Le “Peak Oil” est derrière nous

Qu’il n’en déplaise à certains.

running

Je me permets de vous indiquer un documentaire sur le peak oil qui a gagné un prix au dernier Toronto film festival.

Voici un lien concernant un article à son sujet :

 http://movie-critics.ew.com/2009/09/16/toronto-collapse/

 Je dois vous dire que je crois au peak oil, j’en veux pour preuve cet article de 2008 que j’avais rédigé: http://blog.crottaz-finance.ch/?p=313

et ma vision de la hausse du pétrole en 2009 et tous les articles de la catégorie “matière première pétrole”: http://blog.crottaz-finance.ch/?cat=14

Je ne sais pas si le pétrole va corriger si l’économie ralentit.

Ce que je sais, c’est que la dépletion est plus importante que ce qui veux bien être raconté et que même si la consommation (demande) diminue, le production quant à elle diminue de toute manière et inflige un soutien au prix. Que se passera-t-il en cas de forte demande ?

Tellement d’argent a été perdu l’année dernière (2008) en conservant des actions pétrolières et gazières que je n’ai aucune envie que cela recommence cela durant la correction que je vois venir.

A part de rares exceptions sur un nombre restreint de titres, l’avenir me dira si j’ai raison de rester le plus liquide possible.

Lorsque j’estimerai que la correction (bear market) est terminée ou presque, l’énergie, les métaux et autres matières premières seront ma priorité d’investissement numéro un.

   Envoyer l'article en PDF   

15 réflexions au sujet de « Le “Peak Oil” est derrière nous »

  • 2 novembre 2009 à 12 h 08 min
    Permalink

    Les réserves de pétrole disponibles et commercialisables (pas le même chiffre)est une information dite “stratégique”. Cela veut dire que infinité de lobbies ont intérêt à ce que personne ne sache ce qu’il en ait réellement et pour des raisons différentes. Donc, s’il y a un chiffre qui est manipulé, c’est bien celui-là! L’Énergie est au cœur de l’organisation de notre société (industrie automobile, construction, transport, production, commerce local et international, …), le pétrole reste la source d’énergie centrale et la plus pratique. Nous n’avons pas actuellement de modèle alternatif à une société basée sur le pétrole. C’est pour cela qu’aucun gouvernement ne peut officialiser un Peak Oil, sinon cela serait la panique (et il n’y a pas de bon moment). Il faut donc mieux consommer et payer le pétrole plus cher (pour rendre des gisements plus rentables), en travaillant parallèlement sur un nouveau modèle. Cependant, on ne travaille sérieusement sur ce nouveau modèle que si le tarif à la pompe fait des bonds de 50 ou 100%.

  • 2 novembre 2009 à 12 h 21 min
    Permalink

    Bonjour Olivier.
    Très difficile d’apprécier le peak oil. Les avis sont très partagés sur ce sujet. Par contre certaines réserves sont actuellement inexploitables par manque de moyens techniques. D’autre sont encore à découvrir. Mais il est vrai que c’est une matière finie pour nos civilisations, même si la fossilisation des déchets organiques continue.
    Par contre, en ce qui concerne les marchés bears voici un article très clairvoyant de Natixis. Apparemment nous n’avons pas atteint le fond, loin de là.

    http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=49177

  • 3 novembre 2009 à 1 h 29 min
    Permalink

    Je ne partage pas votre avis,aujourd’hui il y a un déséquilibre entre l’offre et la demande,pendant trop longtemps le secteur a souffert de sous-investissements alors évidemment l’augmentation sensible de la demande des pays “émergents”(qui soit dit en passant à force d’émerger nous submergent…)pousse les prix.
    Le marché du pétrole(celui des MPs…)est simplement dans un cycle haussier,on ne va pas se retrouver à sec!Au contraire,comme toujours sur les marchés financiers la fin de l’histoire est écrite…souvenez-vous,il y a quelques mois seulement les millénaristes de tout poils et les khmers verts prévoyaient la fin du monde,le pétrole cotait 150$,il devait atteindre 200 ou 250$.Il a suffit de quelques semaines pour que la baudruche se dégonfle,les “analystes” parlaient alors d’un retour sur les 20/25$…
    Je suis persuadé que si on reprenait les articles rédigés dans les années 70 on retrouverait les mêmes funestes avertissements…
    Dans les années qui viennent le prix du pétrole va beaucoup augmenter,les prix élevés vont justifier et rendre possible de lourds investissements(notamment dans les sables bitumineux canadien)et le développement d’énergies renouvelables,fatalement la hausse continue du prix va finir par peser sur la demande…
    Des prix qui flambent,une offre qui augmente,la demande qui baisse…on connait la suite,quand votre boulanger vous expliquera qu’il spécule et gagne des fortunes sur le marché des futures les marchés seront à deux doigts de s’effondrer,et il s’effondrerons…on entrera alors dans un marché baissier.
    Evidemment un jour(c’est pas demain la veille!)on utilisera plus de pétrole probablement pas parce qu’on en manquera mais plutôt parce qu’on l’aura remplacé par d’autres énergies,moins chères et moins polluantes.C’est un peu l’histoire du charbon…

    Comme je sais ce que vous allez me répondre je vous pose la question suivante;pourquoi voulez vous que nous manquions de pétrole puisqu’il est possible de produire du pétrole synthétique à partir de charbon ou de gaz,de résidus de bois ou de plantes,ou encore en cultivant des algues?

    PS:Je recherche un levier sur le prix du riz,des idées?Vous connaissez des producteurs cotés qui profiteraient de la hausse des prix à l’export?Quand le prix du sucre a doublé les titres de certains producteurs indiens ont augmenté de 400 ou 500%.

    Merci,à bientôt.

  • 3 novembre 2009 à 9 h 47 min
    Permalink

    Il ne faudrait toutefois pas oublier que les prix des matières premières sont en USD, donc tout raisonnement sur les évolutions de ces prix-là ne peut pas éviter d’inclûre l’évolution des feuilles de papier vert, autrement l’on risque de se retrouver riches justement qu’en feuilles de papier vert.
    Parmi mes reliques personnelles j’ai un billet de DM 2 billions : on y achetait alors le pain du jour.

  • 3 novembre 2009 à 11 h 22 min
    Permalink

    Bonjour Marc, c’est parfait nous allons donc pouvoir discuter.
    Ma vision utilise des chiffres simplistes. Ces chiffres relèvent du bon sens et son parfois plus fiables que toutes les théories financières élaborées par de grand chercheurs et les grandes feuilles de calculs.
    Ce que je constate (et même l’agence mondiale de l’energie le cite) c’est la dépletion de 9.1% (voir un article à ce sujet:;http://www.eco-infirmier.fr/Petrole_files/texte%20stage%20petrole%20reduit%2006%202008.pdf) et le prochain world energy outlook à paraître le 10 novembre: http://www.worldenergyoutlook.org/ et le problème surviendra entre 2010 (c’est demain) et 2015..voir: http://blogs.wsj.com/environmentalcapital/2008/11/12/peak-oil-get-ready-for-the-oil-supply-crunch-iea-says/ et quelques graphiques ici: http://www.7gen.com/blog/david-herron/global-oil-depletion-report-peak-oil-uk-energy-research-centre

    lisez et écoutez la vidéo à la fin de l’article, la production des champs pétroifères chutent de 6.7% dans le monde (les 800 plus grands): http://www.editionsdemilune.com/ptrolelafteestfinie-p-28.html

    C’est terminé pour les liens. Ce que je dis c’est que même si la demande diminue, elle ne dminue pas de manière assez forte pour contrer la dépletion. Un exemple si l’Angleterre voit sa production baisser de 5% par annéé, dans environ 23 ans c’est un production de moitié qui subsitera. Quant aux autres moyens de produire du pétrole…ils nécessitent beaucoup “d’énergie” pour peu de rendement. le biofuel consomme tellement d’eau par exemple etc. et il est impossible d’en produire en quantité suffisante pour les besoins mondiaux (sinon je me lance demain dans l’algue, mais c’est pas très bon selon mes goûts)

    Pour répondre à votre dernière question: essayez ceci http://bourse.lesechos.fr/bourse/cours.jsp?Code=FR0010606509&Place=00025-TD&Codif=ISI
    ou sur le site rbs (ex abn amro), ils ont quantité de produits liés au commodités.
    salutations

  • 3 novembre 2009 à 12 h 05 min
    Permalink

    la volatilité est de retour , le VIX a repris le chemin de la hausse.

  • 3 novembre 2009 à 12 h 35 min
    Permalink

    Plus fort Natixis : 2018! Suffit d’investir.

  • 3 novembre 2009 à 13 h 23 min
    Permalink

    Salut,
    “C’est parfait nous allons donc pouvoir discuter”,non,le débat est passionnant mais c’est un dialogue de sourds…L’avenir sera juge de paix…Si votre blog traverse le temps on aura l’occasion d’en reparler.
    Notez quand même qu’aujourd’hui et pour quelques années encore je suis comme vous haussier sur le pétrole(et les MPs).
    “Et le problème surviendra entre 2010(c’est demain)et 2015…”C’est bien mon scénario,une hausse sensible des prix et puis un effondrement(2020,2025?).
    Depuis qu’il y a de moins en moins de pétrole on en trouve de plus en plus…Il y a quelques années une seule découverte dans le Golfe du Mexique a augmenté de moitiè les réserves américaines,on pourrait parler des gisements géants découverts au large du Brésil,ou encore des sables bitumineux canadiens,du pétrole lourd vénézuélien,ou encore de la mise à niveau des installations irakienne ou russe.Demandez aux actionnaires de Gulf Keystone si il est encore possible de découvrir de l’huile au Kurdistan…Et si on cherchait du côté du pôle nord…
    Tout ces exemples accréditent plutôt ma position,il faudra des années avant que le pétrole brésilien arrive sur le marché,avant de se lancer dans de lourds investissements les compagnies opérant au canada vont s’assurer que leurs investissements seront payés en retour,elles vont attendre que les prix dépassent “de la tête et des épaules” les 80$,et elles temporiseront pour s’assurer que les prix ne rebaissent pas aussi sec…Quand tout ces nouvelles capacités seront opérationnelles,le consommateur dégouté par les prix aura pris ses dispositions…
    “Les autres moyens de produire du pétrole…ils nécessitent beaucoup d’énergie pour peu de rendement”,et le progrès!Le génie de l’Homme(souvent motivé par l’intérêt bien compris de l’actionnaire…).Le nucléaire n’a pas toujours existé,les éoliennes ne poussent pas comme les mauvaises herbes.Expliquer que le Biofuel n’est pas une solution c’est un peu comme expliquer au début du siècle dernier que l’automobile n’a pas d’avenir,parce que trop chère et encore moins rapide qu’un vélo…

    Le riz.
    Je ne me suis pas fait bien comprendre,quand j’achète des MPs j’opère sur le marché des futures,évidemment je pourrais utiliser ses marchés pour prendre des positions très importantes,mais ce ne serait pas très prudent.Pour doper mes investissements(dans les MPs)je recherche plutôt des titres qui ont un béta important sur la MP sous-jacente(exemple Aquiline et l’argent…).

    Pardon pour les fautes et le style un peu découssu(pas beaucoup de temps…).

    Bonne journée,et merci encore de prendre sur votre temps pour répondre à mes commentaires.

    Trustee,
    Quand le dollar baisse les MPs augmentent!

  • 3 novembre 2009 à 13 h 44 min
    Permalink

    Je vous ai bien compris, on verra dès lors. J’avais vu le pétrole en début d’année. Aujourd’hui pour le ct je ne sais plus trop, plutôt en bas, pour une remontée plus tard. Oui le dollar monte et il va monter très fortment à cause des carry trade qui vont se faire déculotter. Si le marché tombe fortmenet, je prédis une ofrte hausse du billet vert (n’en déplaise au 97% de bear sur cette devise). Un titre super c’est crown point (voir mon article d’il y a peu).
    Quant aux titres, ils peuvent baisser même si les MP montent. Aquiline a bien chuté de 12 à 0.75 en quasiment une année ! N’oublions pas que ce sont des actions et que si les marchés baissent peu importe la qualité, les intevenants vendent sans distinction parfois. courage fuyons

  • 3 novembre 2009 à 18 h 23 min
    Permalink

    Si je partage votre avis sur un rebond(en cours)du dollar je ne crois pas à un retournement,comme vous dites la plupart des intervenants sont bears,comme le marché enrichit toujours les moins nombreux(…)il est en train de prendre à contre-pied les baissiers.Mais pour moi c’est un mouvement d’humeur,un baroud d’honneur,le marché va secouer un peu(ou beaucoup?),histoire de faire tomber le petit bois(les mains faibles),et puis il reprendra sa pente naturelle;plein sud…

    “Aquiline a bien chuté de 12 à 0.75”
    Merci de vous soucier de ma survie financière mais je m’interdit de perdre sur une position particulière plus de 1% de mon capital(et quand je perds 5% de mon capital sur 1 mois j’éteins mes écrans et je pars prendre l’air pendant un bon mois,histoire de reprendre mes esprits…),et même si je ne crois pas au grand soir(surtout tant que les BC innondent le marché de liquidité) mes positions longues sont couvertes(au moins partiellement par des positions courtes).Enfin mon histoire avec Aquiline,grâce à vous,ne me laisse que de bons souvenirs(achat 1.9CAD,en juin de mémoire,vente 6.6).

    Bonne soirée.

  • 3 novembre 2009 à 23 h 18 min
    Permalink

    pour le dollar, je n’ose écrire ce que je pense, mais 20% de hausse sera un minimum….
    bravo pour aqi d’avoir garder si longtemps. quand aux investissements “agricoles” allez sur mon articles sur les fermes agricoles cotées en bourse (voir la rubrique matières premières) bien à vous

  • 3 novembre 2009 à 23 h 20 min
    Permalink

    j’espère que vous avez acheté des Crown point….hihihihihi

  • 4 novembre 2009 à 13 h 01 min
    Permalink

    Bonjour,
    Si le dollar rebondit j’ai bien fait d’acheter du riz,sauf bien sûr si vous pensez qu’il va baisser de plus de 20%…
    Crown,
    Les volumes sont anémiques!Et le cours est volatile.Je n’aime pas beaucoup ce type de valeur,on ne peut pas s’appuyer sur les indicateurs techniques et on ne peut pas placer de stop…Ceci dit si effectivement le marché corrige(ou s’effondre)je me pencherais peut-être sérieusement sur le dossier…
    Dans le secteur je regarde Opti Canada,pas tellement dans l’optique d’un investissement mais en trading…Sinon Vast(encore une compagnie canadienne)va forer au Kurdistan,hier je vous parlais de Gulf qui a fait une découverte dans la région(un cours de bourse multiplié par près de 5…)
    Prechter,
    Ce clown(il n’y a pas d’autre mot)est déflationniste depuis 10 ans,période pendant laquelle le prix du pétrole est passé de 15$ à 150$,chapeau l’artiste…
    “Les fermes agricoles”
    Je vais jeter un oeil,on en reparle.

    Bonne journée.

Les commentaires sont fermés.