Le CDAX et le SMI ont perdu 20 ans

Comme à mon (humble) habitude, j’aime regarder les évolutions sur de longues périodes. Les graphiques à long terme sont souvent révélateurs.

Voici le SMI et le CDAX sur de longues périodes. On se retrouve au même niveau que 1999.

Je ne connais pas encore les dégâts sur les caisses de pensions, ni sur notre Banque Nationale Suisse, je m’y attèlerai dès avril.

Certains vont me dire que je ne tiens pas compte des dividendes. Pour mémoire il y a des frottements tels que les frais, les impôts etc. (et l’inflation)

   Envoyer l'article en PDF   

11 réflexions au sujet de « Le CDAX et le SMI ont perdu 20 ans »

  • 17 mars 2020 à 11 h 37 min
    Permalink

    Oui heureusement qu’il y a les dividendes.
    Par contre attention à l’or, en 1987 j’ai prévu le krach j’ai acheté de l’or et j’ai mis 18 ans à retrouver mon prix d’achat. Sans dividendes, Mais bien sur avec une vrai inflation et la taxe à la revente.

  • 17 mars 2020 à 12 h 01 min
    Permalink

    merci Olivier.
    en ce qui concerne l’or, je pense que les banques centrales n’étaient pas acheteuse net, comme maintenant ! ce qui fait plutôt augurer d’une tendance haussière, et, à tout le moins stable. C’est dommage que Eric n’ait pas conservé en 2005 !

  • 17 mars 2020 à 12 h 30 min
    Permalink

    Personnellement je pense que l’or va baisser (assez fortement même). Les investisseurs vont essayer de générer un maximum de cash surtout à partir des classes d’actifs avec performances plus ou moins positives, dont l’or en fait partie.

    Générer du cash pour se replacer à court terme sur le marché des actions “bons marchés” (retour aux cours de 1999). De plus le marché des actions est (et l’économie l’a bien comprise depuis 2008) garanti à 100% par l’Etat ! (Impression massive de billet additionné à l’idée du “too big to fail” aidant!) D’ailleurs preuve en est car des UBS sont toujours en vie alors qu’elles auraient du disparaître en 2008 ! Elles peuvent continuer de faire des conneries à tout va comme tous les blues chips à travers le monde, puisque de toute façon en cas de grounding, elles seront renfloués par les Etats !

    Ce système n’est basé que sur le capitalisme pur et dur, voir même radical (actions/dividendes), et seul les personnes ayant des actions pourront éviter de se faire démolir par l’inflation ….
    Ceci n’est que mon avis.

  • 17 mars 2020 à 19 h 05 min
    Permalink

    @Olivier
    Comment les périodes sont définies , par exemple la dernière dans le tableau : 31/05/2008 à 31/08/2008 ? Est-ce un début de hausse du CPI jusqu’à la prochaine baisse du CPI ?
    Merci

  • 17 mars 2020 à 20 h 47 min
    Permalink

    Les bourses remontent. Je serais une caisse de pension ou un assureur-vie, je sauterai sur l’occasion pour faire le plein. L’immobilier est sur investi. Pendant trois jours, la bourse a baissé avec un excédent d’acheteurs sur les vendeurs… ??? Par quel miracle ??? Et maintenant, en plus les cours reprennent. Certains titres ont perdu 50 % Royal Dutch. Pour pousser à la roue spéculative, on peut compter sur les banques centrales. Désormais elles se sentent comme mission de sauver les économies. Tout comme la banque centrale de l’ex URSS. Nos banques centrales avait mission de veiller sur la qualité de l’épargne. Aujourd’hui elles balancent la monnaie au mépris de l’épargne, qui est devenu la parent pauvre. C’est de la socialo-monnaie. Oui, il faut investir dans tout sauf dans l’Etat. Celui-ci a comme objectif de faire renaître l’inflation pour gommer ses dettes. A force de balancer des milliards de millions de milliards de millions d’unités monétaires, plus rien n’a de valeur. Comme le Reichmark. Et donc nos pauvres économie n’ont de sens qu’investies dans des blue-chips. Ou de l’or, ou n’importe quoi sauf de la monnaie et des instruments étatiques. Voyez le bilan de la BNS : 900 milliards de monnaies pourries et des actions. Et lorsqu’elle racheter le CHF pour pas qu’il s’effondre, les monnaies pourries n’y suffiront pas ! Oé du bateau qui va sur l’eau.

  • 18 mars 2020 à 11 h 49 min
    Permalink

    Bonjour, je sais ce que cela n’a pas de lien direct avec le sujet du billet en cours, mais je me lance quand même :

    “Pourquoi l’or baisse-t-il ?”

    https://insolentiae.com/pourquoi-lor-baisse-t-il/

    Je me posais cette question … C’est expliqué de façon non technique. ça semble cohérent (pour un non expert comme moi).

    ————————
    “Les Allemands viennent de comprendre… nous pas encore !”

    https://insolentiae.com/les-allemands-viennent-de-comprendre-nous-pas-encore/

    La population allemande commence à acheter de l’or en prévision de la récession qui va suivre dans les prochains mois … et surtout de la possible baisse de valeur de l’EURO qui pourrait suivre. Vision populaire vous avez dit ?

  • 18 mars 2020 à 20 h 34 min
    Permalink

    Oui le taux de chômage va exploser. Et en Suisse aussi avec la facilité du chômage partiel.
    D’ici à fin avril, on va se retrouver avec 500’000 ou 1’000’000 de chômeurs, j’en suis certain ! Une facture pas encore prise en compte parmi les nombreuses factures de la crise économique qui va suivre dans prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *