23 réflexions au sujet de « Coins-market: Crypto-Currency Market Capitalizations »

  • 3 décembre 2013 à 13 h 02 min
    Permalink

    coin-coin ! le coin market, c’est crazy ! ti jou é ti divien riche d’un coup. Y en a combien d’investi là-dedans ? juste pour mesurer l’état du niveau de la connerie humaine ?

  • 3 décembre 2013 à 15 h 17 min
    Permalink

    Ils sont à coin les gars…C’est pas le jeu de l’avion, il y a toute une escadrille !

  • 3 décembre 2013 à 15 h 44 min
    Permalink

    mr crottaz
    croyez vous en ces monnaies de substitution ????

  • 3 décembre 2013 à 16 h 08 min
    Permalink

    Pas du tout..rien de tangible, crées de rien..du vent… mais tant que les gens y croient ça aura de la valeur (comme les monnaies fiduciaires)

  • 3 décembre 2013 à 16 h 14 min
    Permalink

    Bon ! Je retourne me cacher dans mon coin !

  • 3 décembre 2013 à 16 h 19 min
    Permalink

    comment faire tourner un belge dans un igloo?
    on lui dit qu’il y a une frite dans un coin.

    ça marche aussi avec un investisseur et un bit-coin

  • 3 décembre 2013 à 18 h 48 min
    Permalink

    Les “xxx-coins” ne seront jamais des “monnaies”; tout au mieux des supports d’investissements spéculatifs. Comment une entreprise pourra-t-elle se couvrir avec des volatilités pareilles ? Quelle boite de factoring acceptera vos créances ? etc…

  • 4 décembre 2013 à 8 h 36 min
    Permalink

    Le Bitcoin a certaines propriétés qui justement font sa valeur :

    * Décentralisé
    * Transactions irréversibles presque instantanées à très faible coût en tout temps et sans passer par un tiers
    * Masse monétaire limitée et définie à l’avance (pas de crédit illimité comme c’est le cas actuellement)
    * Très facile à automatiser pour un site marchand sur le net

    Personnellement je fais plus confiance aux maths qu’aux humains, j’ai choisi mon camp 😉

  • 4 décembre 2013 à 15 h 45 min
    Permalink

    moi je fais surtout confiance à ce que me dise mes clients et mon assurance crédit… Si vous me trouvez des banquiers capables de me vendre des couvertures de change sur bitcoin faites moi signe… Tant que ça n’existera pas, le bitcoin restera juste un délire libertarien pour faire joujou.

  • 4 décembre 2013 à 16 h 22 min
    Permalink

    confiances aux clients (les banques ?) les assurances crédits ? je ne comprends pas tout.
    Votre prénom …où ? qui êtes-vous ? un désinformateur ?
    les crises.fr parlent aussi de monsieur Chevallier me semble-t-i l

  • 4 décembre 2013 à 17 h 22 min
    Permalink

    Ce que j’écris dans ce post, c’est que le bitcoin ne servira à rien tant que mes clients n’accepteront pas de factures exprimées en bitcoin, et que les boites de factoring n’accepteront pas ces factures pour me fournir du cash exprimé dans ma devise locale.

    J’imagine mal une station service Shell aller acheter son gazole à une raffinerie Total en bitcoin, raffinerie qui ira ensuite prendre une couverture de change vis à vis de ses achats de pétrole en USD. C’est beau de rêver néanmoins 😉

  • 5 décembre 2013 à 15 h 59 min
    Permalink

    Dreamer, là aussi, excusez-moi mais je n’ai pas compris un mot de votre commentaire. Vous pouvez expliquer à nouveau? Merci! 🙂

  • 5 décembre 2013 à 17 h 25 min
    Permalink

    Qu’est-ce que vous ne comprenez pas ? “factures” ? “factoring” ? “couverture de change” ? Manifestement peu de gens ont déjà géré une trésorerie de manière sérieuse sur ce blog (ce sont des termes de base utilisés dans l’exploitation courante d’une entreprise)

    Vous trouverez les réponses avec google.

  • 5 décembre 2013 à 17 h 29 min
    Permalink

    Si je gérais ma tréso comme les banques centrales je serais en faillite

  • 5 décembre 2013 à 21 h 42 min
    Permalink

    Dreamer vous dites “Manifestement peu de gens ont déjà géré une trésorerie de manière sérieuse sur ce blog …” alors que moi je vous demande de m’expliquer ce que vous dites et qui est incompréhensible pour moi, universitaire simplet!

    Ce blog n’est pas là pour comptabiliser les intervenant sachant gérer une trésorerie de manière “sérieuse” comme vous semblez humblement le faire… Ce blog n’est pas un club fermé et huppé!

    Je ne cède pas à ceux qui se croient au-dessus de la mêlée, j’en ai trop connus et vus dans ma carrière et vous ne m’impressionnez guère. Je vais dans le même sens qu’Olivier mais plus loin encore: Au lieu de vous dispersez sur ce blog sans valeur allez donner vos leçons de gestion sérieuse de trésorerie non seulement auprès des banques centrales mais également auprès des banques systémiques qui ne manquent pas d’être arrogantes, même en faillite et avec l’argent des Etats et qui n’ont toujours pas fait les réformes pour diminuer les risques de l’effet levier(excellent outil pour gérer une trésorerie sérieusement…)et qui pour la plupart seront de toute façon en faillite. Probablement en 2014?

    Lestez-vous, car vous montez un peu trop haut… 😉

  • 6 décembre 2013 à 16 h 52 min
    Permalink

    Attention Laurent c’est qui dit qui est…
    Quelle légitimité a ce monsieur pour critiquer le bitcoin ( que je défends point !) sachant qu’il est le système lui-mème et que sa
    Monnaie il la créé depuis rien

  • 7 décembre 2013 à 3 h 19 min
    Permalink

    @ dreamer
    Vous parlez de factoring (affacturage en vieux français!), mais vous datez! Pourquoi pas l’escompte, ou l’antichrèse…

    Depuis que je lis ce blog (Olivier Crottaz est revenu, YES!), j’ai commencé à comprendre que la banque à papa chez qui je dépose mon argent est un gadget pour les banquiers de la City. Sauf quand ils utilisent l’agence du coin avec vos malheureux euros en gage des opérations ahurissantes faites sur les dérivés de crédit.
    Il y a longtemps que chez Goldman Sachs, on nage dans les dérivés de crédits, les dérivés de dérivés…

    Alors le bit-coin n’est qu’un phénomène de plus, une petite bulle vis-à-vis des autres, mais qui va éclater un peu avant les autres (et comme les autres)

  • 7 décembre 2013 à 11 h 18 min
    Permalink

    Merci cicero, j’avais oublié le mot affacturage ou antichrèse( abandon des revenus d’une propriété fait par un débiteur à son créancier; du grec ancien α ̓ ν τ ι ́ χ ρ η σ ι ς « usage d’une chose pour une autre », en usage juridique depuis 1603 par Peleus sous le nom de Actions forenses. Peleus nom emprunté à Pélée fils d’ Eaque , roi d’Egine. Il était l’un des Argonautes qui accompagnaient Jason sur la quête de la Toison d’Or…. (Homère)!)

    On parle beaucoup du Bitcoin, mais jamais personne ne parle des rigolos qui l’ont mis en place…. Mafia banksters? Probablement et non un pauvre japonais qu’on n’a jamais vu ni entendu… 😀

  • 10 décembre 2013 à 0 h 36 min
    Permalink

    Oooups ! je me suis planté de file !
    Donc … :

    Salut Olivier,
    Je me permet de vous donner quelques informations « concrètes » sur les crypto-monnaie.
    Il y a beaucoup du mythe et l’incompréhension amène à la peur et la méfiance.
    Quels sont les avantages de ces monnaies de Geeks?
    1) les crypto-monnaies sont émisent en quantité limité
    – 21 million pour le BTC
    – 84 million pour le LTC
    2) Les crypto-monnaies sont insaisissables (si tenté qu’il soit possible de savoir que vous en possédiez ?!)
    3) Si vous ne le « déclarez » pas, personne ne peut savoir que vous possédez de cette monnaie.
    4) Le transfert de crypto-monnaie se fait en dehors des systèmes bancaires et financiers. Le réseau de transaction se crée lors de la création de la monnaie, c’est la récompense qui est donnée à ceux qui investissent dans ce réseau.

    Je me suis investi -en terme de réseau- plutôt sur le LTC (Litecoin) pour les raisons suivantes : monnaie plus « légère », la transaction est plus rapide qu’avec le BTC et il n’est pas encore à la mode bien qu’il suive les fluctuations des cours du BTC.

    Vous avez plusieurs crypto-monnaies (une centaine environ) mais il s’agit souvent de clone de BTC ou LTC. Il y a quelques originalités sur certaines. Les premières cripto-monnaies sont mortes de leurs belles morts (il s’agissait de prototypes) … suite à des défauts, problèmes … Le BTC et le LTC sont les premières crypto-monnaies au point et qui ont réglé les erreurs de jeunesses des crypto-monnaie prototypes.

    Pourquoi je m’intéresse à la crypto-monnaie ?
    Je pense que les états sont allés – et vont continuer à aller – trop loin dans le contrôle des individus et que leur emprise est uniquement lié au monopole de leur monnaie par l’intermédiaire du système bancaire – Grand Collaborateur Zélé -.
    Les crypto-monnaie n’ont pas plus de valeurs que les monnaies fiduciaires, mais elles ont des avantages décisifs, et notamment, l’immense avantage de ne pas être contrôlées par les états, elles ont une dimension internationale native, sont cryptée – donc difficilement inspectable ! et utilise leurs propres réseaux pour réaliser et vérifier des transaction sur l’ensemble du globe.
    L’envolé du BTC (bitcoin) c’est fait en 2 étapes :
    1) lors du black out de la BCE sur Chypres, certains Russes se sont servis du BTC pour sortir leur argent (une transaction en BTC ne peut être empêchée, elle emprunte les réseaux informatiques et est entièrement cryptée – elle peu se réaliser d’un ordinateur privé à un autre, d’une tablette à un PDA … tout ce qui a un µprocesseur avec de la mémoire peut recevoir une transaction.
    2) Suite à la saisie du compte BTC du propriétaire du site The Silk Road par le FBI, l’agence américaine s’est rendue compte que les 80 millions de dollars de BTC (le BTC était à 80 USD, il est maintenant à 900 USD) sur ce compte ne pouvaient être utilisés sans la clé de cryptage de son propriétaire. La cerise sur le gâteau .. je vous la donne, si le propriétaire du compte BTC a fait une (ou plusieurs) copie de sauvegarde de son compte BTC (ailleurs, dans un serveur ou un téléphone ..), celui-ci, une fois sortie des ennuis judiciaires (par la grande ou petite porte .. peu importe) il peut utiliser sa clé sur n’importe laquelle de ces sauvegardes de compte pour retrouver l’intégralité de ses BTC !!!!

    Ah… j’oubliais, les cryptages utilisés sont très, très lourds et ne sont pas cassables car sécurisés à plusieurs niveaux .. à l’échelle du réseau !

    J’espère que ce petit mémo vous aidera à mieux comprendre ce phénomène qui est, selon moi, le futur de la monnaie.

Les commentaires sont fermés.