Long term #gold, #silver and #mining co

A short article with several long term graphs.

First one: Gold

Second One : Silver

Third one : Gold / silver ratio. The recent silver run (and gold pullback) brought the ratio back to the 70s

Number 4 : The Barron’s gold Mining index is back up but still did not break the 2011 top.

The last one (and probably the most important to me) : The Barron’s Gold Mining index divided by the gold price.

It shows you how cheap mining companies are !

Happy Investing

Do not hesitate to contact me if you would like some gold stocks ideas (do not forget to read my disclaimer)

   Envoyer l'article en PDF   

Les matières premières montent (si vous ne l’aviez pas remarqué)

Les taux montent (un peu aux USA), mais restent toujours négatifs en Europe notamment (jusqu’à 10 ans en Allemagne et 50 ans en Suisse)

Et malgré la récente “hausse” les taux restent encore historiquement bas

Par contre, du côté des matières premières, c’est littéralement l’envolée. Il suffit de regarder depuis une année.

Voici les graphiques du CRB (dont la composition est très produit pétrolier)

La question qui est en suspens, c’est savoir si cette hausse va perdurer ou si celle-ci va s’arrêter.

Il semble que les prix montent à cause des difficultés d’approvisionnement (notamment depuis la chine) Pas plus tard qu’hier le patron d’une entreprise de peinture me raconte qu’il est désormais difficile d’obtenir du placoplâtre, que les délais s’allongent et les prix montent. Il va devoir répercuter cette hausse aux clients.

C’est la même chose pour les pièces des vélos électriques etc.

Et si tout cela n’était pas dû à une surchauffe de l’économie, mais plutôt à un manque de production ?

Cela va engendrer encore et toujours des grandes luttes au sujet du pouvoir d’achat et de la perte de valeur des monnaies fiduciaires.

   Envoyer l'article en PDF   

Les titres aurifères sont bon marché (#gold #stocks)

A mon papa,

Comme vous l’avez certainement remarqué, les actions minières or ont beaucoup baissé.

J’attribue cette baisse à une sortie massive des ETF et fonds, car ce sont les grands titres qui ont corrigé. A contrario, les plus petites capitalisations ont assez bien résisté, ces dernières ne figurant pas dans lesdits indices.

Le premier graphique montre le ratio Price / Net Asset Value (cours divisé par la valeur d’inventaire nette). Ce même ratio vient d’atteindre ses niveaux bas de 2013 à 2019.

Le deuxième graphiques montre à combien de prime ou d’escompte traitent les titres par rapport à l’or. Les titres traitent à 18% d’escompte en moyenne

Lire la suite

Qu’est-il arrivé à l’or ?

Je serai un peu plus absent ces temps pour des raisons familiales. Je suis quand même tombé sur un article intéressant

source : https://theirrelevantinvestor.com/2021/02/26/what-happened-to-gold/

Si vous alliez dans un laboratoire pour construire un optimiseur de prix de l’or, vous aurez besoin de d’une certain nombre de choses :

  • Un dollar en baisse
  • Perspectives d’inflation à la hausse
  • Impression d’argent
  • Des bilans de banques centrales en expansion
  • Des déficits budgétaires qui augmentent
  • De l’agitation politique

Toutes ces choses étaient en place au cours des derniers mois, et pourtant l’or a fait le contraire de ce que vous vous attendiez à ce qu’il fasse. Il est en baisse de 9 % au cours des 6 derniers mois, et il est inférieur de 15 % à ses sommets d’août.

L’or pourrait se rallier sur l’un des éléments que j’ai mentionnés. Les six étaient même en place en même temps. mais l’or n’a pas pu s’écarter de son chemin baissier.

Le dollar est proche de ses plus bas niveaux pluriannuels, et l’or ne peut pas se en tirer un bénéfice..

Les anticipations d’inflation sur 5 ans sont à leur plus haut niveau en 5 ans, et l’or ne peut pas se redresser.

L’impression d’argent se fait à un rythme sans précédent, et l’or ne peut pas faire de rally.

Le bilan de la banque centrale augmente également à un rythme sans précédent, et l’or ne peut pas se redresser.

Le déficit augmente…

…comme notre dette vis-à-dire le PIB…

…ainsi que l’écart entre nos dépenses et nos revenus. Et l’or ne peut toujours pas faire de rally.

On dit que l’or se porte bien lorsqu’il y a des troubles politiques. Eh bien, le jour de la profanation du Capitole, l’or a chuté de près de 2 %. Deux jours plus tard, il a chuté de plus de 3 %.

Les derniers mois ont été la tempête parfaite pour l’or. Mais même avec le vent à l’arrière, il a coulé au fond de l’océan.

Que s’est-il passé ?

J’ai quelques idées. Nous avons toujours dit que l’or marche au rythme de son propre tambour. Peut-être que les histoires que nous avons attribuées à ses mouvements de prix n’étaient que cela. Peut-être que l’or peut monter et descendre et évoluer latéralement dans n’importe quel environnement de marché. Ou peut-être que l’or, malgré sa hausse de météorite parallèlement à l’inflation dans les années 1970, ne protège-t-il pas vraiment contre l’inflation ?

Voici Peter Bernstein, de The Power of Gold :

Le coût de la vie a doublé de 1980 à 1999 – un taux d’inflation annuel d’environ 3,5 % – mais le prix de l’or a chuté d’environ 60 %. En janvier 1980, une once d’or pourrait acheter un panier de biens et de services d’une valeur de 850 $. En 1999, le même panier coûterait cinq onces d’or.

L’idée que l’or protège contre le déclin de la monnaie papier ou l’avilissement du dollar est une très bonne histoire, qui a intuitivement du sens pour tout le monde. Mais peut-être que ce n’est tout simplement pas vrai ?

Et si Bitcoin était vraiment le nouvel or ? Stanley Druckenmiller, l’un des meilleurs macro traders de tous les temps, pense que c’est une possibilité. Paul Tudor Jones, un autre macro-investisseur légendaire est dans le même bateau.

Le 6 janvier, le jour où le Capitole a été pris d’assaut, le Bitcoin a brillé, pas l’or. Le premier a gagné 9 % ce jour-là tandis que le second a chuté de 2 %.

Ou peut-être que je me fais des histoires. Peut-être que l’or recule juste avant sa prochaine étape plus hausse. C’est certainement une possibilité.

Je suppose que le temps dira si l’or est cassé, ou s’il ne fait que reprendre son souffle.

Quoi qu’il en soit, vous ne pouvez pas vous empêcher de remarquer à quel point ce récent déclin est inhabituel compte tenu du fait que l’or n’a pas évolué vers le haut alors que tout disait qu’il devrait le faire.

   Envoyer l'article en PDF   

Ohé ohé du métaux !

Très récemment, la Chine a fait un pied de nez aux américains en leur rappelant que les terres / métaux rares se trouvent surtout en Chine.

https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/terres-rares-pekin-tente-par-un-nouveau-bras-de-fer-avec-washington-1290788

https://www.europe1.fr/emissions/L-edito-eco2/la-chine-durcit-le-ton-sur-les-terres-rares-strategiques-pour-les-armees-du-monde-entier-4025775

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/chine-monopole-production-terres-rares-51380/#:~:text=Ils%20contiennent%20les%2017%20terres,le%20niobium%20et%20quelques%20autres

Il semble que – depuis que les démocrates sont au pouvoir – des tensions apparaissent avec la Chine, mais on assiste plutôt à des tensions sur les taux d’intérêts.

Il est très intéressant de constater les répercutions sur les cours des métaux dit rares (mais pas tous inconnus). Les cours flambent littéralement, voici quelques exemples:

Lire la suite

#Uranium : Flux de fonds en arrivée

Voilà déjà pas mal de temps que je vous parle de l’uranium.

Dernièrement, les titres sont montés car les ETF URA et URNM ont reçu des souscriptions assez importantes et ont dû acheter des titres dans le marché.

Pour mémoire, voici les deux ETF URA (taille 275 M de USD) et URNM (taille 62 M de USD).

Concernant les titres individuels, je vous laisse regarder dans les ETFs directement pour obtenir une liste.

Concernant les flux de fonds, ils sont donc en augmentation.

et TD anticipe un déficit de production (comme je l’ai souvent évoqué).

ainsi que Cannacord (lien pour l’étude complète : ici)

Pour relire tous mes articles sur l’uranium : https://www.crottaz-finance.ch/blog/tag/uranium/

Je vous renvoie à mon disclaimer sur les investissements

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

#silversqueeze 2 : Le retour de bâton

Comme mentionné dans mon article précédent (silversqueeze) nous avons assisté à des achats massifs de silver, notamment physique.

Les primes se sont littéralement envolées, tout comme le cours du silver papier.

Comme on peut le remarquer la hause de 25 à environ 30 a tété rapide, mais la chute derrière aussi.

Lire la suite

#Silversqueeze

Voici le nouvel Hashtag qui fait fureur ce week-end sur les réseaux sociaux

Quesako ?

Comme vous avez pu le lire dernièrement les petits porteurs se liguent en masse contre les hedge funds notamment pour leur faire mal.

Mon article de la semaine dernière : https://www.crottaz-finance.ch/blog/short-squeeze-gamestop/

Non content d’avoir fait plier les hedge funds (malgré les tentatives des courtiers comme Robinhood et TD de restreindre les transactions, ce qui est illégal et sera poursuivi par des avocats). Je me permets d’ajouter que probablement ces restrictions étaient plus pour se sauver eux-mêmes de pertes que les hedge funds directement (ou les deux). La réaction ne s’est pas faite attendre, les investisseurs cherchant sur google comment fermer leur compte chez les “brokerage firms”.

Il semble que les pertes pour les gros spéculateurs atteignent quelques 55 milliards de USD. Le fonds Melvin affichent un résultat de -50% depuis le début de l’année !

Désormais, les robins des bois semble vouloir s’attaquer à l’argent métal ! Les comptes des réseaux sociaux Twitter et Reddit explosent le nombre des abonnés. r/wallstreetbets vient de passer de 4 millions d’abonnés à 7,4 millions (en augmentation constante)

On a eu déjà une escarmouche fin de semaine dernière avec un petit “short squeeze” sur First Majestic Silver”

Lire la suite

Les principales monnaies face à l’or dans le temps

L’année 2020 étant terminée, voici un graphique représentant la perte de valeur de quelques monnaies par rapport à l’or sur le temps.

Probablement un graphique qu’aucune banque centrale ne publiera.

Le franc suisse, la moins mauvaise monnaie du monde, a perdu près de 93.6% de sa valeur en 120 ans.

Le mark allemand, maintenant euro, est par deux fois est tombé à zéro durant cette période.

Depuis 1948, c’est la deuxième moins mauvaise monnaie avec une perte de valeur (par rapport à l’or) d’un peu plus de 95.5%.

Quant au dollar américain, première monnaie de réserve, sa perte de valeur est de 98.9% !!!

Qui a dit que l’or est une relique barbare ? Qui dit que l’or n’est pas une valeur refuge ? Qui dit que l’or n’est pas une monnaie ?

Mais la question finale à se poser est : “Comment conserver son pouvoir d’achat dans le temps ?”

   Envoyer l'article en PDF   

Podium pour le Vanadium

Il est possible de lire un grand nombre d’article sur le Vanadium et sur le potentiel de ce métal. Mais qu’est-ce ?

Le vanadium est l’élément chimique de numéro atomique 23, de symbole V.

C’est un métal rare, dur et ductile que l’on trouve dans certains minerais. Il est principalement utilisé dans les alliages : Wikipedia

Avant d’aller dans le vanadium industriel, il est à noter qu’en consommer provoque des bienfaits notamment pour le diabète etc. : https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=vanadium_nu

Revenons au vanadium Industriel. Désormais. Il est utilisé pour les batteries appelées notamment vanadium redox battery (VRB), also known as the vanadium flow battery (VFB) or vanadium redox flow battery (VRFB).

Il semble que cette solution peut être supérieure aux batteries ion : https://energypost.eu/can-vanadium-flow-batteries-beat-li-ion-for-utility-scale-storage/

Lire la suite

L’argent, l’or du pauvre (update 1)

L’adage qui dit que – parce qu’il est moins cher en terme de prix pour une once – l’argent est l’or du pauvre a du sens, mais pas seulement.

Je vous avais déjà écrit un article en juin 2020 avec ce titre : https://www.crottaz-finance.ch/blog/largent-lor-du-pauvre/

L’argent est industriellement utilisé (plus que ne l’est l’or qui est pour grande partie du stockage (réserve monétaire, de guerre ou assurance contre l’inflation)).

L’argent monte aussi mais de manière assez différente et n’a toujours pas rejoint ses plus hauts historiques

Un indicateur historique parmi d’autres est le ratio or divisé par argent (gold/silver ratio). On peut ainsi essayer de connaître la sur ou sous évaluation d’un métal par rapport à l’autre.

L’argent est donc sous-évalué sur cette base comparative. Il est donc possible d’acheter de l’argent physique (TVA en Suisse au contraire de l’or) ou des actions minières (voir mes articles précédents).

Voici une liste de titres avec les coûts d’extraction et les Free Cash Flow

Ou au travers d’un ETF comme SILJ https://www.etf.com/SILJ#overview

Happy silver Investing

   Envoyer l'article en PDF   

L’Uranium décolle

Je vous ai écrit en début d’année quelques articles sur l’uranium et son potentiel (hors débat écologique).

Le lien pour tous les articles uranium : U3O8

Voici le moment de faire le point.

Pour mémoire, les grandes mines ont été fermées parce que le prix de l’uranium étant bas, il n’était pas intéressant d’exploiter.

Le secteur semble vraiment en hausse depuis mes interventions et cela semble continuer. Le manque de production (écart entre offre et demande se creuse avec le temps qui passe et cette commodité revient au centre des réserves stratégiques : https://smallcaps.com.au/uranium-stocks-take-off-us-senate-committee-strategic-reserve/ le sénat américain ayant suivi Trump dans cette voie.

Lire la suite

Marché des actions USA des indicateurs inquiétants

Comme je vous l’ai mentionné déjà plusieurs fois, les valorisations sont élevées sur le marché US.

Ces P/E élevés sont certainement le fait d’avoir en face des taux extrêmement bas, voire négatifs.

Cet environnement biaise totalement la valeur des actifs.

Autre conséquence, les investisseurs prennent de plus en plus de risques alors que les titres continuent de monter dans un environnement de baisse des bénéfices.

Ils achètent les titres au plus haut (les technos en exemple ci-après) alors que le momentum global annonce la baisse (advance / decline line). En résumé, ils achètent les grandes capitalisations technos (FOMO = Fear Of Missing Opportunity)

Lire la suite

Vaccin trouvé ! Le monde est sauvé !

Ce jour les marchés sont à la fête, le vilain Covid19 va trépasser grace au vaccin de la multinationale Pfizer.

Juste après cette annonce – qui fait littéralement bondir les indices – le Dr Fauci s’empresse de dire que Moderna va aussi avoir son vaccin (normal Fauci est actionnaire de Moderna).

Et les matières premières défensives chutent fortement. L’or et l’argent sont tabassés.

Lire la suite

Résultats de la BNS

La BNS vient d’annoncer ses résultats pour le premier semestre.

Je cite : Cette performance en demi-teinte s’explique par les positions en monnaies étrangères qui ont affiché une perte de 6,8 milliards de francs, explique la BNS.

Parallèlement l’or, qui plus que jamais continue de jouer son rôle de valeur refuge dans les moments difficiles de la conjoncture mondiale, a dégagé une plus-value de 7,1 milliards francs (contre 2,8 milliards au trimestre précédent). De leur côté, les positions en francs ont permis d’engranger un bénéfice de 0,6 milliard de francs, alors que le produit retiré sur les intérêts et les dividendes s’est établi respectivement à 4,1 milliards (2,1 milliards au trimestre précédent) et à 1,8 milliard de francs (0,7 milliard).

Au total les pertes de change ont atteint 19,1 milliards de francs.

J’ai pu lire sur internet que le bénéfice était notamment dû aux encaissements sur les intérêts négatifs. Quelle blague ! C’est surtout l’or qui a permis de compenser les pertes de change.

Cette position or qui représentait (au 31.12.2019) seulement 5.7% du bilan a permis d’engranger 7,1 milliards. Dommage que la banque centrale suisse s’entête à ne vouloir accumuler que des monnaies fiduciaires !

D’ailleurs parlons-en !

En un mois (mai à juin) la détention de monnaies étrangères a augmenté de 34 milliards alors que les monnaies baissent. Petite déduction, la BNS continue d’accumuler des dollars et des euros.

Résultat le bilan explose (graphique fin mai, on se situe donc à 130% du PIB aujourd’hui)

Imaginez si le PIB chute ?? Le ratio monte !

La BNS est en train de jouer sa crédibilité !

https://www.swissinfo.ch/eng/business/monetary-policy_snb-s-swollen-balance-sheet-poses-risk-to–credibility-/45740088

   Envoyer l'article en PDF