Wirecard, vous êtes viré !

Aujourd’hui énorme rebond de Wirecard depuis les abysses (short covering ou technique ?)

Le Financial Time a sorti un bel article sur l’histoire de cette société https://www.ft.com/content/284fb1ad-ddc0-45df-a075-0709b36868db

(cela me fait repenser à mon article sur Enron avec les recommendations des analystes super positives ! https://www.crottaz-finance.ch/blog/histoire-boursiere-enron/

Voici la traduction libre de l’article du Financial Time via google

Wirecard: la chronologie

Lire la suite

Robin sort de ce bois !

Avez-vous entendu parler de Robinhood.com ?

Je l’ai découvert il y a quelques semaines et je ne suis plus du tout surpris par le monde financier actuel. Tout devient débile, vraiment !

Désormais, les robinhood traders se pensent bien plus malin que Warren Buffet. Un certain roi du penny stock David Portnoy (que je dois avouer ne pas connaître malgré ses 1,5 millions d’abonnés twitter) va même jusqu’à traiter Warren Buffet d’idiot parce que ce dernier a vendu les actions des compagnies d’aviation.

Ces traders ont des visions à court terme et cela semble fonctionner ! Pour combien de temps ? ces traders battent les hedge funds sur le court terme.

Lire la suite

Jean-Pierre Fanguin alias Jean-Pierre Faux-Gains ?

Comme je l’ai souvent évoqué, voici ma citation préférée :

MUNDUS VULT DECIPI, ERGO DECIPATUR

Le monde veut être trompé, alors trompons le !

Une autre phrase me revient aussi : “Les belles promesses rendent les fous joyeux”.

Ces derniers temps, je me suis amusé des vidéos de Jean-Pierre Fanguin et de sa phrase: “La question elle est vite répondue”

Lire la suite

Histoire(s) de krach

L’Histoire (avec un grand H) nous apprend beaucoup. Il est évident que comparaison n’est pas forcément raison, mais il est parfois de bon ton de comparer les évolutions des marché(s) durant les différentes périodes chahutées et essayer d’anticiper, voire de prévoir l’évolution future de la correction que nous vivons aujourd’hui.

Regardons tout d’abord en arrière.

En 1907 : La panique bancaire américaine : https://fr.wikipedia.org/wiki/Panique_bancaire_américaine_de_1907

Lire la suite

The mother of golden calls on #GOLD

October 2015, I have been yelling around ! BUY gold and several times after (you can read all my english articles here)

It was a perfect end 2015 call on gold

The original in-French article : https://www.crottaz-finance.ch/blog/lor-et-les-mines-cest-parti-mon-goldy/

Translated by google : Here

I found on Twitter several past good calls (in fact bad calls but good for contrariants like me)

Hereafter you will find a great list (nothing against the people or banks who published that of course)

Lire la suite

Le cas Euroressources SA : C’est dans les mouvements de panique qu’on peut faire les meilleures affaires

Les histoires boursières, comme celle d’Euroressources, peuvent souvent être riches en enseignements.

On apprend de nos erreurs.

On comprend souvent par la suite qu’une situation intégrait souvent des explications rationnelles (alors que notre vision “psychologique” nous indiquait l’irrationalité).

Un des exemples qui me vient à l’esprit est le titre Euro Ressources (minière aurifère éligible au PEA en France) et qui avait subit une OPA en son temps.

En octobre 2008, IAMGOLD annonce que son OPA sur Euro Ressources, au prix de 1,20 € par action, a été déclarée conforme par l’AMF.

Une partie des actionnaires ont refusé l’OPA et n’ont pas apporté les titres.
Ces actionnaires dissidents se sont retrouvés minoritaires, mais ont empêché IAMGOLD de clôturer l’affaire.
Le titre Euro ressources est resté côté et IAMGOLD a dû continuer de verser le dividende.
Que c’est-il passé par la suite de l’OPA incomplète ? Je vous le donne en mille: Le titre est monté fortement (les minoritaires avaient compris que l’offre était trop faible).

Après un point haut vers 4.4 en 2010 (lorsque l’or était dans de bonnes dispositions à plus de 1900 USD l’once), la cours de cette société a baissé pour se retrouver sous 2€ en octobre 2015.

Durant ces années, on a même assisté à des ventes en clôture de séances parfois 1 titre (oui vous avez bien lu !).

Vous me direz c’est normal car l’or, dans le même temps a baissé de 1900 vers 1050 USD. Le mouvement du sous-jacent or pouvait expliquer en partie cette baisse du cours.

Néanmoins, le cash flow d’Euro Ressources (presque constant, les dividendes en sont la preuve) aurait dû empêcher une division par 2 du cours pour atteindre 1.91€ en août 2015.

Ce ne sont que des suppositions de ma part, mais il est probable que certains ont volontairement mis de la pression sur le cours pour faire lâcher les irréductibles minoritaires.

Ils ont en tout cas réussi à faire baisser le cours de 4.4 à 2 euros.

Et soudain – après 5 ans – en novembre 2015, nouvelle tentative d’OPA par IAMGOLD (le majoritaire) lancée sur la valeur pour racheter les minoritaire à vil prix  avec une prime de 31% faisant passer la valeur de 2.17 € à 2.84€ : 20151026EURORessourcesNotedinformationenrponse20151026

L’OPA échoue à nouveau, la valeur se retrouva à 4 € en mars soit 7 mois après un plus bas à 1.91€.

 

Conclusion :

Euro ressources – en laquelle les investisseurs avaient perdu confiance août 2015 lorsqu’elle se trouvait à 2€ – a plus que doublé en 7 mois pour se retrouver autour de 4€.

C’est un cas très classique de l’univers des mines où l’on est prêt parfois à nier la valeur d’un actif / d’une action car son cours baisse.

Malheureusement certains ont vendu dans le creux, désespérés par cette lente glissade, mais d’autres ont su profiter de l’occasion.

Comme dans tout bon film, à la fin de la projection on peut lire:  ”

Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.”  Je vous laisse donc voir ce qui se passe sur les mines et leurs cours actuellement.

   Envoyer l'article en PDF   

Les attentats seront une bonne excuse pour vous interdire encore et toujours le cash

On le voit en France, c’est:  “Mort au Cash”

Avant, il était possible de payer en cash jusqu’à certains montants.

Par exemple, avant  le 1er septembre, c’était 3’000 Euros, depuis cette date ce n’est plus que 1’000 euros.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/06/27/97002-20150627FILWWW00021-payer-en-espece-interdit-au-dela-de-1000-euros.php

Je pense que la volonté de contrôler le cash (qui est un bien privée je le rappelle) par le gouvernement est telle que tout événement pour aller en ce sens sera utilisé pour être encore plus coercitif !

La réorganisation du monde : vers la fin de l’argent liquide – Par Liliane Held-Khawam

Le JT du 23 novembre dernier vous en informe (cliquez l’image)

On veut votre bien ne l’oubliez pas.

Peut-être que cette lecteure pourrait intéresser les lecteurs:

Propaganda, comment manipuler l’opinion en démocratie:

propaganda

Sur Amazon: http://www.amazon.fr/Propaganda-Normand-Baillargeon/dp/2355220018

et en téléchargement libre: ICI (PDF)

les chapitres:

Sommaire

Préface

1. Organiser le chaos

2. La nouvelle propagande

3. Les nouveaux propagandistes

4. La psychologie des relations publiques

5. L’entreprise et le grand public

6. La propagande et l’autorite publique

7. La propagande et les activites feminines

8. La propagande au service de l’education

9. La propagande et les oeuvres sociales

10. L’art et la science

11. Les mecanismes de la propagande

 

 

   Envoyer l'article en PDF   

Placements sur internet, ceux qui vous défendent !

Loin de moi l’idée de faire de la pub (mon blog est gratuit et je ne suis pas payé pour en faire).

Dans la vidéo que j’ai postée avant-hier, il est question d’une société qui aide les particuliers floués (par certains prestataires incorrects notamment basé en Israël) c’est

http://www.warning-trading.com/

Warning-Trading est un site appartement au groupe NET AND LAY spécialisé dans l’accompagnement de victimes sur tous types de litiges financiers.

Je vous invite à visiter le site et faire vos propres recherches. Ils analysent les sociétés et leur fiabilité. Mis à jour en permanence.

et vous aident:

  • Difficulté à retirer des fonds
  • Refus d’enregistrer vos gains
  • Problème technique en votre défaveur
  • Mauvais conseils d’investissement
  • Professionnel indélicat, injoignable
  • Plainte classée sans suite

d’après mes informations (puisque pas expliqué dans le reportage)

Ils ont aidés, à ce jour, plus de 450 clients, victimes de faux courtiers et de courtiers régulés avec plus de 30’000’000  d’euros de litiges.

 

   Envoyer l'article en PDF   

Chine, marché des actions : Mundus Vult Decipi, Ergo Decipiatur

La fortune du faux au travers des siècles nous amène à nous questionner sur la propension de l’homme à s’abuser lui-même, mundus vult decipi, ergo decipiatur, le monde veut être trompé, qu’il donc le soit ! Même les esprits les plus éclairés – lettrés ou scientifiques – se laissent parfois emporter par enthousiasme ou tentation.


Ce paysan chinois a tout perdu ! Il a misé en Bourse, mais surtout il a été convaincu par des promesses du gouvernement et aussi par l’ambiance générale.

Il a surtout commis la grande erreur de faire un levier de 5 fois

Au début de son aventure, il a investi 164’000 USD, puis emprunté 1’000’000 de USD, soit plus de 5x son portefeuille.

Aujourd’hui il doit encore rembourser le même montant qu’il avait investi au départ suite à l’appel de marge sur ses avoirs.

Du point de vue de l’indice, la chute de 2008 a été pire

shanghai comp

Mais alors pourquoi cette panique ?

Parce que les montants en jeu sont considérablement différents de l’époque de 2008

Le volume en jeu est devenu très grand

ChinaStockCHART1

et ce sont surtout les petites valeurs qui baissent

LARGEvSMALLCHINA_0

On constate la grande volatilité

china%20stocks%203-01

source: http://www.cnbc.com/2015/07/28/

   Envoyer l'article en PDF   

Grexit ? Tous s’excitent !

Hier un documentaire de plus d’une heure sur RTS2 intitulé « Grèce: de la démocratie aux marchés »:

http://www.rts.ch/play/tv/histoire-vivante/video/grece-de-la-democratie-aux-marches?id=6901757

« L’Agora, dans l’Antiquité, représentait le centre névralgique de la cité. Aujourd’hui, en Grèce, ce mot semble avoir été vidé de son sens, le lieu étant devenu celui des transactions commerciales. Alors que le pays traverse une crise profonde, la population doit faire face au chômage, voire à la pauvreté. Chronique d’une effroyable détresse sociale. »

Les recherches internet des Grecs, reflet de leurs inquiétudes

http://www.rts.ch/info/sciences-tech/reperages-web/6903214-les-recherches-internet-des-grecs-reflet-de-leurs-inquietudes.html

   Envoyer l'article en PDF   

Histoire boursière: Enron

Le PDG d’ENRON va sortir plus tôt que prévu de prison

L’ancien PDG d’Enron va sortir de prison 10 ans plus tôt que prévu

Je ne vais pas refaire un cours sur Enron, mais je vais vous rappeler les recommandations d’analystes que j’ai retrouvées sur le net et les indique sur le graphique.

EnronStockPriceAug00Jan02 with reco

Le rapport annuel 2000 d’Enron

EnronAnnualReport2000

et les diverses recommandations des brokers

enron_prudential_01252000

ar_commerzebank_05232000

enron_prudential_11022000

bearsterns enron _01262001

bnpparibas Enron-CoUpdate-082301

GS reco Enron 9-10-01

 

Tout cela n’était qu’une escroquerie, car les chiffres étaient faux (ceux donnés par Enron).

de plus, Enron avait engagé des acteurs pour faire croire que le business explosait. (une fausse salle de trading…Enron’created fake trading room)

Pour revenir aux investissements, il faut plutôt se demander si le mangement est actionnaire.

Ce n’est pas une recette sûre à 100%, mais cela donne une sacrée indication !

   Envoyer l'article en PDF   

Le graphique qu’aucun banquier central n’osera vous montrer !

Le pouvoir d’achat des monnaies fiduciaires sur plus de 120 ans.

PATHETIQUE !!

pouvoir d'achat du CHF et de l'or depuis 1890

 

Avec l’or le pouvoir d’achat a été maintenu.

On remarque – en 1936 – lors de l’abandon de l’étalon or que l’or s’écarte grandement de la monnaie fiduciaire suisse:

27.09.1936
Arrêté du Conseil fédéral instituant des mesures monétaires; le franc suisse est dévalué de 30% en moyenne (RO 52, 765).

http://www.snb.ch/fr/iabout/snb/hist/id/hist_wpc/7

J’ajoute à mon grand désespoir, que le CHF a été la meilleure monnaie.

J’avais déjà produit des graphiques comparatifs des monnaies fiduciaires FRF et GBP contre CHF:

200 ans de Francs Français contre le Franc Suisse

200 ans de livre sterling contre franc suisse

   Envoyer l'article en PDF   

Fraude fiscale, secret bancaire, amnistie et rubikmania

Voilà les sujets brûlants de ces derniers jours.

Fraude fiscale: On découvre chaque jour un nouveau politique qui a les mains dans le cambouis, des sociétés qui ont des écrans plus que solaires, etc.

Le Monde entier regorge de places financières plus ou moins opaques. La suisse est de loin une des moins opaques, croyez-moi sur parole. (La corruption est un bon indicateur de l’évasion fiscae http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20121205trib000735300/corruption-le-classement-mondial-2012.html) En Suisse, les mesures ont été prises depuis longtemps pour chasser les criminels.

En Suisse (pour l’instant), il existe une différenciation entre l’évasion fiscale (oubli de déclarer) et l’escroquerie fiscale (pénal) qui consiste à construire un montage complexe pour échapper au fisc.

Votre serviteur avait soulevé le lièvre en février 2011 déjà quant au problème des avoirs non-déclarés !: 800 milliards bien embarassants :http://blog.crottaz-finance.ch/?p=5955 à relire et remettre dans le contexte actuel.

Il semble que le conseil fédéral planche pour un assouplissement du secret bancaire pour les suisses également:

http://www.rts.ch/info/suisse/4485370-la-fraude-fiscale-pourrait-devenir-un-delit-penal.html

Mais ce n’est pas si simple que cela (bien expliqué par Me Oberson). Pourquoi ?

Rubik: Parce qu’on ne peut pas se mettre le peuple à dos (Le suisse est très attaché à son secret bancaire car il protège la sphère privée. En effet, votre voisin n’a pas à savoir ce que vous gagnez par exemple) et aussi parce que des accords ont été signés avec l’Angleterre et l’Autriche afin que Rubik soit appliqué. Cela signifie que les titulaires de comptes non déclaré domiciliés en Angleterre et en Autriche se verront ponctionner des impôts et devront payer un montant (en %) pour régulariser le passé (one off). Si le secret bancaire disparaît pour les suisses, cela signifierait que les étrangers deviennent mieux “protégés” que les résidents, ce qui est, à mon sens, une contradiction. Bientôt un Swissbik pour les suisses ?

Secret Bancaire:

L’origine du secret bancaire remonte à bien longtemps. La Suisse avait accueilli des huguenots qui étaient persécutés ! (tiens des français…)

LES ORIGINES DU SECRET BANCAIRE SUISSE  et un grand merci à Sébastien Guex pour son travail: Les origines du secret bancaire suisse et son rôle dans la politique de la Confédération au sortir de la Seconde Guerre mondiale

Amnistie: La dernière amnistie fiscale en Suisse date de 1969 (En Italie, il y a en eu même plusieurs ces dernières années): GenerationsPlus-Amnistie-fiscale

Relations avec le France notamment:

Alors que la Suisse est le 4ème ou 5ème partenaire économique de la zone euro, que des dizaines de milliers de frontaliers y travaillent chaque jour et que beaucoup d’européens y sont établis, il semble que – malgré la proximité géographique et l’importance économique – on oublie de se rendre mutuellement visite !

le-journal-du-matin_20121207_standard_passe-present_les rencontre entre la france et la suisse se font rares (j’aime l’anecdote sur l’absinthe..)

Madame Widmer-Schlumpf se rend à Paris aujourd’hui: journal_du_matin_7_12_2012

Et l’invité de la RTS, le maire UMP de Divonne, Etienne Blanc: le-journal-du-matin_20121207 invite de la rédactionEtienne Blancmaire UMP de Divonne

Allez Monsieur Hollande  (cliquez l’image pour l’article complet) on vous attend !

 

   Envoyer l'article en PDF   

Humour: L’Europe fixe six mois à la Suisse pour un code de conduite fiscal !

http://www.rts.ch/info/suisse/4478519-l-europe-fixe-six-mois-a-la-suisse-pour-un-code-de-conduite-fiscal.html

En ce qui me concerne, c’est plutôt à me faire pleurer ! Car la vraie arnaque c’est en Europe même qu’elle se déroule !

La mère de Papandreou accusée d’exil fiscal…;: http://www.bfmtv.com/international/mere-papandreou-accusee-dexil-fiscal-395708.html

On parle de 550 millions d’euros (ah quand même !)

Je me marre ! L’Europe grande donneuse de leçon !

On voit la paille dans l’oeil du voisin….

J’avais trouvé un anagramme de Papandreou:

Mais il semble qu’au contraire, il en avait plus que prévu. (ou veut-on faire payer la tentative de Papandreou de mettre de l’ordre contre l’avis de Bruxelles ?)

HSBC dans la tourmente !

Je n’avais osé mettre une vidéo (un peu grossière), mais là je n’y résiste pas:

Ici: http://www.rnw.nl/english/article/papandreou-parody-becomes-internet-hit

basé sur “rock me Amadeus” du défunt Falco

 

   Envoyer l'article en PDF   

Un joyeux anniversaire au plancher

Le 6 septembre prochain nous fêterons le premier anniversaire du taux de change plancher de l’euro contre le franc suisse.

Comme je le répète souvent, je pense que cette décision se révèlera dangereuse dans le futur, mais je dois admettre que le rush sur le CHF était très important à l’époque et qu’une intervention devait être entreprise. Je pense que des taux négatifs auraient été moins impactant que l’achat de tonnes d’euros.

Aujourd’hui la BNS a annoncé son exposition aux devises à fin juillet, la voilà:

source: http://www.snb.ch/fr/iabout/stat/statpub/balsnb/stats/balsnb

Soit une hausse en un mois de 44 milliards (12% de hausse par rapport à fin juin)

Les entreprises ont salué cette décision il y a un an: le-journal-du-matin_20120831

Pour mémoire l’émission”Passé-Présent” rappelle certains événements historiques au sujet du CHF: le-journal-du-matin_20120831_standard_passe-present_ CHF

C’est juste la Suisse a déjà tenté le coup en 1978 ! BNS 75ème anniversaire intervention en 1978 sur le marché des changes …

Quid de l’inflation par la suite

 

Le décision d’aujourd’hui engendrent des conséquences demain. Quelle seront-elles ?

 

 

 

   Envoyer l'article en PDF   

UBS, 600 milliards et merci Myret Zaki

Le dernier livre de d’Antoine Peillon (frère de Vincent Peillon du PS proche de François Hollande)

tape (un de plus) sur les banques suisses et notamment sur l’UBS.

Personne (sauf UBS) ne s’offusque de cette cabale et de cet acharnement sur le petit pays que nous sommes.

Soyons clair, je ne cautionne absolument pas ces procédés, mais il faut relativiser.

Cela me rappelle une devise des Shadocks

 

Personne (ou si peu) n’attaque les paradis offshore en Angleterre ou les sociétés opaques aux Etats-Unis d’Amérique et j’en passe…

Heureusement Myret Zaki recadre:

Les services secrets ont espionné UBS. Mais pas un mot sur les banques françaises

                    Par Myret Zaki, le 9 mai 2012

Cher Antoine Peillon, Vous avez signé cette année l’ouvrage Ces 600 milliards qui manquent à la France, réquisitoire qui se veut très fouillé contre les pratiques d’UBS France en matière d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent. Vous avez refusé de répondre à mes questions au motif que j’étais plutôt critique à l’encontre de ce livre. En préface, vous faites pourtant l’éloge du courage. Passons. Tout d’abord, comment se fait-il qu’à nul moment vous ne mentionniez le rôle des banques françaises dans l’évasion fiscale hexagonale? Si UBS était responsable de 3% des montants évadés de France chaque année, qui fait sortir les 97% restants? Qu’ont à dire vos informateurs si zélés des services secrets français à ce sujet? Pas un mot. Le magazine Marianne a pourtant démontré en 2009 que les banques françaises avaient domicilié 532 milliards d’avoirs de clientèle dans des places offshore, dont seulement 12% en Suisse, et le double dans les Caraïbes. Il s’avère que l’essentiel passe par des juridictions de droit anglo-saxon et non par la Suisse; mais pour saisir cela, il faut déjà avoir conscience que le secret bancaire a été détrôné depuis une quinzaine d’années par les sociétés (LLC) et trusts des places anglo-saxonnes qui sont devenus, en réalité, les outils de loin les plus privilégiés pour l’évasion fiscale des Français les plus riches, comme l’a révélé l’affaire de la succession Wildenstein. Et comme vous omettez cet aspect, vous proposez que la France taxe à 30% ou à 50% les avoirs déposés hors des frontières, sans vous douter que ce qui est détenu dans des trusts est justement intaxable et échappe même, pour les plus confidentiels d’entre eux, à toute forme d’échange d’informations fiscales.

Entretenir le mythe sulfureux du compte suisse

Ensuite, le livre parle du passé, sans jamais dire combien la situation a été bouleversée depuis 2009. Vous y dévoilez des activités douteuses d’UBS France entre 2002 et 2007, et vous indignez de l’immunité dont jouirait la banque suisse en France, grâce à la complicité des hautes sphères politiques françaises. Or on a assisté à la tendance exactement inverse, depuis trois ans. La France, comme le reste de l’UE, s’est faufilée dans la brèche américaine pour vider la Suisse (et uniquement elle) de ses comptes gris à une rapidité fulgurante. C’est simple, avant que vous ne commenciez votre enquête, le marché offshore français n’existait plus en Suisse. Savez-vous que le 13 mars 2009, la Suisse a formellement renoncé à son secret bancaire international? Et qu’aujourd’hui les clients français doivent s’auto-déclarer, tandis que des banques n’acceptent plus cette clientèle? Vous répétez des dizaines de fois qu’UBS est la plus grande banque de gestion de fortune. Mais c’est Bank of America qui occupe ce rang, depuis qu’elle a fusionné en 2008 avec Merrill Lynch. La réalité, c’est que la Suisse a cédé ses parts du marché offshore aux Anglo-Saxons et aux Asiatiques, qui dominent sans partage cette industrie. Une réalité moins sulfureuse que le mythique compte suisse, j’en conviens.

Vous affirmez que les banques suisses possèdent 27% du marché transfrontalier. Non, c’est la place financière suisse (y compris les banques étrangères, dont les françaises établies à Genève) qui possédait cette part de marché, et cela remonte à 2007. Cette part devait l’essentiel aux 1000 milliards de dollars d’avoirs européens offshore déposés en Suisse. A mesure qu’ils se déclarent/se fiscalisent/se résorbent, j’estime que la part de la Suisse pourrait tomber rapidement à 15%, tandis que le Royaume-Uni/les îles anglo-normandes/Dublin conserveraient la part de 28% estimée par Boston Consulting Group. Et même ces chiffres sont lacunaires, car ils ne portent que sur quelque 7500 milliards d’avoirs liquides (valeurs mobilières) déposés offshore, mais omettent l’univers des actifs tangibles, tels qu’objets d’art, immobilier, yachts, bijoux. Avec ces derniers, souvent non déclarés et enregistrés au nom de trusts dans les paradis anglo-saxons, j’estime l’univers non déclaré à 13 500 milliards, dont la part de la Suisse se réduit encore au profit des places anglo-saxonnes. Voilà pour ce qui relève non pas du conte de fées, mais de la  réalité. Au final, on ignore pour quel motif UBS France, d’entre toutes, a été espionnée par les services secrets français, qui ont livré à M. Peillon des tonnes d’informations internes à la banque. Est-ce à dire que BNP Paribas n’a jamais eu, elle, de clients sensibles, africains, russes? Qui peut croire pareille chose? L’auteur a-t-il été instrumentalisé, pour clouer au pilori une banque étrangère, cible commode en période électorale? Aux Etats-Unis aussi, UBS et la Suisse ont payé pour tout le secteur offshore, alors que les banques américaines font évader l’essentiel des avoirs. Mais en France, à présent qu’on a crucifié le coupable, qui se plaindra d’être taxé à 75%?

source

http://www.bilan.ch/editoriaux/mz/ubs-france-parlons-en 

merci à elle.

Question subsidiaire: Que font nos politiques ?

   Envoyer l'article en PDF