Gestion passive ! Gestion soumise ?

Depuis des lustres, les caisses de pension, les portfolios managers ne jurent que par la gestion passive.

L’idée (noble) est – qu’à la fin – les risques pris en se détachant des indices par une gestion active n’apportent pas le supplément de rendement escompté (appelé alpha).

En conséquence, on a assisté à des mouvements de capitaux ENORMES de la gestion active vers la gestion indicielle passive.

 

On économise aussi des frais de gestion et du personnel…sauf qu’à force de vouloir minimiser le risque on en prend de plus en plus. Pourquoi ?

Parce que même si vous détenez le plus beau des titres avec la meilleure gestion, le plus beau management, mais qu’il fait partie d’un indice, si la correction s’enclenche et que les “investisseurs” allègent les positions, ils vendront les indices !

Et par ricochet ou effet domino, tous les titres de l’indices (bon ou mauvais, bas ou haut).

Je pense donc qu’aujourd’hui, il faut fuir les indices et les modes et investir hors marchés standards.

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Le SMI dans tous ses états

Le SMI existe depuis 1980 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Swiss_Market_Index

Voici plusieurs graphiques sur le long terme sur l’indice phare suisse.

L’inflation (IPC) et le cours de l’or permettent de mettre tout cela en perspective.

Le premier graphique est le celui long du SMI en terme nominal.

Le second est l’Inflation (IPC Indice des prix à la consommation : https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/prix/indice-prix-consommation.html

Le 3ème graphique représente le prix réel du SMI (SMI divisé par l’inflation). On peut ainsi remarquer la grande différence entre les graphiques nominaux (le cours qu’on observe) et le cours réel (moins l’inflation).

Le 4ème graphique est un zoom sur les 40 dernières années environ en termes nominaux.

Pas beaucoup d’évolution depuis 20 ans pour le SMI.

Le 5ème graphique représente le prix de l’or en Francs Suisses

et le 6ème et dernier représente le ratio SMI divisé par le cours de l’or.

Quand le ratio monte, les titres surperforment l’or.

On peut observer qu’il y a des cycles longs durant lesquels les titres (l’indice) fait mieux et d’autres où les titres performent faiblement contre l’or.

Le sommet du ratio est à la fin des années 90. depuis, l’or a largement battu l’indice SMI

NB : Pour les données antérieure au SMI, l’indice Credit Suisse General Index a été utilisé.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Despite hellish swings, gold kept its value

Before talking about currencies, we must have a quick look at some important dates :

-1850, replacement of provincial currencies by the Swiss Franc (https://en.wikipedia.org/wiki/Swiss_franc)

-1907, Creation of the Swiss National Bank  (SNB).

-1926, End of the latine monetary union. Only CHF has an legal price in Switzerland (https://en.wikipedia.org/wiki/Latin_Monetary_Union)

-1931, Bimetallism is abandoned, and the Swiss Franc is only defined using the gold price (https://en.wikipedia.org/wiki/Bimetallism)

-1936, 30% Swiss Franc devaluation compared to gold (https://snb.ch/en/mmr/reference/festschrift_summ/source/festschrift_summ.en.pdf)

-1971, end of convertibility of USD in gold

-1973, end of fixed currencies exchange rate system

On the following graph, we can notice that the purchasing power of currencies faced a huge decrease over time.

However Swiss Franc was (is) worldwide considered as a very strong currency !

It is easy to imagine how much purchasing power the other currencies have lost in the mean time  (my old articles : 200 years of Sterling Pound VS French Franc et 200 years of French Franc vs Swiss Franc )

 

And the evolution of the USD against CHF on a 200 years period and the gold price in CHF on the same long time frame

After reading this article, only a Central Banker can tell you that paper money is what you must hold.

I am hearing about purchasing power for ages (especially on French TV)  !

Happy paper investing

PS: here are all my english articles https://www.crottaz-finance.ch/blog/category/english/

PS 2: Thanks to the my friend who contributed to help me in writing this article

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Malgré des swings d’enfer, l’or a gardé sa valeur

Avant de parler des monnaies, passons en revue quelques dates importantes :

-1850, remplacement des monnaies cantonales par le franc suisse (https://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_suisse)

-1907, création de la Banque Nationale Suisse (BNS).

-1926, fin de l’union monétaire latine, seul le franc suisse a cours légal en Suisse.

-1931, abandon du bimétallisme, le franc est défini uniquement par rapport à l’or (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89talon-or)

-1936, dévaluation de 30% du franc suisse par rapport à l’or (http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F45078.php)

-1971, suspension de la convertibilité du dollar en or.

-1973, fin du système des cours de change fixes.

Sur le graphique suivant on se rend bien compte que le pouvoir d’achat des monnaies s’étiole avec le temps.

Pourtant le CHF est mondialement considéré comme une monnaie forte !

Imaginez donc ce que d’autres monnaies affichent comme perte de pouvoir d’achat  (voir mes anciens articles : 200 ans de GBP contre CHF et 200 ans  de FRF contre CHF )

 

et aussi l’évolution cours du USD contre CHF depuis 200 ans et le cours de l’or en CHF sur la même période

Après lecture de ce billet, il n’y a qu’un banquier central qui peut vous soutenir que la monnaie papier c’est ce qu’il faut détenir.

Cela fait combien de lustres que j’entends les discours (notamment à la TV française) au sujet du pouvoir d’achat !

Happy paper investing

 

PS: merci à celui qui se reconnaîtra pour sa contribution à cet article

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Le cas Euroressources SA : C’est dans les mouvements de panique qu’on peut faire les meilleures affaires

Les histoires boursières, comme celle d’Euroressources, peuvent souvent être riches en enseignements.

On apprend de nos erreurs.

On comprend souvent par la suite qu’une situation intégrait souvent des explications rationnelles (alors que notre vision “psychologique” nous indiquait l’irrationalité).

Un des exemples qui me vient à l’esprit est le titre Euro Ressources (minière aurifère éligible au PEA en France) et qui avait subit une OPA en son temps.

En octobre 2008, IAMGOLD annonce que son OPA sur Euro Ressources, au prix de 1,20 € par action, a été déclarée conforme par l’AMF.

Une partie des actionnaires ont refusé l’OPA et n’ont pas apporté les titres.
Ces actionnaires dissidents se sont retrouvés minoritaires, mais ont empêché IAMGOLD de clôturer l’affaire.
Le titre Euro ressources est resté côté et IAMGOLD a dû continuer de verser le dividende.
Que c’est-il passé par la suite de l’OPA incomplète ? Je vous le donne en mille: Le titre est monté fortement (les minoritaires avaient compris que l’offre était trop faible).

Après un point haut vers 4.4 en 2010 (lorsque l’or était dans de bonnes dispositions à plus de 1900 USD l’once), la cours de cette société a baissé pour se retrouver sous 2€ en octobre 2015.

Durant ces années, on a même assisté à des ventes en clôture de séances parfois 1 titre (oui vous avez bien lu !).

Vous me direz c’est normal car l’or, dans le même temps a baissé de 1900 vers 1050 USD. Le mouvement du sous-jacent or pouvait expliquer en partie cette baisse du cours.

Néanmoins, le cash flow d’Euro Ressources (presque constant, les dividendes en sont la preuve) aurait dû empêcher une division par 2 du cours pour atteindre 1.91€ en août 2015.

Ce ne sont que des suppositions de ma part, mais il est probable que certains ont volontairement mis de la pression sur le cours pour faire lâcher les irréductibles minoritaires.

Ils ont en tout cas réussi à faire baisser le cours de 4.4 à 2 euros.

Et soudain – après 5 ans – en novembre 2015, nouvelle tentative d’OPA par IAMGOLD (le majoritaire) lancée sur la valeur pour racheter les minoritaire à vil prix  avec une prime de 31% faisant passer la valeur de 2.17 € à 2.84€ : 20151026EURORessourcesNotedinformationenrponse20151026

L’OPA échoue à nouveau, la valeur se retrouva à 4 € en mars soit 7 mois après un plus bas à 1.91€.

 

Conclusion :

Euro ressources – en laquelle les investisseurs avaient perdu confiance août 2015 lorsqu’elle se trouvait à 2€ – a plus que doublé en 7 mois pour se retrouver autour de 4€.

C’est un cas très classique de l’univers des mines où l’on est prêt parfois à nier la valeur d’un actif / d’une action car son cours baisse.

Malheureusement certains ont vendu dans le creux, désespérés par cette lente glissade, mais d’autres ont su profiter de l’occasion.

Comme dans tout bon film, à la fin de la projection on peut lire:  ”

Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.”  Je vous laisse donc voir ce qui se passe sur les mines et leurs cours actuellement.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF