History of world currencies vs gold

From 1900 to the end of 2019, all currencies lost their value relative to gold.

The British Pound lost 99.63% and the US dollar 98.64%. Even worse, for the Japanese Yen and the French Franc.

The German currency lost its value completely twice and is about to go for a third time !

The German Mark called the Goldmark (backed by gold) was introduced in 1873. With the outbreak of World War I, the Mark was taken off the gold standard and became the Papiermark and briefly the Rentenmark in 1923.

The German currency lost all of its value.

From 1924, a new currency appeared, the Reichsmark. The German currency also lost all of its value and disappeared in 1945.

In 1948, a new currency appeared, the Deutsche Mark. In 1999, this currency became the Euro (at a rate of 1.95583 DM for one €). The German currency will probably lose all of its value for the third time. So far, it has lost 94.9% of its value relative to gold.

What about the Swiss Franc, the strongest currency in the world? 

The mighty Swiss Franc has lost 92.69% of its value relative to gold during the period 1900-2019.

So, gold, the “barbarous relic” has proven to be really useful to keep the purchasing power over the years.

All my english articles : https://www.crottaz-finance.ch/blog/category/english/

   Envoyer l'article en PDF   

Le SP500 à se faire peur

En janvier 2020, je vous avais écrit un article qui suggérait de vendre le SP500 et d’acheter de l’or et des mines d’or.

Le marché des actions américaines avait plongé violemment par la suite (mars), les actions minières aussi et l’or brièvement. Aujourd’hui, après l’énorme rebond du marché américain depuis les plus bas, quelle est la situation ?

  • Le SP500 est à – 4,1% (après avoir passé par -35%)
  • Les actions minières (GDX) sont à + 14.2%
  • L’or est à + 7.9%

Parfois quelques graphiques parlent plus que des mots. Ci-après 3 graphiques qui font vraiment peur pour ceux qui restent investis dans le SP500.

Le ratio Put/Call est au plus bas des plus bas

Beaucoup des titres du SP500 affichent un RSI supérieur à 70 (niveau sur-acheté), le nombre de titre au dessus de leurs moyennes mobiles à 50 jours est au plus haut depuis 20 ans et c’est le plus grand rally de hausse de l’histoire.

Les petits traders ont acheté des calls comme jamais (très mauvais signe pour une continuation de la hausse)

Ce dernier graphique me fait penser à l’abréviation FOMO (Fear of Missing Opportunity) qui est le fait d’acheter à n’importe quel prix par peur de rater la hausse.

   Envoyer l'article en PDF   

L’argent, l’or du pauvre

L’or étant assez cher, il est possible d’acheter un autre métal précieux qui a aussi un cours “monétaire” : L’argent métal

Pour la Suisse : Il n’y a pas de TVA sur les achats / ventes d’or, mais sur l’argent oui (TVA 7,7% à ce jour)

Pour comprendre la relation entre l’argent et l’or, on peut déjà se pencher sur le ratio qui les lie.

Ce dernier a oscillé (en moyenne) entre 50 et 80, mais dernièrement il a battu tous les records, montant allègrement au dessus de 110

Lire la suite

Hyperinflation in Venezuela

In case of hyperinflation, which is a loss of confidence in the currency, nothing will protect your purchasing power better than precious metals.

Thanks to my friend H., we can just have a look at Venezuela. The country went from one Bolivar to another one : The Bolivar, to the Bolivar fuerte in 2008 (at the rate of 1 for 1,000) and to the Bolivar soberano in August 2018 (at the rate of 1 for 100,000).

The purchasing power of the currency is plunging, collapsing

Lire la suite

CRB index is at the lowest level

Here is a long term chart (1914 – today)of the CRB Index (end of month) (LOG).

It represents a basket of 19 different commodities. Agricultural products and energy account for 80% of it and metals 20%.

We are approaching a major low so the end of the commodities bear market. Low prices are destroying supplies so when the current recession/depression will end, this index will start a new bull market.
Time to put commodities producers on your radar so you know in advance what to buy when it will be time to do so.

Elliott Wave Analysis (made by one of my closest friend Mr H., thanks to him)

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

Les indices / ETFs juniors ne le sont pas vraiment

Les deux ETF Miniers les plus connus sont le GDX et le GDXJ (Vaneck). Ces ETFS – de tailles respectables – sont composés de minières. Le GDX avec de grands producteurs et les GDXJ soi-disant avec des juniors. Nous allons voir plus bas que ce n’est pas vraiment le cas pour ce dernier et que comparer une société junior au GDXJ n’est pas tout à fait correct. (merci à Heinz pour l’idée de cet article)

Voici les deux “fact sheets”

Lire la suite

De l’uranium physique dans votre portefeuille ?

Plusieurs fois sur ce blog, j’ai écrit des billets concernant l’investissement dans l’uranium (tout en mentionnant à nouveau que ce billet n’est pas à vocation de débattre sur le bien-fondé de ce métal et de son utilisation). Tous les articles sur l’uranium ici : U3O8

Les investissements dans l’uranium dont j’avais parlés suggéraient des achats d’actions (qui possèdent de l’uranium dans le sol, en produisent, en négocient) voire d’ETF (URA) qui est un panier de ces actions actives dans le secteurs de l’uranium.

L’Uranium (le futur) est passé de 24 à 36 USD ces dernières semaines

Le potentiel de remontée est bien là !

Lire la suite

Gold Supply and Demand : Analysis for the 1st quarter 2020

Central Banks (China, Russia and some other small) have been buying gold. The net balance started to be positive from 2010

Unfortunately for the European and North American “tax payers”, their Central banks did not purchase any gold ounces

Lire la suite

Investir dans le minier, les points dont il faut tenir compte

Comment bien choisir le projet minier dans lequel vous pensez investir ?

Pour imager le propos, voici une anecdote.

Quatre investisseurs se croisent à un salon minier et parlent chacun d’un projet aurifère dans lequel ils ont engagé des fonds.

Lire la suite

L’uranium dans les starting-blocks

Plusieurs articles sur l’Uranium ont été rédigés sur ce blog au sujet de ce métal si particulier et à propos des sociétés cotées qui en produisent et/ou en détiennent.

Comme souvent le timing est la clé, mais il semble que ce soit enfin parti pour ce métal (si précieux pour nos besoins énergétiques).

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser que ce billet n’est pas à vocation de débattre sur le bien-fondé de ce métal et de son utilisation.

Si vous voulez retrouver les anciens articles du blog sur l’uranium c’est ici :

Lire la suite

The mother of golden calls on #GOLD

October 2015, I have been yelling around ! BUY gold and several times after (you can read all my english articles here)

It was a perfect end 2015 call on gold

The original in-French article : https://www.crottaz-finance.ch/blog/lor-et-les-mines-cest-parti-mon-goldy/

Translated by google : Here

I found on Twitter several past good calls (in fact bad calls but good for contrariants like me)

Hereafter you will find a great list (nothing against the people or banks who published that of course)

Lire la suite

Discover, drill, add value, and put a mine into production

In 2018 I mentioned : The life path of a mine

Discover a deposit, bring value, get the authorizations (permit), build it (financing) and put into production cannot be done as fast as some people love to think.

Hereafter some graphs showing the required duration for all steps to enter into production.

Ascertainment : It needs (average) 16,9 years. Some countries are showing a big spread between the shorter and the longer period. I assume it is because of the difficulties to get a permit (The Grail) and financing problems (difficult market, hard to raise money).

   Envoyer l'article en PDF   

Découvrir, creuser, valoriser et mettre une mine en production

En 2018, je vous avais mentionné : Le chemin de vie d’une mine

Découvrir un dépôt, le valoriser, obtenir les autorisations (permis), construire (financement) et mettre en production ne peut se faire aussi rapidement que certains l’aiment à penser.

Voici des diagrammes qui montrent la durée nécessaire et suffisante à toutes les étapes pour entrer en production.

La constatation est – qu’en moyenne – il faut 16,9 ans. Certains pays ont des écarts importants entre le temps le plus court et le temps le plus long. Je suppose que cet état de fait est probablement dû aux difficultés d’obtention de permis (le graal) et de difficultés de financement (marché non porteur)..

   Envoyer l'article en PDF   

Gold is up, but mining stocks are lagging and it will not last

In a normal situation (I mean historical), mining stocks should overperform gold when the underlying (metal) is raising.

In a gold bull market the gold shares are leading and now they are lagging. Something is wrong, terribly wrong.

I just took the GDX ETF, and the HUI and compared them to the gold price.

from the beginning of the year, stocks are really lagging

On a 3 years period, it is exactly the same.

Lire la suite

L’écart augmente entre le cours spot de l’or et les futures

L’écart augmente entre le cours spot de l’or et les futures

On constate aujourd’hui 50 USD de différence.

Pourquoi ?

Il y a plusieurs facteurs qui entre en ligne de compte :

  • La demande est plus forte que l’offre (ceci malgré que la Russie et La Chine ont stoppé leurs achats (momentanément ?)
  • Les mines ferment à cause du Covid19 (chute de production)
  • Les avions ne volent plus beaucoup et l’or physique peine a être livré
  • Les injections monétaires colossales des pays dans l’économie affaiblissent les monnaies et les investisseurs se ruent sur les métaux.
  • Les raffineries ferment comme déjà mentionné dans un article précédent (elles semblent réouvrir de manière légère)
  • Les intervenants ont peur, alors ils achètent le “safe haven”
  • Les produits (ETF) sur l’or ne livre pas l’or en finalité et les investisseurs s’en rendent enfin compte. Il y a plus (+) d’or papier en circulation que d’or physique

Cette situation risque de probablement de durer et le l’écart augmenter. Aurons-nous un jour un cours physique complètement décorrélé du cours papier ?

   Envoyer l'article en PDF