Acheter ou fusionner plutôt que de travailler ?

C’est en forgeant qu’on devient forgeron dit la maxime. Dans le secteur minier aujourd’hui ce n’est (actuellement) plus le cas. Pourquoi ?

Parce que forer, découvrir, développer coûte plus cher (ou est moins rentable) que de s’emparer d’actifs sous valorisés.

En effet, la chute des actions minières offrent des opportunités incroyables pour ceux qui ont 1) des moyens 2) un actif aussi sous valorisé à adjoindre pour des synergies / économies de coûts 3) du courage

Les coûts d’acquisitions sont aujourd’hui plus bas que les coûts d’exploration

La dernières fois que ce cas de figure est apparu, c’était en 2015…suivez mon regard :
https://www.crottaz-finance.ch/blog/lor-et-les-mines-cest-parti-mon-goldy/

Aujourd’hui, encore plus qu’en 2015, le P/E des minières est très attractif

Sachant désormais qu’acquérir ou fusionner est une meilleure affaire que forer, à quel prix doivent être payées les onces à acheter ?

Les grandes sociétés font face à des coûts importants pour remplacer leurs onces (214 USD en moyenne)

Parce que les découvertes sont de plus en plus rares et difficiles à trouver.

Les budgets dévolus à la découverte sont en baisse depuis le pic de 2012

Les coûts des onces découvertes restent élevés

En conclusion, les coûts d’acquisition des onces restent meilleurs marchés que de forer.

Comme vous pouvez le constater, les graphiques ci-dessus couvrent des périodes de 2008 à 2017. Avec la hausse important de l’or depuis juin 2019, les sociétés productrices minières vont annoncer des bénéfices pour le troisième trimestre, augmenter leur cash et recouvrer du courage pour se lancer dans des acquisitions / fusions.

Source des graphiques :
https://www.dollarcollapse.com/katusa-junior-gold-miners-buying-binge/ (juillet 2018)

https://www.kitco.com/news/2018-10-08/Short-Sellers-Beware-Gold-Must-Go-Higher-Edelson-Institute.html (octobre 2019)

   Envoyer l'article en PDF   

2 réflexions au sujet de « Acheter ou fusionner plutôt que de travailler ? »

  • 9 octobre 2019 à 11 h 59 min
    Permalink

    Je me pose une question: Quand les entreprises commencent à fusionner, c’est que la situation n’est pas au beau fixe. La fusion acquisition dans tous les domaines est une perte de la diversité de production, comme de l’imagination et de la concurrence. C’est exactement ce qu’il se passe actuellement et c’est une baisse de l’emploi physique pour l’emploi automatisé, robotisé et standardisé. Une pauvreté quoi! Et un manque d’idées nouvelles pour des des inventions nouvelles en pensant que la “technologie” va résoudre tous les problèmes de l’Humanité. Ce que je ne pense pas depuis très longtemps en suivant les possibilités entropiques(énergétiques) que l’homme gaspille. Maintenant pour les minières je ne sais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *