BNS : Vous prendrez bien un petit dernier pour la route ?

Ce matin dans les journaux (dont le 20 minutes) on peut lire :

“La BNS a acheté encore pour 11 milliards de devises étrangères au troisième trimestre 2020” https://www.20min.ch/fr/story/la-bns-a-achete-pour-11-milliards-de-devises-au-troisieme-trimestre-435844478875

Le bilan de la BNS au 30 septembre était de 975 milliards de CHF.

Comme le PIB est d’environ 630 – 650 milliards de CHF, le BNS possède un bilan de plus de 150% du PIB Suisse.

Lire la suite

Podium pour le Vanadium

Il est possible de lire un grand nombre d’article sur le Vanadium et sur le potentiel de ce métal. Mais qu’est-ce ?

Le vanadium est l’élément chimique de numéro atomique 23, de symbole V.

C’est un métal rare, dur et ductile que l’on trouve dans certains minerais. Il est principalement utilisé dans les alliages : Wikipedia

Avant d’aller dans le vanadium industriel, il est à noter qu’en consommer provoque des bienfaits notamment pour le diabète etc. : https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=vanadium_nu

Revenons au vanadium Industriel. Désormais. Il est utilisé pour les batteries appelées notamment vanadium redox battery (VRB), also known as the vanadium flow battery (VFB) or vanadium redox flow battery (VRFB).

Il semble que cette solution peut être supérieure aux batteries ion : https://energypost.eu/can-vanadium-flow-batteries-beat-li-ion-for-utility-scale-storage/

Lire la suite

L’argent, l’or du pauvre (update 1)

L’adage qui dit que – parce qu’il est moins cher en terme de prix pour une once – l’argent est l’or du pauvre a du sens, mais pas seulement.

Je vous avais déjà écrit un article en juin 2020 avec ce titre : https://www.crottaz-finance.ch/blog/largent-lor-du-pauvre/

L’argent est industriellement utilisé (plus que ne l’est l’or qui est pour grande partie du stockage (réserve monétaire, de guerre ou assurance contre l’inflation)).

L’argent monte aussi mais de manière assez différente et n’a toujours pas rejoint ses plus hauts historiques

Un indicateur historique parmi d’autres est le ratio or divisé par argent (gold/silver ratio). On peut ainsi essayer de connaître la sur ou sous évaluation d’un métal par rapport à l’autre.

L’argent est donc sous-évalué sur cette base comparative. Il est donc possible d’acheter de l’argent physique (TVA en Suisse au contraire de l’or) ou des actions minières (voir mes articles précédents).

Voici une liste de titres avec les coûts d’extraction et les Free Cash Flow

Ou au travers d’un ETF comme SILJ https://www.etf.com/SILJ#overview

Happy silver Investing

   Envoyer l'article en PDF   

L’Uranium décolle

Je vous ai écrit en début d’année quelques articles sur l’uranium et son potentiel (hors débat écologique).

Le lien pour tous les articles uranium : U3O8

Voici le moment de faire le point.

Pour mémoire, les grandes mines ont été fermées parce que le prix de l’uranium étant bas, il n’était pas intéressant d’exploiter.

Le secteur semble vraiment en hausse depuis mes interventions et cela semble continuer. Le manque de production (écart entre offre et demande se creuse avec le temps qui passe et cette commodité revient au centre des réserves stratégiques : https://smallcaps.com.au/uranium-stocks-take-off-us-senate-committee-strategic-reserve/ le sénat américain ayant suivi Trump dans cette voie.

Lire la suite

Note de l’Italie abaissée, même pas mal !

L’Italie voit sa note Fitch abaissée à BBB-

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/fitch-abaisse-la-note-de-l-italie-a-bbb-20200429

Voici le tableau des notations de Fitch

L’Italie se retrouve donc juste au-dessus de “Non-Investment grade”, la prochaine baisse et l’Italie se retrouve dans la catégorie des junk bonds

Et vous savez quoi ?

Lire la suite

Les indicateurs du marché US sont toujours au ciel !

Dans mon dernier article, je vous avais produit un grand nombre de graphiques qui montraient que le marché américain défiait les lois de la gravitation.

Je me permets de vous en montrer d’autres qui sont (malheureusement) inquiétants du point de vue de la surévaluation des actions américaines.

Les modèles d’évaluation montre que nous nous trouvons dans les hauts.

Les shots sont en train de jeter l’éponge (voire la lancer !)

Les marchés n’ont jamais été aussi cher après une “recovery” en 20 ans d’après JP Morgan

Reste à déterminer quand la baisse va s’enclencher.

En tous les cas, il faut travailler beaucoup d’heures (comparativement au passé) pour acheter 1 fois le Sp500.

La monnaie perdrait-elle son pouvoir d’achat ? Mais non vous dirons les banquiers centraux

Happy Investing

   Envoyer l'article en PDF