#gold #silver #Miners 52 weeks low all around, buying opportunity !

As Bob Moriarty (321gold) likes to say : “These are the two best times of the year to buy junior resource stocks”

He is meaning in summer (now) or during the tax loss period end of year.

Today we are facing a lot of 52 weeks lot (despite gold still around 1800 USD not far from long term top (see above)).

You can find at the bottom of that article a bunch of 52w low alerts I got.

GDXJ and GDXJ are quite representing the whole market and also hitting 52 week low (or almost)

In my former articles about miners, I have been explaining several times that the commodity stocks are undervalued. (especially this one : https://www.crottaz-finance.ch/blog/long-term-gold-silver-and-mining-co/)

My conclusion : it is a screaming buy here.

Do not hesitate to contact me if you would like some gold stocks ideas (do not forget to read my disclaimer regarding the investment risks)

These are the messages I have been receiving last week (non exhaustive list)

   Envoyer l'article en PDF   

About gold value

Is Gold too expensive ?

For sure your banker will answer !

Too expensive compared to what ?

Should be your next question

Hereafter two graphs representing gold price (in USD) compared to the US M1 and M2 money supply (https://en.wikipedia.org/wiki/Money_supply)

Is Gold too expensive in your eyes ?

In addition of direct physical gold purchase (avoid not gold backed ETF) you can buy some gold mines. Producers, Developers or Explorers.

If you are interested, I can provide you some interesting names.

Do not hesitate to contact me if you would like some gold stocks ideas (do not forget to read my disclaimer)

   Envoyer l'article en PDF   

Podium pour le #lithium ?

Après vous avoir écrit (en décembre 2020) le billet “Podium pour le Vanadium” : https://www.crottaz-finance.ch/blog/podium-pour-le-vanadium/ dans lequel je vous proposais quelques idées à suivre et vous expliquais ce qu’était le Vanadium et ses implications techniques, voici un petit article sur le lithium.

Juste avant de poursuivre, depuis décembre le cours du vanadium a passé de 25$ à 40$ environ….

La demande de lithium est en constante hausse

Les batteries des véhicules électriques peuvent utiliser le carbonate de lithium ou l’hydroxide de lithium, mais l’industrie parle en général du LCE (lithium Carbonate equivalent) qui contient les deux.

BECs = Battery Electric Vehicle, PHEV =plug-in hybrid electric vehicle

Le prix du lithium a décru depuis 2018 mais semble repartir à la hausse

Les anticipation de George Miller (BMI Benchmark Mineral Intelligence) voient un déficit de LCE de 25’000 tonnes cette années jusqu’en 2022 et une hausse forte de la demande : https://www.resourcesrisingstars.com.au/news-article/huge-lift-battery-graphite-demand-expected)

C’est la Chine qui mène le bal de la production

merci à Heinz pour cette idée d’article.

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

RTS : Les arnaques à l’investissement se multiplient sur le web

Selon les polices cantonales, les arnaques à l’investissement et aux cryptomonnaies se multiplient.

La vigilance de la population est demandée comme le rappelle Florence Maillard, cheffe de la section communication et relations publiques à la Police cantonale vaudoise, au micro de Didier Bonvin.

   Envoyer l'article en PDF   

Article invité : Les bioplastiques ou le nouvel or brun

Par Philippe Clavien

Tout le monde a sans doute entendu parler du Triangle des Bermudes ou de la mer des Sargasses où les navires disparaissent mystérieusement.

Hormis la légende, qu’en est-il de cette partie de l’Océan Atlantique qui tient son nom d’une algue flottant en immenses plaques parfois très denses, concentrées par le Gulf Stream et capables de piéger des paquebots?

En raison principalement de la pollution et de la déforestation, ces algues se sont mises à pulluler.

On en trouve désormais des quantités phénoménales et croissantes – non seulement dans les Bermudes – mais aussi tout le long de la Floride, dans le Golfe du Mexique et au large du Brésil, notamment.

Elles sont si abondantes que cela pose de sérieux problèmes au tourisme sous les Tropiques.

Et si on pouvait transformer ce fléau en une matière première écologique capable de remplacer le pétrole?

Depuis la découverte du caoutchouc au XVIIe siècle, l’utilisation de polymères d’origine végétale a – peu à peu – fait partie du quotidien des hommes.

Au début du XXe siècle, l’ingénieur chimiste suisse J. E. Brandenberger invente la cellophane, première version moderne de ces bioplastiques.

Henry Ford lui-même utilisait une résine produite à partir du gluten de blé sur ses premières Modèle T. mais l’avènement des hydrocarbures, meilleurs marchés et plus performants, fit tomber ces composites organiques dans l’oubli… jusqu’en 2000!

Pour différentes raisons que nous connaissons bien, l’utilisation du pétrole n’est plus très à la mode et, son prix ne faisant qu’augmenter, les bioplastiques représentent désormais un concurrent très sérieux, avec l’avantage d’être renouvelables et biodégradables, pour la plupart d’entre eux, et un bilan carbone nettement plus favorable. De plus, dans le cas des sargasses, il existe de fabuleux gisements en mer, repérables par satellite, qui sont particulièrement simples à récolter et ne consomment pas de surface terrestre.

Ces plastiques écologiques servent principalement à fabriquer des articles jetables (vaisselle, emballages) mais aussi des meubles, boîtiers, moquettes, intérieurs de véhicules, tuyaux, etc. Les plus récentes recherches prévoient même de les utiliser pour transporter le courant électrique !

Avant tout, quel rapport avec l’investissement?

Plusieurs sociétés se sont spécialisées dans la production de bioplastiques, dont le PHB, le PA11 et le PLA utilisé pour les impressions en 3D, un secteur en pleine démocratisation. Parmi elles, on trouve le géant japonais Sharp (11 mia. d’actifs en USD), le leader sud-américain Braskem (CA de 14 mia. USD), Arkema (CA de 7.9 mia €), ainsi que d’autres entités plus jeunes mais prometteuses telles que Algopack, NaturePlast et Eranova. Coca-Cola s’intéresse pour sa part au développement du PEF, en partenariat avec Avantium. 

Evolution du cours de l’action Arkema depuis son entrée en bourse (intervalles mensuels)

Ce type d’investissement pourrait sans doute trouver sa place dans un portefeuille long terme. Il ne faut bien entendu pas négliger le caractère relativement fluctuant de l’apparition de ces algues et d’autres sources végétales non cultivées mais, au rythme de croissance actuel, Paul Kagamé pourrait bientôt envisager de lever l’interdiction des sacs plastiques au Rwanda…! 

Sources: Bloomberg, La Presse, TradingView, Wikipedia

Merci beaucoup à Philippe de nous avoir donné un éclérage intéressant.

Concernant les investissement, je vous renvoie bien évidemment à mon disclaimer

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

Le #bitcoin bit – cogne

Revenons sur mon post du 2 mars dans lequel je vous parlais des corrections historiques du bitcoin : https://www.crottaz-finance.ch/blog/les-corrections-historiques-du-bitcoin-btc/

Comme mentionné, je ne sais pas si le bitcoin ira à 100’000 ou 10’000 et ce n’est pas le sujet. Le propos était de rendre les investisseurs attentifs que la volatilité peut être très élevée sur les cryptomonnaies.

Les signaux étaient très hauts (pour un contrarien comme moi) qu’une correction allait survenir. La première fois vers 59’000, j’ai entendu des personnes sans aucune relation avec la finance et les investissements qui se demandaient pourquoi ne pas investir dans le bitcoin (ou les cryptos). Cela sentait le top (comme en 2000 sur les technos ou 2008 sur l’immobilier).

L’expression FOMO prenait toute sa signification (Fear Of Missing Out : FOMO est la peur qu’on ressent quand des gens peuvent avoir du bon temps sans vous (an anxious feeling you get when you feel other people might be having a good time without you). Acheter à tout prix !

Les pubs sur les autobus à Lausanne (‘ai twitté le 17 mars à ce sujet ici : https://twitter.com/crofin67/status/1372221405790633991?s=20) le bitcoin se situait alors à 58’000

PS: Je ne fais aucune publicité pour cette société

Lire la suite

Long term #gold, #silver and #mining co

A short article with several long term graphs.

First one: Gold

Second One : Silver

Third one : Gold / silver ratio. The recent silver run (and gold pullback) brought the ratio back to the 70s

Number 4 : The Barron’s gold Mining index is back up but still did not break the 2011 top.

The last one (and probably the most important to me) : The Barron’s Gold Mining index divided by the gold price.

It shows you how cheap mining companies are !

Happy Investing

Do not hesitate to contact me if you would like some gold stocks ideas (do not forget to read my disclaimer)

   Envoyer l'article en PDF   

#P/E et PDR sur le #SP500

PER = Price Earning Ratio (trailing)

Le P/E du marché américain est quasiment au même niveau qu’en 2000. Avec l’explosion de la bulle immobilière de 2008, le P/E en 2009 avaient pris l’ascenseur). C’est un niveau qui doit nous alerter.

PDR = Price Dividend Ratio

Aujourd’hui le PDR se situe aussi à de hauts niveaux. Il navigue plus haut qu’en 2008, mais bien plus bas qu’en 2000.

On se trouve donc avec un ratio de prix / dividende haut ce qui signifie que les dividendes (par rapport au prix / cours) deviennent faibles globalement.

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

Les matières premières montent (si vous ne l’aviez pas remarqué)

Les taux montent (un peu aux USA), mais restent toujours négatifs en Europe notamment (jusqu’à 10 ans en Allemagne et 50 ans en Suisse)

Et malgré la récente “hausse” les taux restent encore historiquement bas

Par contre, du côté des matières premières, c’est littéralement l’envolée. Il suffit de regarder depuis une année.

Voici les graphiques du CRB (dont la composition est très produit pétrolier)

La question qui est en suspens, c’est savoir si cette hausse va perdurer ou si celle-ci va s’arrêter.

Il semble que les prix montent à cause des difficultés d’approvisionnement (notamment depuis la chine) Pas plus tard qu’hier le patron d’une entreprise de peinture me raconte qu’il est désormais difficile d’obtenir du placoplâtre, que les délais s’allongent et les prix montent. Il va devoir répercuter cette hausse aux clients.

C’est la même chose pour les pièces des vélos électriques etc.

Et si tout cela n’était pas dû à une surchauffe de l’économie, mais plutôt à un manque de production ?

Cela va engendrer encore et toujours des grandes luttes au sujet du pouvoir d’achat et de la perte de valeur des monnaies fiduciaires.

   Envoyer l'article en PDF   

Vidéo : Millionnaires du #bitcoin | #ARTE Regards

A regarder avec intérêt.

D’un côté les “mineurs” qui minent, minent, consomment de l’électricité et font du trading et de l’autre des entrepreneurs dans la blockchain.

Concernant la consommation d’énergie pour créer un bitcoin, il semble qu’en terme CO2, une transaction Bitcoin vaut 1 000 000 de transactions Visa…

Source : https://digiconomist.net/bitcoin-energy-consumption

et aussi en comparaison des consommations des pays

Rapidement dit : Certains achètent du bitcoin parce qu’ils pensent vendre plus haut. C’est tout !

Ma question du jour : Pourquoi la société Coinbase s’est lancée en bourse contre des dollars ? (et pas contre des cryptos…)

Ceux qui sont actifs dans la blockchain (comme dans la vidéo), gravite dans un domaine intéressant que je peux éventuellement le comprendre. Les transferts rapides de valeurs aussi.

Par contre , investir dans les cryptos juste pour devenir millionnaire, c’est moins fondamental à mes yeux.

A mon humble avis, on se trouve vers un top sur les cryptos (qui ne sont pas des monnaies, je tiens à le rappeler).

D’ailleurs certaines, banques centrales, Etats, ou politiques – comme Mme Lagarde entre autres – ont souvent avancé le fait que le blanchiment, le darknet etc. étaient facilités par les cryptos.

Le bitcoin devenant très grand en terme de capitalisation, il devient une cible. https://www.allnews.ch/content/news/bce-christine-lagarde-espère-un-euro-numérique-d’ici-5-ans mais n’est-ce pas un peu tard ?

Etant donné la forte hausse du bitcoin et le fait que le volume a augmenté grandement sur la fin, il se peut que qu’arrivent les matins qui déchantent

Only Time will tell

Happy watching

   Envoyer l'article en PDF   

L’#or et l’#inflation

Il semble que l’inflation pointe le bout de son nez ou tout du moins les marchés commencent à l’anticiper.

Avec toutes les injections monétaires et plans de relance cela peut arriver effectivement. La question en suspens reste : “est-ce que le marché fait une bonne anticipation ou lecture de ce qui va arriver ?”

Pour mémoire, je vous avais écrit un article en son temps qui expliquait que les actions ne protégeaient pas de l’inflation : https://www.crottaz-finance.ch/blog/les-actions-ne-protegent-pas-de-linflation/

Tout d’abord pour poser les bases du billet du jour : Les injections monétaires n’ont jamais été aussi grandes

Les taux des emprunts des Etats sont en hausse. Les Etats ont une marge de manoeuvre sur les taux très courts, mais c’est – par contre – le marché de l’offre et de la demande qui fixe les prix des obligations plus longues et donc les courts des emprunts.

Lire la suite

Le franc suisse se renforce. Pour combien de temps ? #CHF #USD #EUR

Certains lecteurs ne se rendent peut-être pas compte (car ils sont français, belges, canadiens francophones, etc.) que les suisses souffrent grandement de l’appréciation de leur franc suisse face aux autres devises. Cela dure depuis toujours.

On peut probablement imputer cela au faible endettement du pays (avant coronavirus à 35% du PIB) et à une certaine stabilité politique.

Pour mémoire, j’avais construit deux graphiques qui permettaient de se rendre compte de la force du franc suisse dans le temps

Lire la suite

Les titres aurifères sont bon marché (#gold #stocks)

A mon papa,

Comme vous l’avez certainement remarqué, les actions minières or ont beaucoup baissé.

J’attribue cette baisse à une sortie massive des ETF et fonds, car ce sont les grands titres qui ont corrigé. A contrario, les plus petites capitalisations ont assez bien résisté, ces dernières ne figurant pas dans lesdits indices.

Le premier graphique montre le ratio Price / Net Asset Value (cours divisé par la valeur d’inventaire nette). Ce même ratio vient d’atteindre ses niveaux bas de 2013 à 2019.

Le deuxième graphiques montre à combien de prime ou d’escompte traitent les titres par rapport à l’or. Les titres traitent à 18% d’escompte en moyenne

Lire la suite

Les corrections historiques du #bitcoin #BTC

J’avais préparé cet article hier. J’ai quand même décidé de le publier aujourd’hui.

Mon papa nous a quitté sereinement ce matin. J’ai pu lui dire au revoir ces derniers jours.

Je lui dédie cet article et je le remercie pour tout ce qu’il m’a enseigné et montré. Adieu, on se reverra.

Vers 58’000 -59’000 USD, j’ai entendu de plus en plus de non-initiés parler du bitcoin et d’envisager d’en acheter.

Certains l’ont fait.

Pour moi, cela ressemble à ce qu’on appelle FOMO (fear of missing opportunity). Et en complément, on assiste à la hausse incroyable du volume des transactions crypto par les “robinhood traders” sur les derniers mois.

Cela m’a alerté.

Oui j’ai raté le bitcoin, je l’avoue sans honte.

La bourse, c’est le marché des occasions perdues, mais acheter du bitcoin à 60’000 parce qu’on lit qu’il ira à 100’000, c’est un peu tard sachant qu’il n’existait pas il y a 10 ans et c’est surtout le grand débat de savoir ce qu’on achète !

Je ne vais pas parler ici de ce qu’est le bitcoin et si je pense que c’est une monnaie ou pas, etc. Pour certains c’est quasiment une religion.

Je vais juste montrer que si acheter du bitcoin peut se révéler une bonne idée courageuse, il faut prendre en compte que la volatilité est importante.

Tout d’abord sa volatilité historique

Lire la suite

Qu’est-il arrivé à l’or ?

Je serai un peu plus absent ces temps pour des raisons familiales. Je suis quand même tombé sur un article intéressant

source : https://theirrelevantinvestor.com/2021/02/26/what-happened-to-gold/

Si vous alliez dans un laboratoire pour construire un optimiseur de prix de l’or, vous aurez besoin de d’une certain nombre de choses :

  • Un dollar en baisse
  • Perspectives d’inflation à la hausse
  • Impression d’argent
  • Des bilans de banques centrales en expansion
  • Des déficits budgétaires qui augmentent
  • De l’agitation politique

Toutes ces choses étaient en place au cours des derniers mois, et pourtant l’or a fait le contraire de ce que vous vous attendiez à ce qu’il fasse. Il est en baisse de 9 % au cours des 6 derniers mois, et il est inférieur de 15 % à ses sommets d’août.

L’or pourrait se rallier sur l’un des éléments que j’ai mentionnés. Les six étaient même en place en même temps. mais l’or n’a pas pu s’écarter de son chemin baissier.

Le dollar est proche de ses plus bas niveaux pluriannuels, et l’or ne peut pas se en tirer un bénéfice..

Les anticipations d’inflation sur 5 ans sont à leur plus haut niveau en 5 ans, et l’or ne peut pas se redresser.

L’impression d’argent se fait à un rythme sans précédent, et l’or ne peut pas faire de rally.

Le bilan de la banque centrale augmente également à un rythme sans précédent, et l’or ne peut pas se redresser.

Le déficit augmente…

…comme notre dette vis-à-dire le PIB…

…ainsi que l’écart entre nos dépenses et nos revenus. Et l’or ne peut toujours pas faire de rally.

On dit que l’or se porte bien lorsqu’il y a des troubles politiques. Eh bien, le jour de la profanation du Capitole, l’or a chuté de près de 2 %. Deux jours plus tard, il a chuté de plus de 3 %.

Les derniers mois ont été la tempête parfaite pour l’or. Mais même avec le vent à l’arrière, il a coulé au fond de l’océan.

Que s’est-il passé ?

J’ai quelques idées. Nous avons toujours dit que l’or marche au rythme de son propre tambour. Peut-être que les histoires que nous avons attribuées à ses mouvements de prix n’étaient que cela. Peut-être que l’or peut monter et descendre et évoluer latéralement dans n’importe quel environnement de marché. Ou peut-être que l’or, malgré sa hausse de météorite parallèlement à l’inflation dans les années 1970, ne protège-t-il pas vraiment contre l’inflation ?

Voici Peter Bernstein, de The Power of Gold :

Le coût de la vie a doublé de 1980 à 1999 – un taux d’inflation annuel d’environ 3,5 % – mais le prix de l’or a chuté d’environ 60 %. En janvier 1980, une once d’or pourrait acheter un panier de biens et de services d’une valeur de 850 $. En 1999, le même panier coûterait cinq onces d’or.

L’idée que l’or protège contre le déclin de la monnaie papier ou l’avilissement du dollar est une très bonne histoire, qui a intuitivement du sens pour tout le monde. Mais peut-être que ce n’est tout simplement pas vrai ?

Et si Bitcoin était vraiment le nouvel or ? Stanley Druckenmiller, l’un des meilleurs macro traders de tous les temps, pense que c’est une possibilité. Paul Tudor Jones, un autre macro-investisseur légendaire est dans le même bateau.

Le 6 janvier, le jour où le Capitole a été pris d’assaut, le Bitcoin a brillé, pas l’or. Le premier a gagné 9 % ce jour-là tandis que le second a chuté de 2 %.

Ou peut-être que je me fais des histoires. Peut-être que l’or recule juste avant sa prochaine étape plus hausse. C’est certainement une possibilité.

Je suppose que le temps dira si l’or est cassé, ou s’il ne fait que reprendre son souffle.

Quoi qu’il en soit, vous ne pouvez pas vous empêcher de remarquer à quel point ce récent déclin est inhabituel compte tenu du fait que l’or n’a pas évolué vers le haut alors que tout disait qu’il devrait le faire.

   Envoyer l'article en PDF   

Ohé ohé du métaux !

Très récemment, la Chine a fait un pied de nez aux américains en leur rappelant que les terres / métaux rares se trouvent surtout en Chine.

https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/terres-rares-pekin-tente-par-un-nouveau-bras-de-fer-avec-washington-1290788

https://www.europe1.fr/emissions/L-edito-eco2/la-chine-durcit-le-ton-sur-les-terres-rares-strategiques-pour-les-armees-du-monde-entier-4025775

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/chine-monopole-production-terres-rares-51380/#:~:text=Ils%20contiennent%20les%2017%20terres,le%20niobium%20et%20quelques%20autres

Il semble que – depuis que les démocrates sont au pouvoir – des tensions apparaissent avec la Chine, mais on assiste plutôt à des tensions sur les taux d’intérêts.

Il est très intéressant de constater les répercutions sur les cours des métaux dit rares (mais pas tous inconnus). Les cours flambent littéralement, voici quelques exemples:

Lire la suite

#Uranium : Flux de fonds en arrivée

Voilà déjà pas mal de temps que je vous parle de l’uranium.

Dernièrement, les titres sont montés car les ETF URA et URNM ont reçu des souscriptions assez importantes et ont dû acheter des titres dans le marché.

Pour mémoire, voici les deux ETF URA (taille 275 M de USD) et URNM (taille 62 M de USD).

Concernant les titres individuels, je vous laisse regarder dans les ETFs directement pour obtenir une liste.

Concernant les flux de fonds, ils sont donc en augmentation.

et TD anticipe un déficit de production (comme je l’ai souvent évoqué).

ainsi que Cannacord (lien pour l’étude complète : ici)

Pour relire tous mes articles sur l’uranium : https://www.crottaz-finance.ch/blog/tag/uranium/

Je vous renvoie à mon disclaimer sur les investissements

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF   

#silversqueeze 2 : Le retour de bâton

Comme mentionné dans mon article précédent (silversqueeze) nous avons assisté à des achats massifs de silver, notamment physique.

Les primes se sont littéralement envolées, tout comme le cours du silver papier.

Comme on peut le remarquer la hause de 25 à environ 30 a tété rapide, mais la chute derrière aussi.

Lire la suite