Injections monétaires et fermetures de raffineries

Mise à jour en bas d’article : mercredi 25 mars

Les Etats injectent des dizaines (centaines de milliards) pour soutenir les économies à l’arrêt à cause du coronavirus.

Une très grande partie des raffineries se trouve en Suisse (Metalor, Argor -Heraeus) et notamment au Tessin. Elles sont à l’arrêt !

Je vous joins deux articles anciens : La Suisse, carrefour de l’or (2012) et Cinq des plus grandes raffineries d’or sont en Suisse (2013)

Sur le site Orobel (Belgique) on peut désormais lire:

Pour info : Valcambi est en main indienne : https://www.agefi.com/home/suisse-economie-politique/detail/edition/online/article/le-raffineur-de-metaux-precieux-tessinois-devient-la-propriete-de-rajesh-exports-rel-rel-est-le-premier-fabricant-et-exportateur-de-bijoux-en-or-du-marche-indien-403732.html

En conclusion simpliste de ma part, l’offre sur les métaux précieux va baisser fortement alors que la demande est en hausse !

Lire le document de Cannacord à ce sujet :

  • Total Gold ETF holdings increased by 80.88 tonnes to 2,747.5 tonnes (from 2,666.7

L’or n’a baissé dans la correction actuelle des marchés, que de 6% (de 1’700 à 1’595 aujourd’hui). Il a été un petit peu chahuté au début de la chute à cause de divers margin calls et ventes forcées. Désormais, il est prêt pour une continuation de la hausse

Pour mémoire mes trois recommandations (aujourd’hui 1’595 USD):

MAJ : Les raffineries ferment : https://goldswitzerland.com/swiss-gold-refiners-cease-production-end-of-paper-market/

https://www.courrierinternational.com/article/penurie-les-lingots-dor-sarrachent-comme-du-papier-toilette

et problème de livraison au COMEX : https://www.zerohedge.com/commodities/gold-market-breaking-down-gold-spreads-explode-lbma-warns-liquidity-problems

Et surtout cet article du blick qui montre que les revendeurs n’arrivent plus à s’approvisionner : en Allemand (traductions ci-après) https://www.blick.ch/news/wirtschaft/alle-wollen-das-edelmetall-das-gold-wird-knapp-id15813033.html

Tout le monde veut du métal précieux L’or s’épuise

L’or est un investissement recherché en temps de crise. Il y a maintenant des goulots d’étranglement chez les négociants en or et les banques.

L’or est un métal précieux convoité. Surtout en période de crise où les marchés deviennent fous. C’est exactement à ce moment que les investisseurs recherchent à nouveau un refuge. En plus du franc suisse, c’est presque toujours de l’or.

Le portail financier Finews a rapporté il y a une semaine que de longues files de personnes se formaient devant l’entreprise Degussa Goldhandel sur Bleicherweg à Zurich. Ils étaient des acheteurs potentiels d’or physique. Le lendemain, l’entreprise a dû fermer ses locaux en raison de la «situation extraordinaire» en Suisse décrétée par le Conseil fédéral.Mais le trading continue sur des plateformes virtuelles.

La demande a augmenté massivement

Selon le rapport, les acheteurs d’or intéressés peuvent toujours commander le métal précieux en ligne auprès de Degussa, a déclaré à Finews son patron, Andreas Hablützel. Sauf si la demande a été multipliée par 30 au cours des derniers jours.

Hablützel a même confirmé que l’approvisionnement en or était désormais complètement arrêté, puisque les quatre raffineries en Suisse – deux au Tessin, deux en Suisse romande – qui servaient auparavant de fournisseurs, ont depuis fermé.

La fourniture de pièces précieuses de l’étranger a également été interrompue car les sociétés de frappe concernées, principalement des sociétés d’État aux États-Unis, au Canada ou en Afrique du Sud, ne fonctionnent pas actuellement, comme le rapporte Finews.

Deux semaines de métaux précieux seulement

Selon Hablützel, Degussa dispose de réserves physiques d’or en Suisse, qui resteraient suffisantes pendant deux semaines si les ventes restaient inchangées. Après cela, cette entreprise devra également cesser de vendre – car les stocks sont vides. “Nous serons certainement les derniers sur le marché à arrêter de vendre”, a déclaré Hablützel.

Le rapport de la Zürcher Kantonalbank (ZKB) montre à quel point la situation est dramatique. L’institution financière a annoncé mardi avoir “complètement fermé son commerce de métaux”. L’emplacement de leur fournisseur est au Tessin et ils ne peuvent plus produire en raison de la fermeture.

En conséquence, achetez du physique ou des fonds qui possèdent le physique (avec livraison possible), audités ou alors des mines d’or cotées en bourses qui ont de l’or dans le sol, un permis et dans une juridiction saine.

   Envoyer l'article en PDF   

7 réflexions au sujet de « Injections monétaires et fermetures de raffineries »

  • 24 mars 2020 à 22 h 58 min
    Permalink

    Bonjour Olivier.
    Effectivement l’offre se fait rare, et, nous avons le même message que celui d’Orobel, sur AuCoffre.com, en ce qui concerne les livraisons. Par contre on peut toujours acheter/vendre en ligne.
    Aujourd’hui l’or en € a monté de 8% à 1509 (23 h 00).

  • 25 mars 2020 à 9 h 00 min
    Permalink

    a) Il est vrai que les actions sont avantageuses et que c’est l’occasion de les acheter. Mais quelle blue chip va tenir mieux que les autres. Avec 50 % de baisse et un rendement élevé, le pétrolières. b) l’or est effectivement encore à un niveau correct et les chances de hausse sont plus élevées que les risques de baisse. c) la masse monétaire qui va être injectée au niveau mondial devrait générer de l’inflation, car il s ‘agit cette fois de financer des dépenses des ménages et non des reports de dettes avec accessoires. Le risque d’inflation, tant attendu par les collectivités publiques pour amortir les dettes produites par leur incurie, semble donc enfin arrivé. Et on ne voit pas les banques centrales se précipiter pour hausser les taux au moment où l’économie est fortement pénalisée. Les banques centrale agissent exactement de la même façon que jadis la banque centrale d’Union soviétique : financer l’économie à bon compte au mépris (respectivement en l’absence) d’épargne privée. Il faut en déduire que la protection qu’offre l’or est attractive à deux conditions. Primo, il faut acheter de l’or physique. Secundo, il faut s’assurer qu’il existe un marché noir solide pour le cas où les transactions d’or seraient prohibées. En général un tel marché noir est toujours garanti, car il relève des lois de la nature.
    Cordialement

  • 25 mars 2020 à 9 h 08 min
    Permalink

    a) Il est vrai que les actions sont avantageuses et que c’est l’occasion de les acheter. Mais quelle blue chip va tenir mieux que les autres. Avec 50 % de baisse et un rendement élevé, les pétrolières ? Nestlé, qui est une légende (comme l’était swissair) ? b) l’or est effectivement encore à un niveau correct et les chances de hausse sont plus élevées que les risques de baisse. c) la masse monétaire qui va être injectée au niveau mondial devrait générer de l’inflation, car il s ‘agit cette fois de financer des dépenses des ménages et non plus des reporter des dettes avec accessoires. Le risque d’inflation, tant attendu par les collectivités publiques pour amortir les dettes produites par leur incurie, semble donc enfin arrivé. Et on ne voit pas les banques centrales se précipiter pour hausser les taux au moment où l’économie est fortement pénalisée. Les banques centrales agissent exactement de la même façon que jadis la banque centrale d’Union soviétique : financer l’économie à bon compte au mépris (respectivement en l’absence) d’épargne privée. Il faut en déduire que la protection qu’offre l’or est désormais attractive à deux conditions. Primo, il faut acheter de l’or physique. Les créances en livraison d’or ne valent rien, car elle représentent plusieurs fois le marché disponible et ne reposent que sur la faculté d’acheter de l’or en cas de demande physique, ce qui produit une perte chez le débiteur de la livraison. Secundo, il faut s’assurer qu’il existe un marché noir solide pour le cas où les transactions d’or seraient prohibées. En général un tel marché noir est toujours garanti, car il relève des lois de la nature. De ce point de vue, il est préférable d’acheter des petits unités (Vrenli, 1/4 de Krugger, napoléon) qui restent toujours facilement négociable. (On peut même payer le compte au mois chez son épicier avec ces petites pièces .. lequel sera ravi)
    Cordialement

  • 26 mars 2020 à 8 h 05 min
    Permalink

    Est-ce que JNUG a disparu de sur votre radar?

  • 26 mars 2020 à 11 h 00 min
    Permalink

    Bonjour,

    “Cours de l’or et achat d’or.”

    https://insolentiae.com/cours-de-lor-et-achat-dor/

    Un bref article sur les disponibilités actuelles de pièces d’or en France … Les commentaires à lire aussi (complément d’information).

    Sinon, un coup de gueule au passage sur les 2 très fortes hausses des bourses; je trouve cela tout simplement indécent pendant que le monde entier et l’économie réelle se débattent contre cette m…. . Sans compter, comme dirait l’autre, qu’ils ont reçu assez de drogue pure et dure pour se la kiffer dans ‘Le meilleur des mondes’ jusqu’à la fin du siècle.

    Ce qui est probablement certain c’est ‘plus dure sera la chute’.

    Naturellement, je critique pas du tout toutes les aides à l’économie réelle.

    Et Trump ? Le président Trump, quand il ne tweete pas, doit poser des cierges, un tas de cierges, des brouettes de cierges, des tonnes de cierges car novembre approche. Et peut-être même qu’il est en train de racheter des hôtels à Lourdes … C’est ce que je lui conseillerais en tout cas.

    Enfin, je vois quand même un côté positif :

    – substantiellement moins de pollution.
    – substantiellement moins de voitures.
    – substantiellement moins de bruit d’avion.
    – le silence et le chant des oiseaux (et pourtant j’habite à la campagne).

    Il aura fallu cette saloperie pour prendre conscience que l’on peut vivre de façon plus saine. Le monde de demain sera-t-il le même que celui de hier ?

  • 31 mars 2020 à 14 h 49 min
    Permalink

    Bonjour,
    J’aimerais ajouter, qu’en plus du défi d’obtenir de l’or physique en Suisse, encore faut-il trouver un endroit autre qu’un coffre à la banque où le stocker pour l’avoir à portée de main en tout temps.

    https://www.bcv.ch/La-BCV/A-propos-de-nous/Ou-nous-trouver/Nos-agences/Lausanne-St-Francois

    Selon une employée BCV, le lundi 23 mars, au soir, la BCV aurait reçu des directives d’interdire l’accès aux safes pour une durée indéterminée et d’en faire mention, le même jour, sur son site internet.

    La confiance s’étiole par ce genre de procédé idiot qui sera probablement justifié par des mesures de protection du personnel.

    A quand la fermeture de tous les guichets bancaires?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *