CRB index is at the lowest level

Here is a long term chart (1914 – today)of the CRB Index (end of month) (LOG).

It represents a basket of 19 different commodities. Agricultural products and energy account for 80% of it and metals 20%.

We are approaching a major low so the end of the commodities bear market. Low prices are destroying supplies so when the current recession/depression will end, this index will start a new bull market.
Time to put commodities producers on your radar so you know in advance what to buy when it will be time to do so.

Elliott Wave Analysis (made by one of my closest friend Mr H., thanks to him)

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

Les robots dirigent le trading

Et si la récente hausse des marchés n’était que le fait de programmes d’achats ? Quand j’écris programmes, je parle de programmation, de robots ou d’ordinateurs.

Lors d’un échange ce matin, mon ami Pascal a soulevé un point très intéressant. Et si les robots traders achetaient simplement parce qu’ils se trompent en analysant les données reçues ?

Lire la suite

Smart Money Flow ou le flux de l’argent intelligent

 

L’indice de la “Smart Money” représente l’indice de l’argent intelligent (les professionnels ), ceci en opposition à la “Dumb Money” qui montre celui l’argent stupide (qui semble être celui de la foule).

Quand la Smart Money quitte le marché, il faut s’inquiéter, cela anticipe une correction (voir graphique ci-dessous)

 

Un autre graphique très intéressant est celui des heures de trading.Le public se montre le plus actif près de l’ouverture (première heure de trading, en rouge)

Les professionnels sont plus actifs à d’autres moments (entre 11h00 et midi en vert) et en particulier au cours de la dernière heure de négociation en violet.

Ci-dessus, les lignes cumulatives de chacun comparées à l’indice Dow Jones.

Qu’observe-t-on ? Les professionnels sont vendeurs.

 

Happy trading

   Envoyer l'article en PDF   

Gestion passive ! Gestion soumise ?

Depuis des lustres, les caisses de pension, les portfolios managers ne jurent que par la gestion passive.

L’idée (noble) est – qu’à la fin – les risques pris en se détachant des indices par une gestion active n’apportent pas le supplément de rendement escompté (appelé alpha).

En conséquence, on a assisté à des mouvements de capitaux ENORMES de la gestion active vers la gestion indicielle passive.

 

On économise aussi des frais de gestion et du personnel…sauf qu’à force de vouloir minimiser le risque on en prend de plus en plus. Pourquoi ?

Parce que même si vous détenez le plus beau des titres avec la meilleure gestion, le plus beau management, mais qu’il fait partie d’un indice, si la correction s’enclenche et que les “investisseurs” allègent les positions, ils vendront les indices !

Et par ricochet ou effet domino, tous les titres de l’indices (bon ou mauvais, bas ou haut).

Je pense donc qu’aujourd’hui, il faut fuir les indices et les modes et investir hors marchés standards.

 

   Envoyer l'article en PDF   

Gold, after the measures of sentiments, here is the technical view

After my last article where I was showing that the positive sentiments on gold were at the lowest, here is a new comment on the technical reality.

As the sentiments are at the lowest, the contributors are playing their feelings on the metal and are taking positions in the way of their own anticipations, this seems totally logical !

It generates sometime exaggerations and induces Buy or Sell signals.

It sends us backward to past situations.

First of all the graphs:

Hedge Funds are now short !

The commitments of traders (COT)

explanations here : https://en.wikipedia.org/wiki/Commitments_of_Traders

And non-commercials going into negative zone too

And comparison with the GLD’s behaviour (SPDR Gold Shares) ETF sur l’or : https://en.wikipedia.org/wiki/SPDR_Gold_Shares

And especially the percentage bulls on mines

Conclusion – if History can teach anything to us – the last time when the net short on gold were like this was in 2001 and what happened to gold ?

 

For those who are positive on gold and mines and interested (do your own due diligence) in a stock (developer), I have a stock which can be a very good play for the next rebound

(If you would like to contact me to know more about this company, feel free: stock@crottaz-finance.ch

Happy investing

You can follow me on twitter : https://twitter.com/crofin67

   Envoyer l'article en PDF   

Or métal : Après les mesures de sentiments, voici la technique

Pour faire suite à mon dernier article où je vous montrais que les sentiments positifs sur l’or étaient au plus bas, voici un billet sur la réalité technique.

Comme les sentiments sont au plus bas, les intervenants appliquent donc leurs “feelings” sur le métal et prennent des positions dans le sens de leurs anticipations, ce qui semble assez logique.

Cela se traduit parfois par des exagérations qui provoquent des signaux d’achats ou de ventes.

Cela nous renvoie à des situations passées.

Tout d’abord les graphiques:

Les hedges funds qui sont passés shorts….

Ensuite le COT (commitment of traders) (short aussi)

Tout est expliqué ici: http://www.broker-forex.fr/cot-report.php

Et les non-commerciaux qui passent aussi en zone négative

et en comparaison avec l’évolution du GLD (SPDR Gold Shares) ETF sur l’or : https://en.wikipedia.org/wiki/SPDR_Gold_Shares

et surtout le pourcentage de “bulls” sur les mines

En conclusion – et si l’histoire doit nous servir de guide – la dernière fois que les shorts nets sur l’or était de sortie, ce fût en 2001 et que s’est-il passé sur le métal précieux ?

 

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

L’or dans les starting blocks comme en 2008 ?

Le graphique ci-dessus affiche une période de 20 ans (en hebdomadaire)

On constate quelques simitudes avec 2008, avant la forte hausse du métal jaune.

La seule différence est que le tendance haussière a été cassée. En cas de remontée dans le canal, on pourra considérer que c’était un faux signal.

Du point de vue des stochastiques, RSI et MACD, on constate que c’est vraiement très semblable. Envisager que l’or a effectueé sa consolidation avant de repartir à la hausse est une possibilité très grande.

   Envoyer l'article en PDF