Inflation dégonflée volontairement ?

J’avais rédigé un article en janvier 2009 au sujet des méthodes américaines de calcul de l’inflation et du fait que sous l’ère Clinton, l’air de rien, elles furent changée afin de ne pas révéler au public que l’inflation était bien plus élevée que les communiqués officiels ne voulaient le laisser entendre.

Par ce truchement, les salaires n’étaient pas augmentés alors que les prix montaient de manière plus importante.

L’article est à consulter ici: http://blog.crottaz-finance.ch/?p=610

Qu’en est-il aujourd’hui (source dshort) ?

Voici les chiffres officiels

L’inflation annoncée de manière tout-à-fait officielle est actuellement de 1.15%

Et la vision alternative ?

L’inflation semble se trouver plutôt vers 8.5% !!!! (pétrole ? matières premières ?)

Ce n’est qu’une guerre de chiffres. La vérité est très certainement au milieu, mais si tel est le cas, nous sommes en stagflation……

Moi qui suit déflationniste, cela n’arrange pas mes affaires…

En utilisant les données officielles, il est possible de déterminer un graphique qui montre les diverses périodes d’inflations annuelles et les performances de l’indice SP500 durant les mêmes périodes. En ajustant de l’inflation, on obtient le rendement réel du SP500 (sauf que depuis 1982, date de changement de calcul de l’inflation on peut se questionner sur la véracité des chiffres).

Depuis 1985 le SP500 (sans dividendes) a produit un rendement annualisé de +8.7% alors que l’inflation s’est propagée à une moyenne de +3.77% ce qui donne un rendement du Sp500 ajusté de l’inflation de 4.75%. Si les dividendes avaient été réinvestis, le rendement réel aurait été de +6.88%. 

Le même calcul avec les chiffres officieux de l’inflation donnerait autre musique.

   Envoyer l'article en PDF   

8 réflexions au sujet de « Inflation dégonflée volontairement ? »

  • 21 septembre 2010 à 17 h 36 min
    Permalink

    Bonjour Olivier.
    C’est bien de la stagflation. Le pouvoir d’achat a baissé fortement (salaires, retraites dévalués) + prix des produits de 1ère nécessité en hausse.
    C’est bien ce que je pensais déjà à l’époque :

    lelievremilou dit :
    14 janvier 2009 à 12:34

    Bonjour Olivier

    « En conclusion, celui qui me dit que le renchérissement est compensé ou que l’on s’enrichit en plaçant sur un compte épargne aura beaucoup de peine à me convaincre »
    Oui moi aussi, et, je m’en rends compte aussi quand je pousse mon caddy chez Edouard.
    Et pourtant Loïc Labadie essaie d’en convaincre tous ses adeptes.

    Napoléon n’attachait jamais son cheval à un arbre. Mais ça c’est pour une autre raison !

  • 21 septembre 2010 à 19 h 00 min
    Permalink

    Bonjour Monsieur,
    Alors qui avait raison ? Ca vaut bien un petit verre de fondant du Valais lorsque l’on se reverra. Sinon restez déflationniste pour la suisse qui va y entrer lourdement avec son taux de change allucinant. Ceci dit, la richesse de la suisse n’est pas suisse et donc l’impact sera limité. A bientôt, le ski approche.

  • 21 septembre 2010 à 20 h 55 min
    Permalink

    je n’ai pas dit mon dernier mot ! mais bien volontiers pour le verre de fendant du valais. Il y a aussi la petite arvine, l’arvine, le pinot blanc, et quelques vendanges tardives merveilleuses en valais. merci de votre message et vive l’après ski.

  • 21 septembre 2010 à 23 h 54 min
    Permalink

    Chers amis inconnus,

    Donc, plus ça va mal et plus vous vous congratulez !
    “Oui, c’est formidable, on va bien s’écraser, sortez le chariot aux alcools”.

    Au fond, il y a une certaine joie de cancres chez vous, ou un certain cinisme ou bien alors de la classe ?…
    Allez, je choisis la classe, de celle qui chante en pleine tornade que la vie est magnifique.

    Amicalement,
    Pascal

  • 22 septembre 2010 à 9 h 00 min
    Permalink

    Pour l’instant, l’augmentation du prix des matières 1ères est due essentiellement à la spéculation (effet de bulle) et non à un effet de rareté.

    Conclusion, l’inflation masquée que nous subissons n’est rien en regard de celle qui pointe à un horizon de 10 ans quand les pays émergents auront atteint un niveau de vie “à l’occidental”.

    Quant à la déflation, il est illusoire de croire que les banques
    centrales ne sont pas en mesure de la combattre de manière efficace.

  • 22 septembre 2010 à 9 h 06 min
    Permalink

    La déflation c’est ce qui va quand même nous arriver j’en suis sûr, question de temps, la montagne de dettes est trop énorme. Nous verrons.
    Il est illusoire de penser que c’est illusoire de croire……

  • 22 septembre 2010 à 9 h 07 min
    Permalink

    @Pascal.
    comme quand le bateau coule, le capitaine reste à bord et s’ouvre une bonne bouteille

  • 22 septembre 2010 à 10 h 37 min
    Permalink

    Pascal doit vivre sur MARS(MART?!)pour croire qu’il maîtrise mieux la situation en existant dans le “déni”! 🙂

    “Tout notre mal vient de ne pouvoir être seuls: de là le jeu, le luxe, la dissipation, le vin, les femmes, l’ignorance, la médisance, l’envie, l’oubli de soi-même et de Dieu.” (Jean de La Bruyère)

    Santé conservation…

Les commentaires sont fermés.