Audio/vidéo: La signature qui vide votre compte

L’émission de la RSR (indiquée par Merio, merci à lui) qui raconte comment et pourquoi une signature peut provoquer des problèmes avec une banque.

On entend aussi un avocat qui explique les lois, comment elles sont “contournées” et la difficile lutte d’un individu contre une institution.

NB: L’Etat est aussi institutionnel…

A écouter sans modération: on-en-parle_20120222_standard_sequence-4_7c280ee6-a97d-453d-92a3-560ed6206642-128k

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

9 réflexions au sujet de « Audio/vidéo: La signature qui vide votre compte »

  • 22 février 2012 à 16 h 58 min
    Permalink

    purée ca craint la suisse !

    je sais pas si en france, on peut avoir des trucs comme ca mais en tout cas, je peux dire que boursorama est super strict au niveau des chèques/virements etc etc.

    le cic est un peu moins serieux , malheureusement, mais on en est pas à ce point là.

    en tout cas, chez vous, ca veut dire qu’on peut arnaquer les gens comme on veut, puisque les banques ne sont pas inquiétés en cas de vol. en plus les banques se dédouannent complètement… trop fastoche.

    en france, en tout cas, les vols bancaires sont immédiatement remboursés dès lors que le code des cartes bancaires n’ont pas été utilisés ou que les moyens de paiement sont déclarés comme volés.

  • 22 février 2012 à 17 h 50 min
    Permalink

    J’ai fait bloquer mes comptes en cas d’envoi par courrier signé.Je sais pas si ça va suffire?A défaut d’autres idées!

  • 22 février 2012 à 21 h 42 min
    Permalink

    @Aurel.
    c’est un cas isolé et on ne connaît pas tout.
    En e qui me concerne et pour avoir travaillé 20 ans dans les banques, tout ce qui semble anormal doit être vérifié.
    Maintenant 12’000 chf pour une banque c’est rien. Aujourd’hui on parle de millards, c’est plus fun et ça en jète

  • 22 février 2012 à 22 h 44 min
    Permalink

    Comme par hasard ca arrive avec la BCG…
    On en entendait plus parler depuis 2 semaines mdr.

  • 22 février 2012 à 22 h 56 min
    Permalink

    Moralité, il faut avoir un compte à la poste. C’est ouvert plus longtemps la semaine,le samedi matin. Il y a des guichets partout, ça ne rapporte pas moins et last but not least, c’est moins cher. En plus on peut retirer de l’argent dans tous les bancomats en Suisse et à l’Etranger avec un simple carte de ccp. Même pas besoin de carte de crédit. Il faut aussi séparer les banques d’affaires des banques commerciales, hypothécairse et d’épargne et de crédit. Cela permettra la mise au point d’une protection des usagers. Le Tribunal fédéral ferait bien de se réveiller, car il peut jouer un rôle cardinal à ce sujet et les Suisse commmence a en avoir marre d’être pris pour des cornichons.

  • 23 février 2012 à 7 h 24 min
    Permalink

    @olivier

    Moi ce qui me choque le plus et pour avoir ce pb en france avec ma seconde banque, c est que le contrat est superieur a la loi, mm lorsqu il est en desequilibre flagrant !

    Et pour faire la lumiere la dessus et defendre son droit, faut jeter plusieurs milliers d euros en pature aux avocats…

    Ce qui me fait dire qu il serait judicieux d interdire de droits civiques et a forfiori d etre elu toute personne qui gagne plus de deux fois le smic… D un coup, tout deviendrait moins cher, les lois seraient simple et faciles a appliquer, la justice serait bon marche, comme l education, la sante et le logement….

    Ca changerait de la monarchie republicaine des avocats, medecins, banquiers et proprietaires….

  • 23 février 2012 à 7 h 29 min
    Permalink

    Ps : je plaisante evidement…

    Mais notez que je pense qu on a ce systeme injuste en grande partie a mon sens parceque les assemblees aujourd hui ressemblent au tiers etat d hier : le clerge des grands fonctionnaires et des elus fonctionne main dans la main avec l aristocratie des grands patrons et ecrase le tiers etat des petits revenus, salaries, chomeurs, mendiantd rsassistes et la toute petite noblesse des pe tpe etc etc…

  • 24 février 2012 à 0 h 07 min
    Permalink

    je voulais juste signaler par rapport à l’article sur la Grèce qui dégraisse, qu’en plus d’être une goutte d’eau qui fera baisser la dette de 1xx% à 120% en 2020, comme vous le relevez, Olivier…

    la décoté annoncée de façon officielle de 53.5% aux divers JT, est un chiffre bidon.
    Les marchés ont négocié le titre grec à valeur facile 100 à un prix de 26 à 28. soit une décote réelle de 72% à 74%.
    Comme le signale le site de JP Chevallier.
    http://chevallier.biz/2012/02/206-milliards-de-pertes-pour-les-e-banques/

  • 1 mars 2012 à 13 h 14 min
    Permalink

    C’est toujours délicat. Cela joue aussi contre la banque:
    Une banque qui reçoit une instruction écrite demandant un transfert TRES important, essaie généralement de joindre son client pour verifier son instruction (call back) mais si elle n’y arrive pas (client en vacances), elle doit quand même executer l’instruction! Sinon elle sera fautive en cas de préjudice. C’est une porte ouverte aux escroqueries.
    Quant aux signatures, je me marre. La personne agée qui tremble, la femme divorcée qui change de nom, le client qui avec le temps voit simplement sa signature évolué,…La “graphologie” n’est ni une science ni n’est exacte.
    La responsabilité de la banque est assez facile a cherché sur ce terrain et cela pose des problèmes quotidiens dignes de Kafka même dans un pays aussi parfait que la Suisse.

Les commentaires sont fermés.