows) doivent être les deux supérieurs à 2.2% du total des titres du NYSE.  Basé sur 3163 titres du NYSE par exemple, 2,2% étant égal à 69.58, il faut donc 70 titres.
  2. Que la moyenne mobile à 10 semaines du NYSE soit en hausse
  3. Que l’oscillateur de Mc Clellan soit négatif ce jour là
  4. Que les nouveaux hauts sur 52 semaines ne soient pas deux fois plus importants que les nouveaux bas sur 52 semaines. Cette dernière condition est ABSOLUMENT OBLIGATOIRE.

Il y a déjà eu des présages d’Hindenburg, notamment en juin 2008.

Hier soir sur le NYSE (3163 titres), nous avons passé très près d’un présage.

En effet, il y a eu 69 plus bas sur un an sur le NYSE. Ce qui donne 2.18147%. Pour les puristes, il n’y a pas de présage. Pour les autres qui arrondissent à 2.2%, le présage est apparu.

NB: Historiquement deux présages en trente jours représentent un signal très fort.

Arrondi ou pas est-ce un mauvais présage ?

   Envoyer l'article en PDF   

27 réflexions au sujet de « Le présage d’Hindenburg »

  • 20 août 2010 à 11 h 13 min
    Permalink

    Bonjour Olivier.
    On en parle effectivement sur de nombreux blogs. Attendons de voir !

  • 20 août 2010 à 11 h 23 min
    Permalink

    bonjour,

    n’y a t’il pas des méthodes plus scientifiques pour évaluer les tendances boursières ???

    souvent ce qui m’interpelle dans les commentaires boursiers des chartistes c’est l’aspect un peu… bohémien de leurs prédictions… genre prédiction astrologique…

    je pense qu’un truc plus rationnel qu’un épiphénomène serait l’étude de grande ampleur des phénomènes boursiers, avec une base scientifique (théorie puis expérimentation reproductible pour validation).

    sinon, les maths peuvent filer un coup de main, mais ca reste tout de même du poker…

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Probabilit%C3%A9s_et_statistiques

    alors à moins que la finance soit suffisamment automatisée pour pouvoir prévoir les conséquences des comportements des robots boursiers qui effectivement, eux, peuvent se retrouver prisonniers de rails logiques dûs à une programmation trop simple, je ne vois pas comment on peut prévoir le comportement humain des investisseurs (hors grande tendance de panique ou de confiance).

    autre truc qui peut fausser le jeu, que des grands acteurs manipulent le jeu et laissent à penser que des évènements cycliques puissent se reproduire avec régularité et similarité pour piéger les croyants.

    GS est un spécialiste avec ses attaques suicides.

  • 20 août 2010 à 12 h 51 min
    Permalink

    @Olivier, merci de vos billets qui aident un peu à rester zen… et liquide.
    @ Aurel, s’il faut absolument parler de science, on est entre la psycho, la systémique, et la théorie du chaos (vulgarisée par les fractales et “l’effet papillon”). Sacré foutoir ! Un lauréat de la médaille Fields (Nobel des maths) a dit un jour que la science fondamentale n’existe pas : seule l’expérience compte. Il n’y a que la répétition et le bon sens qui autorisent à transformer la corrélation en causalité. En résumé : les bons indicateurs sont ceux qui marchent, pas ceux qui viennent de la théorie.

  • 20 août 2010 à 13 h 06 min
    Permalink

    Hum… une bonne théorie est toujours vérifiée et découle de l’expérience pratique. Donc la science fondamentale, particulièrement dans le domaine des mathématiques est justifiée; et même si le taux de suicide est élevé chez les chercheurs fondamentaux, les grandes théories se sont toutes vérifiées, parce que découlant d’un principe simple:

    Hypothèse de travail —> Thèse —> Expérience pour la vérifier —> si confirmation —> mise en application pratique.

    Or l’économie est une science fonctionnant par algorithmes plus que par la science des mathématiques, soit une suite finie de règles opératoires à appliquer dans un ordre déterminé à un nombre FINI de données afin d’effectuer un calcul numérique en un nombre aussi FINI d’étapes.

    Cela permet l’usage de modèles informatiques performants mais inutiles puisqu’oubliant que tous les paramètres ne sont pas DEFINIS!

    Est-ce pour cela qu’à la création du prix Nobel, l’économie n’était pas incluse?! 🙂

  • 20 août 2010 à 14 h 21 min
    Permalink

    Bjr !!!

    On lit sur d’ autres sites que ce présage aurait eu lieu également le 11 Août.
    Celui d’hier est-il donc le fameux second ????

    Bien à vous ( et merci )

  • 20 août 2010 à 14 h 37 min
    Permalink

    oui c’est le second ….s’il est averé à la virgule près !

  • 20 août 2010 à 16 h 54 min
    Permalink

    Délire, Aurel, l’astrologie n’a rien de bohémien. Sortez, cultivez-vous.

  • 20 août 2010 à 16 h 56 min
    Permalink

    je préfère l’astronomie à l’astrologie..juste comme ça….

  • 20 août 2010 à 17 h 00 min
    Permalink

    C’est votre choix. Pour ma part l’astronomie ne m’intéresse pas, car elle ne fait que décrire de lointaines planètes et ne se relie en rien ou presque à notre devenir humain…

  • 20 août 2010 à 17 h 02 min
    Permalink

    c’est bien dommage, il y a tant de chose à apprendre du passé

  • 20 août 2010 à 18 h 23 min
    Permalink

    Waw. Un “presage”… Vous lisez aussi dans le marc de cafe et les entrailles de poulet ? Warren vient les eclairer !

  • 20 août 2010 à 22 h 43 min
    Permalink

    Du passé humain, oui, mais que tirer de calculs savants de la convexité d’une planète? J’aimerais qu’on m’explique le plaisir qu’on peut en retirer quand on est pas un professeur nimbus ou un rond-de-cuir du cnrs. A propos il faudrait dire “présage DE Hindenburg” (le maréchal) ou “présage DU Hindenburg” (le Zeppelin).

  • 21 août 2010 à 10 h 28 min
    Permalink

    Cher – ou Shere – Kan, vous dîtes vous intéresser au passé humain, donc Platon, Euclide et Keppler devraient vous passionner et vous éviter de nous susurrer des calembredaines: Si vous aviez lu Euclide, ce grand mathématicien grec de l’Antiquité, vous auriez retenu qu’un solide est “ce qui a une longueur, une largeur et une profondeur”. Et qu’un solide est une “figure” en trois dimensions: une boule, un patate, un parallélépipède, une brique… voire un lingot pour vous ou la platitude d’un billet vert dont l’impression vaut bien plus que sa valeur intrinsèque.

    Non, les planètes ne sont pas convexes, elles intègrent des convexités dont la définition mathématique doit vous dépasser! Alors contentons-nous de la version simplifiée: convexe veut dire tout simplement que l’on peut poser le solide sur une table sur chacune de ses faces, il n’y a pas de sommet “en creux”. Vous souvenez-vous d’un autre homme du passé et de son oeuf, marin génois, Christoph Colomb qui maniait les mathématiques de la navigation incluant l’astronomie et fin commerçant?

    Quid de l’existence de “Mister Market” sans Colomb, sans l’astronomie ayant permis la navigation au-delà des horizons, la géométrie et l’algèbre d’Al-Khawarizmi(IXe siècle) – algèbre provenant de l’arabe “al-jabr” = contrainte et réduction, calcul des grandeurs de façon générale par représentation de letttres – et de l’intrication du Temps, 4e dimension, sans laquelle et sans l’étude des planètes et du soleil l’agriculture n’existerait tout simplement pas et pas plusla viticulture, l’ostréiculture ou la pisciculture pour le rôle joué par la Lune, planète/satellite, impliquée dans le phénomène des marées?

    Vous voyez que le passé, la science astronomique, les mathématiques à l’origine fondamentales, font bel et bien partie de votre quotidien pour vous nourrir, apprécier la bonne table et le bon vin, nager dans votre piscine, circuler au GPS dans votre Ferrari ou votre Porsche et jouer à la Bourse… 🙂

    PS: Le présage d’Hindenburg, signifie soit DE ou DU Hindenburg, “d'” étant la contraction de l’article DU ou de la préposion DE.

  • 21 août 2010 à 12 h 00 min
    Permalink

    “C’est votre choix. Pour ma part l’astronomie ne m’intéresse pas, car elle ne fait que décrire de lointaines planètes et ne se relie en rien ou presque à notre devenir humain…”

    Mieux vaut oubliez les planètes lointaines, trop lointaines et pourtant si proches…

    Il fait beau, c’est l’été, prenez donc le temps, une nuit, lever le nez et regardez, c’est magique.

  • 21 août 2010 à 13 h 15 min
    Permalink

    Amora, vous essayez de mettre du piquant dans ce blog, c’est bien, mais c’est raté. A quoi sert d’étaler un pseudo-savoir de salon? C’est l’art de programmer un copier-coller qui vous sous-tend, et non l’astronomie. Ce sont moins les planètes que leur trajectoires qui peuvent être convexes; vous devriez avoir entendu parler des ellipses de Kepler (et non Keppler)normalement. “PS: Le présage d’Hindenburg, signifie soit DE ou DU Hindenburg, « d’ » étant la contraction de l’article DU ou de la préposion DE.”: et non, “Hindenburg” est un nom allemand dont le “H” est aspiré, donc votre contraction n’est pas phonétiquement possible. @Dozier: sûr, je vis très au Sud et je fais cela tous les soirs ou presque. Mais ce n’est pas de l’astronomie, cela. C’est le sens du Mystère.

  • 21 août 2010 à 15 h 33 min
    Permalink

    Cher Kan, certes, le H est aspiré, mais on parle français courant, pas l’allemand ou le français de Louis XIV. Ne vous en déplaise mais l’élision c’est “la fin des zaricots” pour le H aspiré! 😉

    Certes une trajectoire est convexe. Merci de le préciser maintenant; ce que je ne conteste pas. Pour les ellipses, assurément je connais, mais en parler plus longuement nous dévierait de notre trajectoire du Hindenburg ou du présage d’Hindenburg! 😉

    S’il y a un Mystère pour moi c’est que vous n’ayez pas relevé ma faute d’écriture “préposion” au lieu de “préposition”, mais que vous releviez “Keppler” au lieu de “Kepler”! J’ai un vieux clavier anarchique qui omet des lettres et en double deux et devrait faire un contrôle aux “zôpitaux” pour un p’tit check-up! Merci de me le rappeler. Quoique pour vous, nous aurions pu nous retrouver à l’Hôtel Keppler à Paris pour disserter des ellipses de Kepler! 😉

    Quant au copier-coller je mets ça sur votre ètat d’âme plutôt convexe et la trajectoire elliptique de votre émotivité! 🙂

    PS: Tiens, rien que pour vous une citation de Blaise Pascal(le mathématicien, physicien, moraliste, inventeur, philosophe et théologien):
    “A mesure que l’on a plus d’esprit on s’aperçoit qu’il y a plus d’hommes originaux.”

    Hum… sorry pour le copier-coller! 😉

  • 21 août 2010 à 21 h 18 min
    Permalink

    Amora, n’avez-vous donc d’autre ressource que la citation? Pour ma part je ne cite une autorité que lorsque c’est pertinent, efficace pour la démonstration et requis par le contexte. Libre à vous de parler le “Français courant” – et de ce fait, de vous rendre peut-être ridicule. Moi, je prononce l’Allemand à l’allemande. En l’espèce, il s’agissait d’un Zeppelin donc on ne peut dire “présage d’Hindenburg”.

  • 21 août 2010 à 22 h 42 min
    Permalink

    Cher Khan, vous n’êtes “Poincaré” pour admettre qu’il vous faut arrondir les angles et gagner en prestige quelques ressources convexes pour juger s’il est judicieux de vous enfoncer davantage, à moins que vous soyez un singulier personnage pour me croire fourni d’une toute aussi singulière faculté burlesque! 🙂

    Revendiquer votre germanisme pour faire diversion sur vos propres carences, démontre encore plus votre roideur mentale propre au maintien hautain non d’un tigre de Bengale mais de papier! Je vous laisse converser avec Baloo, Bagheera et les vautours pour vous lâcher contre un Mowgli idéal.

    Bon dimanche! Demain essayez un barbecue ou barbacoa! 🙂

  • 22 août 2010 à 9 h 12 min
    Permalink

    Amora, vos longues phrases n’ont pas de sens. Vous ne savez rien de mes éventuelles carences. Tâchez d’éviter les jugements de valeur non étayés et bonne chance avec vos exercices de style, toujours narcissiques mais pas toujours réussis. 🙂

  • 22 août 2010 à 12 h 08 min
    Permalink

    Tandis que Shere Khan conversait avec Baloo, Bagheera et les vautours, un zeppelin passa en silence, de l’un des hublots Mowgli agitait un mouchoir en signe d’adieu.

  • 22 août 2010 à 20 h 34 min
    Permalink

    @tigrou le troll

    l’astrologie n’est pas une science, donc que vous préféreriez cela à l’astronomie (ou à tout autre science) ne fait pas de l’astrologie autre chose qu’une pratique empirique, personnelle et sans intérêt scientifique….

    ensuite, prouvez moi en quoi l’astrologie n’est pas une pratique bohémienne et je veux bien changer mon point de vue.

    enfin, je ne vois pas en quoi ne pas considérer l’astrologie comme une pratique sérieuse (22000 ans de décalage astronomique entre le zodiaque stellaire et le zodiaque astrologique c’est tout de mm assez fort ! ensuite, avez vous déjà vu la gueule des constellation prises sous un autre angle de vue, en quoi ces étoiles auraient elles plus d’influences sur notre vie que la lune ou les planètes proches ? enfin, nous sommes dans la magnétosphère de jupiter + terre + soleil ce qui fait que le rayonnement et le flux de particules cosmiques qui tombe sur terre est dérisoire, nous ne sommes mm pas soumis à la gravitation des astres lointains tellement jupiter et le soleil écrasent tout dans notre système) fait que je ne sorte pas assez ou que je ne sois pas assez cultivé ?

    comment misérable sophiste de bas étage pouvez vous soutenir quoi que ce soit à mon encontre ?

  • 23 août 2010 à 9 h 19 min
    Permalink

    Vous êtes sûr que tout va bien, Dozier…;)

  • 23 août 2010 à 9 h 41 min
    Permalink

    Aurel,

    Vous avez l’insulte à la bouche, semble-t-il. C’est là généralement le propre de personnes qui sont, précisément, de bas étage. Comment oserais-je contredire un homme tel que vous? – on se le demande. Malheureusement, le café du commerce n’est pas mon terrain.

    Vous affirmez que l’astrologie est bohémienne et qu’elle fait des prédictions irrationnelles.

    Mais ce n’est pas le cas.

    L’astrologie ce n’est pas dire la bonne aventure. Et les bohémiens (ou Roms) n’ont rien à voir là-dedans.

    L’astrologie est un savoir ancestral fondé sur l’observation des planètes, qui dérive des positionnements planétaires des probabilités d’évènements terrestres ou de configurations d’évènements. Cela n’a rien d’irrationnel en soi, et aucun astrologue sérieux ne va “vous dire ce qui va vous arriver”.

    Par ailleurs, l’astrologie ne prétend pas être une science.

    La science, elle, ne prétend pas forcément livrer des certitudes absolues – attention à l’épistémologie du café du commerce!

    Par contre, les discussions au sujet de l’astrologie sont très souvent irrationnelles.

    Les planètes du système solaire ont effectivement un rôle prépondérant en astrologie. Vous ne savez vraiment pas de quoi vous parlez.

    Je confirme: sortez, cultivez-vous, ou si vous préférez une formule moins piquante pour votre amour-propre, informez-vous du sujet.

  • 23 août 2010 à 17 h 45 min
    Permalink

    Bon,

    Où en étions nous ?

  • 24 août 2010 à 7 h 44 min
    Permalink

    Que de blabla inutile qui denature la fonction du site.Pour ma part,je n’ai meme pas lu tous ces commentaires mis a part ceux d’Olivier.Ils ne m’interessent pas et si cela devenait se repeter trop souvent le blog perdrait de son interet.Il y a plein d’autres blogs pour les bavardages nombrilistes.

    Bonne journee et revenez au sujet de la crise economique!

    JL

  • 27 août 2010 à 13 h 43 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je vous propose de ne pas dériver de l’Hindenburg Omen vers l’astrologie ou la cartomancie.
    C’est effectivement un principe de l’analyse technique mais c’est un principe quantitatif.

    Il dit que lorsque 5 conditions ALPHA objectives/quantifiées sont réunies, l’occurence d’un événement subséquent BETA objectif/quantifié est – désolé pour la lourdeur – quantifiée.

    De la même manière, lorsque la prime de risque atteint un certain niveau ALPHA objectif/identifié, une conséquence BETA est attendue.

    Ce qui fonctionne pour de l’analyse technique fonctionne pour de l’analyse fondamentale si les deux approches sont quantitatives, basées sur le passé.

    On peut ultérieurement débattre de la subjectivité maladive de l’analyse technique et de l’objectivité rigide de l’analyse fondamentale. Mais on reviendra au temps/monde linéaire ou cyclique, vieux débat de l’antiquité. Pour être prosaïque, comparez objectivement les deux approches et voyez…

    Enfin, ce HINDENBURG OMEN a fait le tour de la planète et il est “entendu” de la communauté seulement maintenant (cf. analyse de Riesner chez UBS) mais dans quelles proportions… Il conforte les avis réservés des opérateurs… réservés. On retient ce qui nous arrange, on l’amplifie et le web est un bon instrument.

    Cela ne “présage” de rien en tant que tel mais traduit une attitude du camp “bear” ; reste à traduire l’autre camp pour tenter d’anticiper le résultat du rapport de force.

    Souhaitant avoir pu contribuer positivement sur cette discussion,

    Julien

Les commentaires sont fermés.