Injections monétaires et fermetures de raffineries

Mise à jour en bas d’article : mercredi 25 mars

Les Etats injectent des dizaines (centaines de milliards) pour soutenir les économies à l’arrêt à cause du coronavirus.

Une très grande partie des raffineries se trouve en Suisse (Metalor, Argor -Heraeus) et notamment au Tessin. Elles sont à l’arrêt !

Je vous joins deux articles anciens : La Suisse, carrefour de l’or (2012) et Cinq des plus grandes raffineries d’or sont en Suisse (2013)

Sur le site Orobel (Belgique) on peut désormais lire:

Pour info : Valcambi est en main indienne : https://www.agefi.com/home/suisse-economie-politique/detail/edition/online/article/le-raffineur-de-metaux-precieux-tessinois-devient-la-propriete-de-rajesh-exports-rel-rel-est-le-premier-fabricant-et-exportateur-de-bijoux-en-or-du-marche-indien-403732.html

En conclusion simpliste de ma part, l’offre sur les métaux précieux va baisser fortement alors que la demande est en hausse !

Lire le document de Cannacord à ce sujet :

  • Total Gold ETF holdings increased by 80.88 tonnes to 2,747.5 tonnes (from 2,666.7

L’or n’a baissé dans la correction actuelle des marchés, que de 6% (de 1’700 à 1’595 aujourd’hui). Il a été un petit peu chahuté au début de la chute à cause de divers margin calls et ventes forcées. Désormais, il est prêt pour une continuation de la hausse

Pour mémoire mes trois recommandations (aujourd’hui 1’595 USD):

MAJ : Les raffineries ferment : https://goldswitzerland.com/swiss-gold-refiners-cease-production-end-of-paper-market/

https://www.courrierinternational.com/article/penurie-les-lingots-dor-sarrachent-comme-du-papier-toilette

et problème de livraison au COMEX : https://www.zerohedge.com/commodities/gold-market-breaking-down-gold-spreads-explode-lbma-warns-liquidity-problems

Et surtout cet article du blick qui montre que les revendeurs n’arrivent plus à s’approvisionner : en Allemand (traductions ci-après) https://www.blick.ch/news/wirtschaft/alle-wollen-das-edelmetall-das-gold-wird-knapp-id15813033.html

Tout le monde veut du métal précieux L’or s’épuise

L’or est un investissement recherché en temps de crise. Il y a maintenant des goulots d’étranglement chez les négociants en or et les banques.

L’or est un métal précieux convoité. Surtout en période de crise où les marchés deviennent fous. C’est exactement à ce moment que les investisseurs recherchent à nouveau un refuge. En plus du franc suisse, c’est presque toujours de l’or.

Le portail financier Finews a rapporté il y a une semaine que de longues files de personnes se formaient devant l’entreprise Degussa Goldhandel sur Bleicherweg à Zurich. Ils étaient des acheteurs potentiels d’or physique. Le lendemain, l’entreprise a dû fermer ses locaux en raison de la «situation extraordinaire» en Suisse décrétée par le Conseil fédéral.Mais le trading continue sur des plateformes virtuelles.

La demande a augmenté massivement

Selon le rapport, les acheteurs d’or intéressés peuvent toujours commander le métal précieux en ligne auprès de Degussa, a déclaré à Finews son patron, Andreas Hablützel. Sauf si la demande a été multipliée par 30 au cours des derniers jours.

Hablützel a même confirmé que l’approvisionnement en or était désormais complètement arrêté, puisque les quatre raffineries en Suisse – deux au Tessin, deux en Suisse romande – qui servaient auparavant de fournisseurs, ont depuis fermé.

La fourniture de pièces précieuses de l’étranger a également été interrompue car les sociétés de frappe concernées, principalement des sociétés d’État aux États-Unis, au Canada ou en Afrique du Sud, ne fonctionnent pas actuellement, comme le rapporte Finews.

Deux semaines de métaux précieux seulement

Selon Hablützel, Degussa dispose de réserves physiques d’or en Suisse, qui resteraient suffisantes pendant deux semaines si les ventes restaient inchangées. Après cela, cette entreprise devra également cesser de vendre – car les stocks sont vides. “Nous serons certainement les derniers sur le marché à arrêter de vendre”, a déclaré Hablützel.

Le rapport de la Zürcher Kantonalbank (ZKB) montre à quel point la situation est dramatique. L’institution financière a annoncé mardi avoir “complètement fermé son commerce de métaux”. L’emplacement de leur fournisseur est au Tessin et ils ne peuvent plus produire en raison de la fermeture.

En conséquence, achetez du physique ou des fonds qui possèdent le physique (avec livraison possible), audités ou alors des mines d’or cotées en bourses qui ont de l’or dans le sol, un permis et dans une juridiction saine.

   Envoyer l'article en PDF   

Le CDAX et le SMI ont perdu 20 ans

Le CDAX et le SMI ont perdu 20 ans

Comme à mon (humble) habitude, j’aime regarder les évolutions sur de longues périodes. Les graphiques à long terme sont souvent révélateurs.

Voici le SMI et le CDAX sur de longues périodes. On se retrouve au même niveau que 1999.

Je ne connais pas encore les dégâts sur les caisses de pensions, ni sur notre Banque Nationale Suisse, je m’y attèlerai dès avril.

Certains vont me dire que je ne tiens pas compte des dividendes. Pour mémoire il y a des frottements tels que les frais, les impôts etc. (et l’inflation)

   Envoyer l'article en PDF   

Volatile Markets, prices out of the Braket

Volatile Markets, prices out of the Braket

Last week, the US market (DOW JONES) ended with a loss of around 10% (minus 10%) on the week despite a Friday rebound of +10%.

When panic takes over the market and the investors, things you have never be able to imagine can happen. Unexpected events can also be a huge pricing surprise for unprepared products managers.

Today, I would like to mention the mining sector, which despite the”good” behavior of gold (only lost 10% from the top) went totally crazy.

Crazy pricing and moves occured

Incidentally (or not), $GDX is trading at over 7% below NAV, biggest discount on record.

If you are wondering what happened to GDX, GDXJ, NUGT, and JNUG last week. Look no further than an epic panic that it caused a breakdown in the arbitrage mechanism that is meant to price the ETFs relative to the underlying equities, which then led to a incredible mispricing in NUGT and JNUG.

What is NUGT and how it works ? https://www.investopedia.com/articles/investing/042315/how-gold-miners-bull-3x-nugt-etf-works.asp

3x leverage can cause huge damage. Look Friday – 46% (but as said above there was a mispricing !)

After hours it looks like the market is trying to re-price it correctly

Same story for the JNUG (also 3x leverage bull)

Also trying to balance the ETF price after hours….

The major point I would like to mention is the difference between the paper gold price and the physical gold price !

It looks like if you want a physical delivery it is becoming more and more difficult and also with a huge premium ! Premiums for the purchase of physical gold and silver 10-30% over spot futures prices. The physical market may be breaking free of the paper market, finally!

Next week will be really interesting, especially with all bad news from the closure of borders in Europe and a lot or restrictions due to the spread of COVID19.

The massive injections by the FED, ECB etc. can continue to lead to market craziness but do not forget. Money creation will bring a huge support to gold on the long run.

Physical gold is the only direct way to own gold. Eventually mining shares (direct holding as shareholder and final owner) is an indirect way to hold physical gold. This is not the case for mining ETF’s or gold ETF without physical gold behind and no physical delivery options.

   Envoyer l'article en PDF   

Y’a-t-il un capitaine à bord ?

Y’a-t-il un capitaine à bord ?

C’est dans les tempêtes qu’on reconnait les bons capitaines. Actuellement, j’ai plutôt l’impression qu’on a affaire à des officiers de salons.

Pourquoi ai-je écris ce qui précède ?

Parce c’est comme le Titanic cette histoire de Virus, personne n’y croit, ce n’est pas grave, c’est une grippette ! On continue de danser sur le pont alors que l’eau rentre de toute part.

Les gens sortent s’amusent et ne se rendent pas compte qu’ils vont contaminer d’autres plus fragiles. C’est l’égoïsme le plus total.

Le TJ suisse ne fait d’ailleurs rien pour montrer que ce virus est dangereux. Au contraire, on produit un reportage sur des gens qui vont bien malgré le fait qu’ils sont porteur du COVID19, c’est une honte !

Je suis allé sur les chaines italiennes. On y voit des médecins qui appellent au secours et des jeunes sous respirateur. Désormais, certains pays commencent enfin à prendre des mesures, annulation de l’entrée sur le territoire (USA), annulation de toutes les opérations prévue (UK), etc.

Le but est de limiter le pic de contamination et d’étaler la contamination sur le temps. Pour cela il faudrait interdire les sorties, les discothèques etc..

Le but est d’aplatir la courbe : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/aplatir-la-courbe-l-enjeu-des-prochains-jours_142336

“Most people don’t believe something can happen until it already has. That’s not stupidity or weakness, that’s just human nature.” 
― Max Brooks

   Envoyer l'article en PDF   

Ohé Ohé capitaine abandonné !

Ohé Ohé capitaine abandonné  !

Mon dernier billet annonçait la poursuite de la baisse des marchés : Il y a encore beaucoup de place pour la baisse des marchés

Désormais c’est la Berezina.

Je pourrais prendre tous les indices, mais j’en ai choisi un : Le DAX

Mais juste entre nous….il y’a en encore de la place pour la baisse

Comme souvent, j’ai été trop en avance sur ce qui se déroule et mes visions (basées sur le fondamental) ont tiré la sonnette d’alarme sur les marchés depuis longtemps déjà. Je me suis rendu compte en janvier que les signaux étaient tous au rouge et que la correction arrivait. Non pas uniquement due à un virus, mais aux valorisations, à la dette et aux achats sur marges d’actions américaines.

Dernièrement, les personnes que j’ai croisées m’ont tenu des théories qui m’ont alerté. Ma gentillesse habituelle (et rien ne sert de vouloir convaincre des croyants endoctrinés à la drogue monétaire) m’a fait me mettre en retrait de ces grands théoriciens qui ne veulent et ne peuvent voir que la hausse.

Voici quelques exemples qui m’ont alerté:

  • Une vidéo/ interview internet du 14 janvier : “Les pessimistes vont encore se faire laminer en 2020” (je vous laisse la chercher)
  • Un email reçu le 20 janvier : Les marchés vont monter à l’infini, les banques centrales ont tous les pouvoirs…
  • Une rencontre dans la rue fin janvier : Ce coronavirus c’est juste une grippette, les marchés ne baisseront jamais (normal du point de vue de mon interlocuteur qui est dans la finance depuis maximum 7-8 ans et qui n’a jamais vu de krach ( je peux en citer quelques uns – liste non exhaustive – 1987, 1998, 2000, 2008 etc..))
  • Un reportage du TJ suisse sur les milliers d’ouvertures de comptes chez un courtier en ligne et une dame qui n’y connaît rien et qui a suivi un cours pour faire des investissements….J’ai juste passé des années à en suivre (je ne suis pas le meilleur loin de là et suis peut-être dans la finance depuis très (trop) longtemps).

Un article du 25 février (qu’on peut retrouver sur internet je vous fais grâce de l’entier, mais un passage m’a interpelé), je cite:

” Alors autant vous dire que ce matin ce n’est que du bonheur à lire la presse. Rien qu’avec tous ces abrutis qui font des comparaisons avec « les autres fois où le Dow Jones a perdu 1’000 points » et que ce n’est QUE la seconde fois dans l’histoire que le Dow Jones perd 1’000 points et c’est donc forcément HORRIBLE. Ce que ces imbéciles oublient de préciser c’est que PLUS LE DOW JONES MONTE, PLUS LE NOMBRE DE POINTS DEVIENT INSIGNIFIANT PROPORTIONNELLMENT PARLANT !!! – espèce de débiles – le jour où le Dow Jones sera à 100’000 points – parce que ça arrivera, faites-moi confiance – 1’000 points ça sera 1% – ils ne vont donc pas nous faire une théorie sur la fin du monde à chaque fois !!!”

“Imbéciles, débiles..” jamais je ne pourrais écrire cela, j’ai bien trop de respecte et d’humilité par rapport au marché.. J’ajoute gentiment que si le DOW passe à 10’000, hé bien 1’000 points ce sera 10%. Il est possible que le dow monte à 100’000, mais il faudrait tenir compte de l’inflation et de la monnaie pour connaître sa hausse réelle à la fin. Le Venezuela est au plus haut en bolivar…. J’ajoute que les achats des actions américaines sont faits sur MARGE !

En conclusion de ce qui précède, tous les ingrédients étaient en place pour une immense déwagonnée (la purge magistrale ?). La question à laquelle je n’ai pas la réponse est : “quand est-ce que cela va se terminer”. Certains ont essayé d’acheter il y a une semaine en pensant faire une bonne affaire : “Never try to catch a falling knife”. Je pense qu’il faut attendre de voir comment cela se déroule dans les prochains temps et attendre de trouver un fond.

J’avais écrit un article en 2015 : Le krach de 1929 a laissé des traces durant des décennies avec quelques graphiques dont celui-ci :

Ceux qui étaient investi juste avant le krach ont mis jusqu’en 1958 pour se refaire (en termes réels en tenant compte de l’inflation). Ce que je peux vous dire c’est qu’au plus bas en 1932, on trouvait des titres avec des P/E de 2-3 et personne n’en voulait. Ce genre de correction offre de magnifiques opportunités.

Le seul actif qui pour l’instant tient c’est l’or, car même les mines (qui sont des actions et dont j’ai écrit qu’elle pouvaient subir des ventes à cause des margin calls) subissent une pression vendeuse. Je continue de penser que quand ce sera un peu plus calme, les titres avec de la valeur reviendront à des cotations raisonnables en premier. Aujourd’hui tout est déraisonnable. Je n’exclu pas une intervention énorme des banques centrales, des baisses de taux directeur etc. La BNS doit être dans une sacrée panade actuellement.

Il est urgent d’attendre, mais soyez prêt à faire quelques achats prochainement, notamment sur des titres avec de la valeur (actifs), mais surtout prenez soin de vous et des vôtres.

   Envoyer l'article en PDF